Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

L’armée fustige une vidéo satirique montrant des pilotes ne pas aider des soldats pro-refonte

La vidéo partagée par les ministres crée une "incitation interne" et vise à monter les soldats les uns contre les autres selon Hagari ; Zohar supprime le message, pas Ben Gvir

La capture d'écran d'une vidéo partagée le 20 juillet 2023 sur les réseaux sociaux par des membres de la coalition. (Autorisation ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
La capture d'écran d'une vidéo partagée le 20 juillet 2023 sur les réseaux sociaux par des membres de la coalition. (Autorisation ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a déclaré jeudi qu’il ne supprimerait pas une vidéo partagée sur sa page Facebook montrant des pilotes de l’armée de l’air refusant d’apporter un soutien aux soldats qui soutiennent la réforme judiciaire du gouvernement, une vidéo qui a été dénoncée par l’unité du porte-parole de Tsahal comme créant une « incitation à la violence » et dressant les soldats les uns contre les autres.

« Je n’ai pas l’intention de supprimer la vidéo, qui illustre bien le danger du refus [du devoir de réserve] », a déclaré Ben Gvir dans un communiqué, faisant référence à la menace de nombreux pilotes de réserve de cesser leur service volontaire si la réforme continue d’être avancée.

« La vidéo en question vise à illustrer le danger concret que représente la tentative d’une infime minorité de refuser de servir et d’inciter au refus de servir. Quiconque refuse de se présenter en raison de la réforme, qu’il soit membre de l’armée de l’air ou d’un autre Corps, met en danger la sécurité d’Israël », a-t-il ajouté.

Dans une déclaration, le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a affirmé que la vidéo visait à provoquer une « incitation interne » au sein de Tsahal et qu’elle devait être condamnée.

La vidéo, qui a été partagée par le ministre de la Culture et des Sports Miki Zohar sur Twitter et par Ben Gvir sur Facebook, montre des forces terrestres combattant dans une guerre et demandant un soutien aérien. Les pilotes de la vidéo répondent en demandant si les forces terrestres soutiennent ou non la réforme judiciaire controversée, avant que l’on n’entende des explosions. Un soldat mourant dit alors : « Mes frères, de droite et de gauche, laissez l’armée hors de la politique ».

Hagari a déclaré que Tsahal « rejette complètement toutes les déclarations contre les commandants et les combattants de l’armée de l’air permanente et de réserve ». « Ce sont les meilleurs combattants et commandants de Tsahal, qui risquent leur vie nuit après nuit. »

« La camaraderie et le fait de risquer sa vie se retrouvent dans chaque activité opérationnelle entre les combattants aériens et les troupes au sol, qui agissent comme une seule armée pour la sécurité de l’État d’Israël », a-t-il ajouté.

Zohar a ensuite supprimé son message, qui avait été déjà vu plus de 45 000 fois, en tweetant qu’il était tombé sur « une vidéo qui tentait de transmettre un message unificateur de manière réfléchie » et qu’il l’avait partagée « pour faire écho au message selon lequel nous sommes des frères ».

« Malheureusement, un média a décidé de le sortir de son contexte et de le présenter comme offensant pour certains corps militaires. Ce n’était évidemment pas le but recherché et j’ai donc supprimé la vidéo », a ajouté Zohar.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s’exprimant lors d’une conférence de presse, à la Knesset, le 5 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ben Gvir – qui n’a jamais servi dans l’armée après que celle-ci a refusé de l’enrôler en raison de ses activités extrémistes dans sa jeunesse – a refusé d’effacer son message sur Facebook, qui avait également recueilli quelque 45 000 vues.

« Je n’ai pas l’intention de supprimer la vidéo, qui illustre clairement le danger du refus. La vidéo en question a pour but d’illustrer les dommages tangibles qui existent dans la tentative d’éléments qui sont une infime minorité de refuser [de se présenter au travail] et d’inciter au refus », a déclaré le ministre d’extrême-droite dans un communiqué.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a quant à lui condamné la vidéo.

« Cette vidéo [devenue] virale est une vidéo méprisable qui n’atteindra pas son objectif », a déclaré Gallant.

« Tsahal est une armée qui éloigne nos ennemis mais rapproche les secteurs de la nation », a-t-il déclaré. « Même si je ne suis pas d’accord avec un soldat ou un officier, je le répète, ce sont nos soldats. »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’exprimant lors d’un événement marquant les 50 ans de la Guerre de Yom Kippour de 1973, le 11 juillet 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

La vidéo est présentée comme ayant été produite par un homme du nom de Daniel Edri. Il n’y a pas eu d’autres informations concernant la production.

Le chef de l’armée de l’air israélienne, le général de division Tomer Bar, a déclaré que ses forces continuent de fonctionner comme d’habitude malgré les appels des réservistes à ne pas se présenter pour le service volontaire en signe de protestation contre la réforme du système judiciaire, mais il a ajouté que le discours actuel cause d’importants dommages qui prendront « des années à être réparés ».

« Je sens qu’une lourde responsabilité pèse sur mes épaules », a déclaré Bar dans des remarques fournies par l’armée. « Je me concentre sur la compétence et la cohésion de l’armée de l’air et l’accomplissement des lourdes tâches qui lui sont confiées. »

« Au cours des dernières semaines et des derniers jours, l’armée de l’air n’a cessé d’opérer dans toutes les arènes et dans le cadre d’incidents opérationnels hautement significatifs », a déclaré Bar.

Le chef de l’armée de l’air israélienne, Tomer Bar, s’exprimant lors d’un événement en l’honneur du 75e anniversaire de la toute première mission de frappe de l’armée de l’air israélienne il y a 75 ans, au parc Ad Halom près d’Ashdod, le 29 mai 2023. (Crédit : Flash90)

« Les acerbes déclarations qui ont été faites ces derniers jours à l’encontre de Tsahal et de l’armée de l’air, permanentes et de réserve, n’ont pas leur place dans la société et ont causé de graves dommages à la cohésion de la force », a-t-il affirmé.

« Je les condamne fermement. »

« Je défends le principe de se présenter au travail et je continuerai à le faire. L’armée de l’air a de nombreux défis à relever et nous n’avons pas le droit de ne pas les relever », a-t-il ajouté.

« Le modèle de service de l’armée de l’air fonctionne parfaitement depuis 75 ans. Ce modèle permet de mettre en place le filet de sécurité aérien nécessaire à la sécurité de nos concitoyens. Si nous continuons à y porter atteinte, il faudra des années pour y remédier. »

Des centaines de réservistes militaires ont annoncé ces derniers jours qu’ils ne se porteraient plus volontaires pour exercer leurs fonctions spécialisées – notamment celles de pilotes de l’armée de l’air – si le gouvernement mettait ses projets à exécution.

Les menaces se sont multipliées alors que le gouvernement va voter la semaine prochaine un projet de loi limitant l’utilisation de l’examen de la notion juridique dit de « raisonnabilité », dans le cadre de son plan controversé de refonte du système judiciaire.

La plupart des Israéliens qui effectuent leur service militaire national obligatoire sont ensuite tenus de participer au service annuel de réserve, mais ceux qui ont servi dans des unités spéciales sont censés se porter volontaires pour continuer à exercer les mêmes fonctions lorsqu’ils sont dans la réserve, un engagement qu’ils prennent généralement de leur propre chef.

Ces derniers mois, de nombreux réservistes ont averti qu’ils ne seraient pas en mesure de servir dans un Israël non démocratique, ce que certains estiment que le pays deviendra si les projets de réforme du gouvernement se concrétisent.

Les réservistes israéliens signant une déclaration de refus du service pour protester contre le plan de refonte du système judiciaire israélien du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Tel Aviv, le 19 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)

Les responsables de la Défense et les hommes politiques de tous bords ont averti que ces refus massifs pourraient rendre Israël plus vulnérable aux menaces extérieures.

L’armée a déclaré qu’elle pourrait licencier les soldats actifs qui refusent de se présenter lorsque l’ordre leur en est donné, mais a souligné qu’aucune mesure ne serait prise contre les réservistes qui menacent seulement de ne pas se présenter.

On ignore quelles mesures seront prises contre les réservistes qui ne se présenteront pas pour le service volontaire. Tsahal a déclaré qu’elle traiterait chaque cas individuellement – qu’il s’agisse d’une suspension, d’un licenciement ou de peines de prison.

Les deuxième et troisième lectures du projet de loi sur le « caractère raisonnable », un amendement à la Loi fondamentale : Le pouvoir judiciaire, commencera dimanche au plénum de la Knesset, et le projet de loi devrait être approuvé et promulgué lundi ou mardi.

Le projet de loi interdirait à la Cour suprême et aux juridictions inférieures d’utiliser la norme du « caractère raisonnable » pour contrôler les décisions prises par le gouvernement et les ministres.

Les partisans du projet de loi affirment que l’interdiction d’utiliser la doctrine est nécessaire pour mettre fin à l’ingérence judiciaire dans les décisions du gouvernement, en faisant valoir que cela revient à ce que des juges non élus substituent leur propre jugement à celui des représentants élus.

Les opposants affirment cependant que cette interdiction affaiblira la capacité de la Cour à examiner les décisions qui portent atteinte aux droits civils et à protéger les hauts fonctionnaires qui occupent des postes sensibles, tels que le procureur général, et le chef de la police entre autres, contre les licenciements fondés sur des motifs inappropriés.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.