Le documentaire « Les guerrières de la Paix » diffusé en France
Rechercher

Le documentaire « Les guerrières de la Paix » diffusé en France

Diffusé sur la chaîne Public Sénat ce documentaire donne à voir le combat des femmes israéliennes et palestiniennes pour la paix

Women Wage Peace (WWP) est une association formée après la guerre de 2014 dans la bande de Gaza, composée de femmes juives et arabes réclamant la coexistence.

Début octobre 2016, elles entamaient une marche de deux semaines à travers le pays pour rejoindre Jérusalem, où elles furent accueillies par le président Reuven Rivlin.

L’opération s’est renouvelée à l’automne 2017 avec succès.

L’auteure Hanna Assouline et sa co-réalisatrice Jessica Bertaux ont décidé de consacrer un documentaire à ce mouvement diffusé sur Public Sénat jusqu’au 21 mai.

A cette occasion, elles suivent « Michal Froman, une juive orthodoxe habitant dans les colonies [implantations]. Subtile mélange entre une extrême douceur et une extraordinaire combativité, cette femme a été victime d’une attaque au couteau l’année dernière. Elle était alors dans son quatrième mois de grossesse… Plutôt que de sombrer dans le ressentiment et la haine elle choisit alors de s’engager auprès d’autres femmes, et parfois contre l’avis de sa communauté, pour que ce qui lui est arrivé ne se reproduise plus. »

Leur caméra est aussi allée à la rencontre de « Huda Abuarqob, (une) Palestinienne de 42 ans, (qui) habite à Hébron. Engagée depuis sa jeunesse dans la défense de son peuple, elle est la présidente du mouvement palestinien ALLMEP. Elle décide aujourd’hui de se battre aux côtés des femmes de Women Wage Peace. Un choix difficile et courageux pour cette palestinienne militante qui prend le risque d’être accusée par les siens de « pactiser avec l’ennemi ».

Selon Télérama, qui a accordé 2T au documentaire, « on les regarde s’étreindre chaleureusement, interpeller la classe politique à la Knesset, le Parlement israélien, bousculer Benjamin Netanyahu, le Premier ministre. Ce n’est pas une timide aventure politique mais un élan d’autant plus puissant qu’ancré dans les cœurs. Un combat pour la paix, disent-elles, mais aussi pour l’émancipation des femmes »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...