Israël en guerre - Jour 199

Rechercher
Netanyahu : Cet incident est "honteux et inacceptable"

Le colonel Elbaz visitant la famille d’une victime du terrorisme, chassé et harcelé

Les amis de feu Harel Masood pourchassent l’officier de Tsahal, l'agressent verbalement, suite à la fusillade de la semaine dernière dans une station-service de Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les amis de Harel Masood, 21 ans, tué dans une attaque terroriste en Cisjordanie, poursuivent le colonel Eliav Elbaz dans la ville centrale de Yad Binyamin, le 26 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Les amis de Harel Masood, 21 ans, tué dans une attaque terroriste en Cisjordanie, poursuivent le colonel Eliav Elbaz dans la ville centrale de Yad Binyamin, le 26 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Lundi soir, des militants des implantations ont agressé verbalement un officier supérieur qui rendait visite à la famille d’un Israélien tué lors d’un récent attentat terroriste en Cisjordanie, le traitant de « traître » et de « meurtrier » et le chassant de la zone.

Le colonel Eliav Elbaz, commandant de la brigade régionale de Binyamin, qui fait partie de la division de Cisjordanie de l’armée israélienne, a essuyé de nombreuses insultes de la part de résidents d’implantations depuis l’assassinat de quatre Israéliens par des terroristes affiliés au groupe terroriste du Hamas dans une station-service près de l’implantation d’Eli, mardi. Cet attentat terroriste a été suivi d’attaques perpétrées par des habitants des implantations contre des Palestiniens dans les villages avoisinants.

Elbaz, qui dirige les troupes israéliennes dans la région de Ramallah, en Cisjordanie, était allé présenter ses respects à la famille de l’une des victimes, Harel Masood, 21 ans, dans le village natal de ce dernier, Yad Binyamin, dans le centre d’Israël.

Une vidéo montre un groupe d’individus, apparemment des amis de Masood, chassant Elbaz et un autre officier de la zone, en criant « Honte, sors d’ici traître, assassin. Le sang de mon ami est sur tes mains, assassin. Dégage d’ici, assassin ».

Une autre séquence montre un groupe de personnes criant à l’officier : « Tu as assassiné Masood ».

Dans un communiqué, Tsahal a indiqué que le groupe s’était « comporté envers [Elbaz] d’une manière inconvenante et irrespectueuse », qui avait abrégé sa visite à la famille de Masood.

« C’est un incident inhabituel et inacceptable pour un commandant qui travaille jour et nuit pour la sécurité des résidents », a ajouté Tsahal.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que l’incident était « une honte et je le condamne fermement. »

« Nous n’accepterons ni ne permettrons aucun type de violence contre des officiers ou des soldats de Tsahal », a déclaré Netanyahu.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré qu’il s’était entretenu avec Elbaz après l’incident, qualifiant ce dernier « d’officier exceptionnel qui consacre sa vie à la sécurité d’Israël ».

« Faire du mal aux soldats et aux officiers de Tsahal, c’est comme faire du mal au drapeau de la nation. Nous ne le permettrons pas et nous punirons ceux qui le font », a déclaré Gallant.

Les ministres d’extrême droite Bezalel Smotrich, Itamar Ben Gvir et Ofir Sofer ont également condamné l’incident.

« Rien ne justifie ces propos terribles à l’encontre d’un commandant de Tsahal qui consacre sa vie à défendre Israël », a déclaré Smotrich. « Honte à vous ! »

« Un tel comportement et de telles insultes à l’encontre de commandants de Tsahal sont inadmissibles », a pour sa part déclaré Ben Gvir.

Le colonel Eliav Elbaz, commandant de la brigade territoriale de Binyamin, sur une photo non datée. (Crédit : Armée israélienne)

Dimanche, le chef de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a condamné « l’incitation à la haine » à l’encontre d’Elbaz, suite aux appels à la démission lancés par les habitants des implantations.

« Vous avez échoué, rentrez chez vous », pouvait-on lire sur une image circulant sur les réseaux sociaux.

Une vidéo partagée par des résidents d’implantations vendredi montrait Elbaz poursuivant un Israélien près de l’implantation d’Ateret, lui demandant de quitter la zone.

« Ces propos sont inacceptables et contraires à l’éthique », a déclaré Halevi dans un communiqué.

À la suite de l’attaque terroriste meurtrière de mardi, des centaines d’habitants des implantations se sont déchaînés entre mardi soir et samedi dans des villes et villages palestiniens, incendiant des maisons et des voitures, et ouvrant même le feu dans certains cas. Un Palestinien a été tué mercredi dans des circonstances floues.

Plusieurs des incidents se sont produits dans la zone de juridiction d’Elbaz, la brigade régionale de Binyamin.

Lundi soir, peu avant l’assaut contre Elbaz, Halevi a réitéré son soutien aux commandants supérieurs en Cisjordanie, à la suite des critiques émises sur la réponse des forces de sécurité aux émeutes organisées par les habitants des implantations.

« Les commandants de brigade qui dirigent leurs hommes, luttent contre le terrorisme et protègent les citoyens israéliens, au péril de leur vie, et qui sont également en première ligne lorsqu’ils doivent protéger les Palestiniens des agressions, malheureusement aux mains de citoyens israéliens, ce sont deux missions au service de la sécurité du pays et de ses citoyens » a déclaré Halevi lors d’une cérémonie militaire.

Il a ajouté « leur travail est admirable et je les soutiens pleinement et sans réserve ».

C’était sa première déclaration publique depuis que la ministre d’extrême droite Orit Strouk a comparé lundi matin Halevi et d’autres chefs de la sécurité au groupe de mercenaires russe Wagner, après la publication d’une déclaration commune condamnant les saccages des résidents d’implantations en les qualifiant de « terrorisme ». Strouk s’est par la suite excusée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.