La Chambre des Représentants US adopte une loi sur l’enseignement de la Shoah
Rechercher

La Chambre des Représentants US adopte une loi sur l’enseignement de la Shoah

Le Never Again Education Act prévoit d'allouer 10 millions de dollars de financement fédéral sur cinq ans à l'éducation sur le génocide des Juifs par les nazis

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Sur cette image fournie par le consulat général des États-Unis à Cracovie, la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi, au centre, et les présidents du Parlement polonais déposent des couronnes de fleurs sur le mur de la mort du camp de concentration nazi d'Auschwitz-Birkenau, lors d'une visite du site de l'ancien camp quelques jours avant le 75e anniversaire de sa libération par les troupes soviétiques en 1945, au musée d'Auschwitz-Birkenau, dans le sud de la Pologne, le mardi 21 janvier 2020. (Crédit : Consulat général des États-Unis à Cracovie via AP)
Sur cette image fournie par le consulat général des États-Unis à Cracovie, la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi, au centre, et les présidents du Parlement polonais déposent des couronnes de fleurs sur le mur de la mort du camp de concentration nazi d'Auschwitz-Birkenau, lors d'une visite du site de l'ancien camp quelques jours avant le 75e anniversaire de sa libération par les troupes soviétiques en 1945, au musée d'Auschwitz-Birkenau, dans le sud de la Pologne, le mardi 21 janvier 2020. (Crédit : Consulat général des États-Unis à Cracovie via AP)

WASHINGTON — La Chambre des Représentants des Etats-Unis a adopté lundi une loi à une écrasante majorité qui prévoit d’allouer 10 millions de dollars de financement fédéral sur cinq ans à l’éducation sur la Shoah.

Rédigée par la députée new-yorkaise Carolyn Maloney, le Never Again Education Act prévoit d’affecter des millions de dollars à l’extension du programme éducatif du Musée mémorial de la Shoah, à la création d’un site web contenant des documents pédagogiques pour les enseignants et à l’organisation d’ateliers sur l’éducation et la sensibilisation à la Shoah dans tout le pays.

Le projet de loi a été adopté à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah et du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau.

« Je ne peux pas imaginer de meilleur moyen d’honorer la mémoire des personnes assassinées que de s’assurer que nos étudiants connaissent leurs noms et leurs histoires », a déclaré Maloney, une démocrate. « Si nous n’apprenons pas de l’histoire, nous sommes condamnés à la répéter. J’exhorte le Sénat à agir rapidement sur ce projet de loi. »

Carolyn Maloney, représentante Démocrate des États-Unis pour le 12e district du Congrès de New York. (Photo officielle/Domaine public)

Le projet de loi a été adopté par un vote de 393 voix contre 5.

La candidate démocrate à la présidence et membre du Congrès à Hawaï, Tulsi Gabbard, n’a pas voté et le membre du Congrès du Michigan, Justin Amash (indépendant), a voté contre le projet de loi.

La législation a été largement soutenue par la communauté juive américaine organisée.

« Nous sommes heureux que la Chambre ait pris des mesures aujourd’hui, en cette Journée internationale de commémoration de la Shoah, pour garantir que les leçons de la Shoah soient transmises d’une génération à l’autre », a déclaré Jonathan Greenblatt, chef de l’Anti-Defamation League.

« Nous nous réjouissons de l’adoption rapide de cette loi et de la collaboration étroite avec les enseignants et les districts de tout le pays afin de garantir que l’enseignement de la Shoah soit uniforme et cohérent dans tout le pays ».

Le Never Again Education Act doit maintenant être soumis au Sénat. Si le texte est adopté par la chambre haute, il sera soumis à la signature du président. Le président américain Donald Trump n’a pas, à ce jour, pris position sur ce projet de loi.

Le groupe de défense des femmes juives Haddassah a encouragé les sénateurs à soutenir la proposition.

« Le vote historique d’aujourd’hui est un tournant dans l’engagement de l’Amérique à combattre la haine, le sectarisme et l’antisémitisme. La Chambre a affirmé la valeur de l’éducation à la Shoah et s’est engagée à bâtir des communautés plus tolérantes », a déclaré Janice Weinman, PDG et directrice exécutive de l’organisation.

« Les éducateurs méritent tout notre soutien dans leurs efforts pour inculquer à chaque génération les leçons universelles et intemporelles de la Shoah. Nous félicitons la représentante Maloney pour avoir mené ce combat et remercions la Chambre pour son soutien bipartite dans l’approbation du Never Again Education Act. »

Un mémorial pour les victimes de la tuerie de la Synagogue Arbre de vie à Pittsburgh. (Hane Grace Yagel via JTA)

Une étude majeure publiée la semaine dernière a montré que la plupart des adultes américains ont une connaissance générale de la Shoah, mais nombreux sont ceux qui, aux États-Unis, ne connaissent pas les éléments fondamentaux concernant le massacre des Juifs d’Europe par l’Allemagne nazie.

L’enquête du Pew Research Center a révélé qu’une majorité d’adultes américains ne savent pas qu’environ six millions de Juifs ont été tués pendant la Shoah ni que le leader nazi Adolf Hitler est arrivé au pouvoir par le biais d’élections démocratiques.

Des données récentes de l’ADL ont montré que les incidents antisémites sont en hausse aux États-Unis. Rien qu’en 2018, il y a eu 1 879 incidents antisémites enregistrés, selon l’organisation juive de défense des droits civiques, dont 13 % ont été perpétrés par des tenants de la suprématie blanche. Cela inclut la fusillade de la synagogue Tree of Life, qui a fait 11 morts, la plus meurtrière des attaques antisémites jamais perpétrée sur le sol américain.

La présidente de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, a déclaré que ces récents événements étaient l’une des raisons pour lesquelles elle soutenait cette loi.

« Alors que le monde commémore solennellement les 75 ans de la libération d’Auschwitz, nous devons tous renouveler notre engagement à éduquer le monde sur les horreurs de la Shoah et les dangers du sectarisme et de la haine aujourd’hui », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « L’urgence de l’éducation sur la Shoah est plus grande que jamais maintenant, alors que nous constatons une recrudescence d’effroyables crimes antisémites et autres crimes de haine perpétrés tant en Amérique que dans le monde entier ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...