Rechercher

La harissa tunisienne bientôt classée patrimoine de l’Unesco ?

Le célèbre condiment élaboré à partir de piments séchés pourrait entrer au patrimoine mondial de l'humanité

Lotfi Baccouhe directeur du développement commercial au groupement des conserves alimentaires de Tunisie revient sur France 24 sur les liens qu’entretiennent la Tunisie et ce condiment pimenté appelé Harissa, élaboré à partir de piments broyés au mortier auxquels on ajoute de l’ail, de la coriandre, du carvi et du sel.

Selon Baccouche, la Tunisie est le berceau de la harissa, dont la présence serait attestée depuis le 16e siècle, date qui correspond au début de la culture du piment dans le pays.

« Pour conserver ce légume on a commencé à le sécher puis à produire de la harissa traditionnelle et par la suite au début des années 1940 on a commencé à faire de la Harissa en boîte, » raconte-t-il.

Depuis 2014, le Groupement des industries des conserves alimentaires a mis en place un label qualité pour valoriser la harissa produite en Tunisie.

Lotfi Baccouche, le directeur du développement commercial du Gica revient sur le succès de cette labellisation et annonce la prochaine étape : faire entrer la harissa tunisienne à l’inventaire du patrimoine immatériel de l’Unesco.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...