La sonde israélienne prend un selfie avec la Terre à 37 600 km d’altitude
Rechercher

La sonde israélienne prend un selfie avec la Terre à 37 600 km d’altitude

Une plaque installée sur la paroi externe de la sonde arbore le drapeau national israélien et les phrases "Am Yisrael Hai" et "Petit pays, grands rêves"

La photo prise par la sonde Bereshit : une plaque installée sur la paroi externe de la sonde arbore le drapeau national israélien et les phrases "Am Yisrael Hai" (Vive le peuple d'Israël) et "Petit pays, grands rêves", avec le globe terrester en arrière plan. (Crédit :SpaceIL/IAI)
La photo prise par la sonde Bereshit : une plaque installée sur la paroi externe de la sonde arbore le drapeau national israélien et les phrases "Am Yisrael Hai" (Vive le peuple d'Israël) et "Petit pays, grands rêves", avec le globe terrester en arrière plan. (Crédit :SpaceIL/IAI)

La sonde spatiale Bereshit a envoyé mardi une photo prise avec son « appareil à selfie », où l’on peut voir un drapeau israélien à 37 600 kilomètres au-dessus de la Terre.

Une plaque installée sur la paroi externe de la sonde arbore le drapeau national israélien et les phrases « Am Yisrael Hai » (Vive le peuple d’Israël) et « Petit pays, grands rêves ».

La photo a été prise pendant une rotation lente de la sonde, l’Australie est visible en arrière-plan.

Ce cliché survient après que la sonde, à destination de la lune, a réussi une manœuvre clé jeudi soir, après quelques soucis techniques en début de semaine dernière.

Les commandes au sol ont activé le moteur principal de la sonde pendant 4 minutes pour l’envoyer de nouveau en orbite à 131 000 kilomètres de la Terre. La prochaine manœuvre est prévue la semaine prochaine.

Yariv Bash, (à droite), Yonatan Winetraub, (au centre), et Kfir Damari, les fondateurs de SpaceIL, insérant une capsule témoin dans le vaisseau spatial Beresheet, le 17 décembre 2018. (Yoav Weiss)

Bereshit, qui signifie « Genèse » en hébreu, a décollé de Cap Canaveral, en Floride, dans la matinée de vendredi, à bord d’une fusée de lancement de type Falcon 9 de la compagnie privée SpaceX, basée aux Etats-Unis et propriété de l’entrepreneur Elon Musk.

Si son voyage réussit, Bereshit écrira une double page de l’Histoire, en réalisant le premier alunissage par le secteur privé et en tant que première sonde israélienne à se poser sur la lune.

L’engin a également dépassé un record de vitesse israélien en voyageant à 10,5 kilomètres par seconde, a rapporté Opher Doron, manager général du département de l’Espace d’Israel Aerospace Industries.

À peine plus grosse qu’une machine à laver, la sonde Bereshit, qui comporte quatre pieds, tournera autour de la Terre en ellipses de plus en plus larges avant d’entrer en orbite autour de la lune.

L’alunissage est prévu le 11 avril sur la mer de la Sérénité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...