La ville de New York livre désormais aussi des repas casher pendant la pandémie
Rechercher

La ville de New York livre désormais aussi des repas casher pendant la pandémie

Les New-yorkais ont bénéficié de 4,5 millions de repas gratuits depuis le début de la crise sanitaire

La ville de New York met à disposition des repas gratuits dans toute la ville. Certains sites offriront désormais des options casher. (Crédit : Rob Kim/Getty Images, via JTA)
La ville de New York met à disposition des repas gratuits dans toute la ville. Certains sites offriront désormais des options casher. (Crédit : Rob Kim/Getty Images, via JTA)

JTA — La ville de New York City a lancé un programme de distribution de repas pour garantir que ses habitants aient de quoi s’alimenter pendant le bouleversement actuel provoqué par le coronavirus.

La ville a commencé courant du mois de mars à fournir trois repas par jour aux enfants et à leurs familles après la fermeture des écoles. Début avril, ce programme de repas s’est élargi à l’ensemble des New-yorkais. Mais aucun repas casher n’était disponible.

Cela a changé après que des membres du conseil municipal de New York ont fait pression et que des militants ont fait remarquer que la ville proposait des repas halal pour les résidents musulmans, mais que les Juifs respectueux des règles de casheroute étaient laissés pour compte.

« Après des semaines à supplier le bureau du maire… d’intégrer des repas casher à emporter, je suis ravi qu’ils aient enfin entendu notre appel », a réagi Chaim Deutsch, membre du conseil municipal dans un communiqué. « Il n’y a aucune raison que les New-yorkais qui mangent casher aient à attendre plus longtemps que le reste des habitants pour avoir accès à notre besoin le plus fondamental – manger ».

En plus du Caucus juif du Conseil municipal, que Chaim Deutsch dirige, la Fédération UJA de New York, le Jewish Education Project et une initiative de défense de l’éducation de l’Union orthodoxe ont tous fait pression en faveur de ce changement.

Selon les chiffres publiés par la municipalité, les New-yorkais ont bénéficié de 4,5 millions de repas gratuits depuis le début de la crise. Les repas casher sont distribués à partir de cette semaine dans dix écoles publiques des quartiers très juifs de Brooklyn et du Queens, notamment à Williamsburg et Borough Park, des quartiers qui ont été durement touchés par la pandémie de coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...