Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

700 Israéliens tués par le Hamas ; 130 autres seraient détenus à Gaza ; La riposte d’Israël se poursuit

L'armée frappe des cibles du Hamas, qui continue ses salves de roquettes ; des proches recherchent leurs disparus

  • Une salve de roquettes tirées par des terroristes palestiniens depuis la ville de Gaza vers Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : EYAD BABA / AFP)
    Une salve de roquettes tirées par des terroristes palestiniens depuis la ville de Gaza vers Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : EYAD BABA / AFP)
  • Des voitures en feu après qu'une roquette tirée depuis Gaza a atterri à Ashkelon, le 7 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
    Des voitures en feu après qu'une roquette tirée depuis Gaza a atterri à Ashkelon, le 7 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
  • Des Israéliens inspectant les décombres d'un immeuble après qu'il a été touché par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Oded Balilty/AP Photo)
    Des Israéliens inspectant les décombres d'un immeuble après qu'il a été touché par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Oded Balilty/AP Photo)
  • Le feu et la fumée s’élevant au-dessus des bâtiments lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Eyad Baba/AFP)
    Le feu et la fumée s’élevant au-dessus des bâtiments lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Eyad Baba/AFP)
  • Des forces israéliennes traversant une route principale dans un véhicule blindé de transport de troupes (APC) alors que des troupes supplémentaires sont déployées près de la ville de Sderot à la suite d'un assaut par des terroristes du Hamas, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
    Des forces israéliennes traversant une route principale dans un véhicule blindé de transport de troupes (APC) alors que des troupes supplémentaires sont déployées près de la ville de Sderot à la suite d'un assaut par des terroristes du Hamas, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
  • Les soldats israéliens reprenant le contrôle du kibboutz Beeri en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de l'armée israélienne)
    Les soldats israéliens reprenant le contrôle du kibboutz Beeri en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Unité du porte-parole de l'armée israélienne)
  • Photo d'illustration : Des soldats israéliens patrouillent dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)
    Photo d'illustration : Des soldats israéliens patrouillent dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Ofakim: des entreprises de la tech offrent une pause à 600 habitants à Eilat

Le sang d'un terroriste recouvre la chambre de Rachel et David Edery à Ofakim, le 11 octobre 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)
Le sang d'un terroriste recouvre la chambre de Rachel et David Edery à Ofakim, le 11 octobre 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israel)

Ce sont pas moins de 600 personnes, pour l’essentiel des familles avec de jeunes enfants, qui ont quitté Ofakim, dans le sud du pays, pour un séjour d’une semaine dans des hôtels d’Eilat, cadeau d’entreprises technologiques.

Fiver et HiBob, ainsi que d’autres entreprises technologiques, ont souhaité offrir un temps de pause aux habitants de la ville, qui a perdu une cinquantaine de ses membres lors de l’assaut du Hamas, le 7 octobre.

Ville de 34 000 habitants située à 25 kilomètres environ de la bande de Gaza, Ofakim ne fait pas partie du plan national d’évacuation des communautés situées aux frontières sud et nord, préalable à l’opération terrestre à Gaza.

Un Palestinien affirme que 19 membres de sa famille ont été tués dans une frappe

Un homme palestinien a affirmé à l’Associated Press que 19 membres de sa famille avaient été tués dans une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Sa maison aurait été frappée après un coup de semonce d’évacuation sur une autre maison, à proximité de son domicile – une mesure de précaution destinée à permettre aux gens d’évacuer avant les frappes aériennes.

S’il se pensait en sécurité, en un instant, une explosion a ravagé sa maison, tuant dans la foulée 19 membres de sa famille, dont sa femme et ses cousins, a-t-il déclaré. La frappe aérienne aurait également tué cinq de ses voisins, qui se trouvaient dehors.

Il n’y avait aucun combattant dans son bâtiment, a-t-il insisté.

L’armée israélienne a déclaré avoir frappé plusieurs bureaux et centres de commandement du Hamas dans des immeubles. Elle n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaires sur l’attaque contre le domicile d’Abu Quta.

« La première guerre de Gaza devrait être la dernière » – Yossi Fuchs

Le secrétaire de cabinet Yossi Fuchs a tweeté que « la première guerre à Gaza devrait également être la dernière ! »

Par son message, il semblait indiquer que, s’il y a eu de nombreux conflits brutaux entre Israël et la bande de Gaza, le conflit actuel était d’une échelle de bataille différente, alors qu’Israël n’a jamais officiellement déclaré l’état de guerre contre Gaza, comme c’est le cas actuellement.

Fuchs a raconté sa discussion avec son défunt grand-père après les attentats du 11 septembre 2001, au cours de laquelle ce dernier lui a dit : « Si al-Qaïda a réussi à mener une telle attaque, ils vont conquérir le monde. »

« Je l’ai calmé et lui ai dit que c’était un signal d’alarme et qu’une telle terreur serait vaincue. »

Quatre soldats légèrement à modérément blessés dans des tirs amis dans le nord

Quatre soldats ont été légèrement à modérément blessés dans le nord d’Israël lors d’un incident de tirs amis.

À Shtula, près de la frontière libanaise, les troupes ont rencontré un véhicule arrivé à grande vitesse et qui a tenté de contourner leur point de contrôle. Les soldats ont alors ouvert le feu.

Il s’est avéré peu après que la voiture était un véhicule militaire. Quatre soldats à l’intérieur ont été blessés.

Une maison d’Ashkelon touchée par une roquette, un enfant de 8 ans blessé

Une maison d’Ashkelon a été touchée directement par une roquette ce dimanche soir après des salves lancées sur la ville.

Un enfant de huit ans a été légèrement blessé lors de l’attaque et a été transporté d’urgence à l’hôpital, ont rapporté les médias.

Le porte-parole du Hamas affirme que le groupe terroriste opère toujours dans plusieurs régions d’Israël

Abu Ubaida, le porte-parole de la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 31 janvier 2017. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Abu Ubaida, le porte-parole de la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 31 janvier 2017. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Dans un discours, Abu Ubaida, porte-parole des brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche militaire du Hamas, affirme que les combats se poursuivent dans plusieurs zones proches de la frontière nord de Gaza, notamment à Zikim, Sufa et Mefalsim, et que Les terroristes ont réussi aujourd’hui à emmener un nouveau groupe d’otages israéliens dans la bande de Gaza.

Abu Ubaida a en outre affirmé que des membres du Hamas avaient tué et blessé un grand nombre de troupes israéliennes à Mavkiim, au sud d’Ashkelon, et se sont retirés en toute sécurité de la base d’Urim, qui héberge la célèbre unité de renseignements 3200 de Tsahal, a-t-il ajouté.

Le porte-parole a affirmé également que des membres du Hamas avaient documenté des cas dans lesquels les forces israéliennes avaient tué un certain nombre de captifs israéliens détenus par le groupe terroriste. Le Hamas a déjà fait des affirmations similaires par le passé, qui se sont révélées fausses par la suite.

Dans une déclaration distincte, un autre porte-parole du Hamas a commenté l’envoi par les États-Unis d’un groupe de porte-avions en Méditerranée orientale pour soutenir Israël, affirmant que les États-Unis tentaient de relever le moral effondré de l’armée israélienne.

Le commandant de la base d’entraînement de Tzeelim a été blessé hier – Tsahal

Le brigadier-général Roman Gofman sur une photo non datée. (Crédit : Armée israélienne)
Le brigadier-général Roman Gofman sur une photo non datée. (Crédit : Armée israélienne)

Le brigadier-général Roman Gofman, commandant de la base d’entraînement de Tzeelim, a été blessé hier lors d’affrontements avec des terroristes du Hamas près de Sderot.

L’armée israélienne a affirmé que Gofman, qui vit à Ashdod, s’était dirigé vers la frontière de Gaza après avoir reçu des informations faisant état d’une attaque du Hamas contre le sud d’Israël.

Il a affronté des terroristes palestiniens à Sderot et a été blessé. L’armée affirme qu’il se trouve dans un état stable.

Hier, le général de division David Zini, chef du commandement de la formation et du corps d’état-major de Tsahal, combattait également directement à la frontière de Gaza.

Les images montrent Zini et un groupe de soldats près du site-mémorial de Black Arrow, à la frontière, entourés par les corps de dizaines de terroristes palestiniens à la suite d’une intense bataille.

L’aide américaine à Israël équivaut à une « agression » contre les Palestiniens – Hamas

Le renforcement du soutien militaire à Israël annoncé par Washington pour aider le pays à faire face à l’offensive déclenchée par le Hamas équivaut à une « participation à l’agression contre notre peuple », a déclaré dimanche le mouvement terroriste palestinien au pouvoir à Gaza.

« L’annonce par les États-Unis (d’un supplément d’aide militaire américaine à Israël) est une véritable participation à l’agression contre notre peuple », indique un communiqué du Hamas. « Ces actions n’effraient pas notre peuple ni la résistance qui continuera de le défendre », ajoute le texte.

Gallant s’entretient à nouveau avec son homologue américain Austin

À gauche : le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d’une cérémonie au siège de Tsahal, à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. À droite : Le Secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, prenant la parole lors d’un briefing au Pentagone, à Washington, le 16 novembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90 ; AP Photo/Susan Walsh)
À gauche : le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d’une cérémonie au siège de Tsahal, à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. À droite : Le Secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, prenant la parole lors d’un briefing au Pentagone, à Washington, le 16 novembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90 ; AP Photo/Susan Walsh)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’est entretenu à nouveau avec son homologue américain, Lloyd Austin, a indiqué son bureau.

Selon le communiqué israélien, Gallant a souligné qu’Israël gagnerait cette guerre contre le Hamas et a exprimé sa gratitude aux États-Unis pour leur soutien vocal à Israël et son aide cruciale.

Le communiqué américain a indiqué qu’Austin avait appelé Gallant pour « exprimer son soutien au peuple d’Israël et pour recevoir des mises à jour sur l’opération israélienne visant à restaurer la sécurité suite à l’attaque terroriste du Hamas ». Il a noté que l’équipement et les munitions envoyés en Israël, ainsi que le rapprochement des navires de guerre américains d’Israël, « renforçaient la dissuasion régionale ».

Le ministère de la Santé annonce que le nombre de blessés en Israël s’élève à 2 315

Des soldats israéliens blessés arrivant à l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Des soldats israéliens blessés arrivant à l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le ministère de la Santé israélien a indiqué qu’à ce jour, au moins 2 315 personnes avaient été blessées et soignées dans les hôpitaux israéliens depuis le début de la guerre hier.

Parmi eux, 23 sont dans un état critique, 340 dans un état grave, 449 dans un état modéré, 1 233 dans un état léger, 56 sont traités pour anxiété sévère et 202 sont toujours en cours d’évaluation par les autorités médicales.

Plus de 700 Israéliens ont été tués, et ce chiffre devrait encore augmenter.

Deux salves de roquettes tirées vers Ashkelon depuis Gaza

Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)
Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)

Deux salves de roquettes ont été tirées depuis Gaza vers Ashkelon peu après minuit, faisant notamment état d’impacts directs.

Aucune information n’est disponible dans l’immédiat sur un potentiel nombre de victimes.

Le Hamas affirme avoir lancé 100 roquettes vers Ashkelon.

Le Premier ministre britannique dit avoir proposé d’envoyer de l’aide à Israël

Le drapeau d'Israël projeté sur la façade du 10 Downing Street à Londres, le 8 octobre 2023, en signe de solidarité avec Israël. (Crédit : Kirsty Wigglesworth / AP)
Le drapeau d'Israël projeté sur la façade du 10 Downing Street à Londres, le 8 octobre 2023, en signe de solidarité avec Israël. (Crédit : Kirsty Wigglesworth / AP)

Un porte-parole du Premier ministre britannique Rishi Sunak a déclaré que Sunak s’était entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et avait proposé tout soutien dont Israël avait besoin.

Le porte-parole a déclaré que Sunak avait réaffirmé que le Royaume-Uni se tiendrait aux côtés d’Israël « sans équivoque contre ces actes de terrorisme ».

Le drapeau israélien bleu et blanc a été projeté sur la façade du 10 Downing Street ce soir après que Sunak ait posté sur X : « Nous sommes aux côtés d’Israël. »

L’Iran et le Hezbollah auraient aidé le Hamas à planifier son attaque – WSJ

Une salve de roquettes tirée par des terroristes palestiniens depuis Gaza en direction d'Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Eyad Baba/AFP)
Une salve de roquettes tirée par des terroristes palestiniens depuis Gaza en direction d'Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Eyad Baba/AFP)

Un article du Wall Street Journal rapporte que l’Iran a aidé le Hamas à planifier son attaque contre Israël lors d’une réunion à Beyrouth la semaine dernière et qu’il y travaillait depuis des semaines.

L’article cite des membres de haut rang du Hamas et du Hezbollah et indique que les projets étaient en cours depuis août et prévoyaient plusieurs réunions à Beyrouth, auxquelles auraient participé des membres du Corps des Gardiens de la révolution islamique.

Les Émirats appellent à la fin de la violence

Les Émirats arabes unis appellent à mettre fin à la violence et à protéger les civils dans la guerre en cours entre Israël et le Hamas.

Dans un communiqué, les Émirats arabes unis ont souligné que les attaques du Hamas « contre les villes et villages israéliens proches de la bande de Gaza, y compris les tirs de milliers de roquettes sur des centres de population, constituaient une escalade sérieuse et grave ».

Le communiqué se dit également « consterné par les informations selon lesquelles des civils israéliens ont été enlevés et pris comme otages à leur domicile ».

Abou Dhabi dit également « pleurer la perte de vies israéliennes et palestiniennes ».

La marine israélienne fait prisonnier le commandant adjoint du Hamas – armée

Des navires de la marine israélienne tirant sur des terroristes du Hamas qui tentent de s'infiltrer en Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des navires de la marine israélienne tirant sur des terroristes du Hamas qui tentent de s'infiltrer en Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare que l’unité Shayetet 13 de la marine a placé en détention le commandant adjoint de la division sud de la force navale du groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, Muhammad Abu Ghali.

« Le suspect est détenu et est actuellement interrogé par l’establishment de la Défense », indique Tsahal.

Aucun autre détail n’est fourni sur la façon dont Abu Ghali a été capturé.

Un bateau de la marine a frappé deux sites de tirs de roquettes à Gaza – Tsahal

L’armée israélienne a indiqué qu’un bateau lance-missiles de la marine avait frappé deux sites de tirs de roquettes à Gaza.

Tsahal dit avoir frappé un terroriste qui tentait d’entrer en Israël depuis Gaza

Une explosion après des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)
Une explosion après des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

L’armée israélienne affirme qu’un avion de chasse a frappé il y a une heure un terroriste palestinien s’infiltrant en Israël depuis la bande de Gaza.

« Tsahal continuera à contrecarrer les terroristes et les tentatives d’infiltration sur le territoire de l’État d’Israël », affirme l’armée dans un communiqué.

Un mort et deux blessés dans une collision entre des camions transportant des véhicules blindés

Une personne a été tuée et deux autres blessées dans une collision entre des camions transportant des véhicules blindés vers la frontière avec la bande de Gaza, ont rapporté les services d’urgence.

L’accident s’est produit sur la route 6, à proximité de l’échangeur de Sorek.

Les services d’urgence du Magen David Adom ont indiqué avoir déclaré mort sur place un homme de 25 ans et ont transporté deux hommes d’une quarantaine d’années vers un hôpital voisin, dans un état modéré.

Alarmes dans le centre d’Israël ; le Hamas prétend viser l’aéroport

Des sirènes de roquettes ont retenti dans des dizaines de communautés du centre d’Israël, notamment à Rishon Lezion, alors que le Hamas affirme avoir pris pour cible l’aéroport Ben Gourion.

Les avocats de Netanyahu et Gantz doivent se rencontrer demain pour discuter d’un gouvernement d’union

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et Benny Gantz. (Crédit : Yonatan Sindel, David Cohen / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et Benny Gantz. (Crédit : Yonatan Sindel, David Cohen / Flash90)

Les avocats du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du chef du parti HaMahane HaMamlahti Benny Gantz devraient se rencontrer demain, pour tenter de régler les détails d’un gouvernement d’unité d’urgence.

Un porte-parole de HaMahane HaMamlahti a confirmé au Times of Israel qu’une réunion était en train d’être programmée.

Le Hamas se vante d’avoir 100 otages israéliens, dont des responsables de Tsahal

Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)
Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)

Moussa Abu Marzouk, haut responsable du Hamas, s’est vanté que le groupe terroriste détenait plus de 100 otages israéliens, dont des hauts responsables de l’armée, selon un article du journal palestinien al-Hadath.

Jérusalem : 2 individus arrêtés près d’une synagogue avec un couteau, une kippa et une Magen David

Un couteau, une kippa et un collier avec une étoile de David trouvés sur deux suspects arrêtés près d'une synagogue à Jérusalem, le 8 octobre 2023. (Crédit : Police israélienne)
Un couteau, une kippa et un collier avec une étoile de David trouvés sur deux suspects arrêtés près d'une synagogue à Jérusalem, le 8 octobre 2023. (Crédit : Police israélienne)

Deux suspects – des résidents palestiniens de Jérusalem-Est – ont été arrêtés près d’une synagogue du quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem, armés d’un couteau, a indiqué la police.

La police a déclaré que les deux hommes portaient également sur eux une kippa et un collier avec une étoile de David, ce qui laisse à penser que les deux hommes allaient tenter de se faire passer pour Juifs.

Un membre du Congrès américain était à Tel Aviv lors de l’attaque du Hamas

Le représentant Dan Goldman, Démocrate de New York, à Washington, le 31 juillet 2023. (Crédit : J. Scott Applewhite / AP Photo)
Le représentant Dan Goldman, Démocrate de New York, à Washington, le 31 juillet 2023. (Crédit : J. Scott Applewhite / AP Photo)

Le représentant américain Dan Goldman, Démocrate de New York, et sa famille se trouvaient à Tel Aviv quand le Hamas a attaqué Israël hier. Ils ont été contraints de trouver refuge dans la cage d’escalier d’un hôtel jusqu’à ce matin, puis ont pu quitter le pays en toute sécurité, a indiqué son bureau.

Selon le bureau du Parti démocrate de New York, qui a publié un bref communiqué, Goldman, sa femme et leurs trois plus jeunes enfants se trouvaient en Israël pour une bar-mitsva.

« Le membre du Congrès Goldman est reconnaissant de l’aide du Département d’État et des autorités israéliennes, et il espère que tous les Américains pourront s’unir pour soutenir le droit d’Israël à se défendre contre le terrorisme et les crimes de guerre », peut-on lire dans le communiqué.

La Chambre des représentants américains votera une résolution de soutien à Israël

La Chambre des représentants des États-Unis au Capitole à Washington, le 4 octobre 2023. (Crédit : J. Scott Applewhite / AP Photo)
La Chambre des représentants des États-Unis au Capitole à Washington, le 4 octobre 2023. (Crédit : J. Scott Applewhite / AP Photo)

La Chambre des représentants américains prépare une résolution bipartite dans laquelle elle indique « se tenir aux côtés d’Israël ». Le texte condamne ainsi « la guerre barbare du Hamas ».

Le texte devrait être l’un des premiers soumis au vote après que la Chambre aura élu son nouveau président.

« Il est maintenant temps de montrer au monde que les États-Unis se tiennent fermement aux côtés de notre ami et allié Israël dans notre condamnation de cette attaque odieuse perpétrée par des terroristes soutenus par l’Iran », a déclaré le représentant Michael McCaul (Républicain-Texas), président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre, chargée de la rédaction du texte.

« Je m’attends à ce que cette résolution bipartite soit l’un des premiers, sinon le premier, points examinés une fois que nous aurons élu un nouveau président. Et je m’attends à ce qu’elle reçoive un soutien bipartite écrasant. »

La Chambre est actuellement en pause après l’éviction historique de son président Kevin McCarthy.

Les États-Unis appellent le Conseil de sécurité de l’ONU à « condamner » le Hamas

L'envoyé d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, et d'autres membres de la mission israélienne quittant une session du Conseil de sécurité de l'ONU pour protester contre la tenue d'une réunion critique à l'égard d'Israël à l'occasion de Yom HaZikaron, le 25 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran UN web TV ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
L'envoyé d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, et d'autres membres de la mission israélienne quittant une session du Conseil de sécurité de l'ONU pour protester contre la tenue d'une réunion critique à l'égard d'Israël à l'occasion de Yom HaZikaron, le 25 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran UN web TV ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Les États-Unis ont appelé dimanche tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, qui se réunissait en urgence, à condamner « fermement » l’offensive du Hamas palestinien contre Israël.

« Nous espérons que tous les membres du Conseil condamneront fermement ce qui s’est passé » en Israël, a déclaré l’ambassadeur américain adjoint Robert Wood à la presse juste avant la réunion à huis clos du Conseil.

« Nous espérions entendre de la part des autres membres du Conseil une forte condamnation de ces actes terroristes odieux commis contre le peuple israélien et son gouvernement », a-t-il ajouté, notant qu’il ne s’agissait pas à ce stade d’une question de « déclaration » du Conseil.

Selon des sources diplomatiques, les membres du Conseil envisagent la publication d’une déclaration commune, mais les discussions sont difficiles.

L’ambassadeur chinois Zhang Jun a indiqué que la Chine était « en faveur » d’une déclaration du Conseil.

« Nous condamnons toutes les attaques contre les civils », a-t-il déclaré, insistant toutefois dans le même temps sur la nécessité d’un retour à un processus de paix pour parvenir à une solution à deux Etats.

Israël a officiellement déclaré la guerre dimanche au Hamas après l’offensive inédite lancée la veille par le mouvement terroriste palestinien à partir de la bande de Gaza, dont le bilan s’élève à plus d’un millier de morts au total.

Israël a « une seule et unique demande » pour le Conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré l’ambassadeur israélien Gilad Erdan : « Les crimes de guerre du Hamas doivent être condamnés sans équivoque, ces atrocités inimaginables doivent être condamnées. »

« Israël doit recevoir un soutien inébranlable pour se défendre », a-t-il ajouté.

« De façon regrettable, pour certains médias et responsables politiques, l’Histoire ne commence que quand des Israéliens sont tués », a répondu l’ambassadeur palestinien Ryiad Mansour, qui représente l’Autorité palestinienne et non le Hamas.

« Nous n’accepterons jamais une rhétorique qui dénigre notre humanité et renie nos droits, une rhétorique qui ignore l’occupation de notre terre et l’oppression de notre peuple », a-t-il ajouté, la voix serré.

« Le moment n’est pas venu de laisser Israël persister dans ses terribles choix. Le temps est venu de dire à Israël de changer de trajectoire, et qu’il y a un chemin vers la paix dans lequel ni les Palestiniens ni les Israéliens ne sont tués. »

Le Conseil de sécurité, régulièrement divisé sur ce dossier, avait dénoncé en janvier dernier les implantations israéliennes dans les territoires palestiniens, estimant qu’elles mettaient en péril la solution à deux États.

Il s’agissait de la première décision du Conseil sur ce dossier en six ans.

En décembre 2016, pour la première fois depuis 1979, le Conseil avait demandé à Israël de cesser les implantations dans les territoires palestiniens. À quelques semaines de la fin du mandat de Barack Obama, les États-Unis n’avaient pas utilisé leur droit de veto, alors qu’ils avaient toujours soutenu Israël jusqu’alors sur ce dossier sensible et qu’ils ont continué ensuite.

L’époux d’une Franco-Israélienne portée disparue s’exprime sur BFM

Idor Nagar, sur BFM TV pour évoquer sa femme franco-israélienne portée disparue. (Capture d'écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Idor Nagar, sur BFM TV pour évoquer sa femme franco-israélienne portée disparue. (Capture d'écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

« Le dernier message que Céline m’a envoyé est : ‘Les soldats arrivent’ », a expliqué ce dimanche en visio pour BFM TV Idor Nagar, époux d’une Franco-Israélienne portée disparue.

Sa femme participait à la rave party organisée à proximité de Gaza.

Depuis Israël, il a ainsi supplié en larmes à la télévision française les autorités de faire tout ce qu’elles pouvaient pour savoir si sa femme était morte ou si elle était retenue captive par le Hamas à Gaza, comme de nombreux autres Israéliens.

Céline Ben David Nagar est âgée de 26 ans. Son histoire et l’inquiétude de son mari reflètent le tourment dans lequel vivent depuis hier les Israéliens qui ont des proches portés disparus.

La fille du couple, Elie, âgée de 6 mois, se trouvait assise sur les genoux de son père lors de l’interview à BFM. Elle est toujours allaitée, a-t-il dit en larmes.

Hier, à 7h11, peu après le début de l’attaque du Hamas, l’épouse de Nagar lui a envoyé un message : « Tout va bien. » Puis, à 7h15, elle lui a indiqué que « les soldats arrivent ».

Cependant, dit-il, il pense désormais que les soldats auxquels elle faisait référence n’étaient pas des Israéliens, mais des assaillants palestiniens. « A-t-elle été prise en otage ? Tuée ? », demande-t-il.

Nagar a géolocalisé la voiture dans laquelle sa femme voyageait. Il s’est rendu dans la zone proche de la frontière avec Gaza et a trouvé le véhicule criblé de nombreux impacts de balles, mais sans aucun signe de sang – une raison d’espérer que Céline est en vie.

Frappes aériennes massives contre un « nid de terroristes » à Shujaiyya, à Gaza

Des flammes et de la fumée s’élevant  après une explosion consécutive à une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Adel Hana/AP Photo)
Des flammes et de la fumée s’élevant après une explosion consécutive à une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Adel Hana/AP Photo)

L’armée israélienne a déclaré avoir lancé des frappes aériennes massives contre le quartier de Shujaiyya dans la ville de Gaza, ciblant quelque 150 sites.

L’armée israélienne affirme que Shujaiyya est un « nid de terroristes » utilisé par le groupe terroriste palestinien du Hamas pour lancer des attaques meurtrières contre Israël.

Quelque 100 tonnes de munitions ont été larguées sur le quartier, selon Tsahal.

Peu avant, l’armée a mené des frappes similaires à grande échelle dans le quartier de Beit Hanoun, dans le nord de la Bande de Gaza.

L’armée israélienne a également pris pour cible la maison d’un membre important du Hamas, l’appartement étant utilisé par le groupe terroriste comme « infrastructure militaire ».

L’armée continue de lutter contre les terroristes infiltrés en territoire israélien

Le cadavre d'un terroriste palestinien gisant le long d'une route dans un lieu non divulgué à la frontière avec la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Le cadavre d'un terroriste palestinien gisant le long d'une route dans un lieu non divulgué à la frontière avec la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

L’armée israélienne affirme qu’elle continue de combattre les terroristes palestiniens en territoire israélien, 40 heures après le début de la guerre lancée par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Les forces terrestres permanentes et de réserve de Tsahal, en coopération avec d’autres forces de sécurité, mènent des combats prolongés dans les villes entourant Gaza et ont tué des centaines de terroristes dans les villes, à la frontière et sur le littoral, au cours des 40 dernières heures », déclare l’armée dans un communiqué.

Tsahal précise que les troupes continuent de mener des recherches dans toute la zone et qu’elles échangent toujours des tirs avec des terroristes à cette heure-ci dans différents endroits.

Des tirs de roquettes retentissent à Sderot et dans les communautés frontalières de Gaza

Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)
Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)

Des sirènes de roquettes retentissent à Sderot et dans d’autres quartiers proches de la frontière de Gaza.

L’UEFA reporte le match Israël-Suisse

Mohammed Abu Fani, à droite, et ses coéquipiers pendant l'échauffement avant un match de qualification du groupe 1 à l'Euro 2024 de l'UEFA opposant Israël et Andorre au Teddy Stadium de Jérusalem, le 19 juin 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Mohammed Abu Fani, à droite, et ses coéquipiers pendant l'échauffement avant un match de qualification du groupe 1 à l'Euro 2024 de l'UEFA opposant Israël et Andorre au Teddy Stadium de Jérusalem, le 19 juin 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

L’UEFA a annoncé dimanche que la rencontre des qualifications de l’Euro-2024 entre Israël et la Suisse, initialement prévue jeudi, était reportée après le carnage du groupe palestinien Hamas contre Israël.

« Au vu des conditions de sécurité actuelles en Israël, l’UEFA a décidé de reporter tous les matches prévus dans ce pays au cours des deux prochaines semaines. Les nouvelles dates seront confirmées en temps voulu », a expliqué dans un communiqué l’instance du football européen.

La rencontre était prévue dans le cadre du groupe I, mené par la Suisse devant la Roumanie et Israël.

Les matches du championnat d’Europe des moins de 21 ans Israël-Estonie (12 octobre) et Israël-Allemagne (17 octobre) sont également reportés. Tout comme celui du mini-tournoi européen des moins de 17 ans qui devait opposer du 11 au 17 octobre Israël, la Belgique, Gibraltar et le pays de Galles.

« L’UEFA se réserve quelques jours supplémentaires pour évaluer si le match des qualifications européennes Kosovo-Israël pourra avoir lieu à la date initialement prévue du 15 octobre, ou si un report est nécessaire », a poursuivi la Fédération européenne.

« L’UEFA continuera à suivre de près la situation et restera en contact avec toutes les équipes concernées avant de prendre des décisions sur les nouvelles dates et sur les changements potentiels d’autres rencontres à venir », a-t-elle ajouté.

Les combats se poursuivent dimanche entre des activistes du Hamas et les forces israéliennes, au lendemain du lancement à l’aube d’une offensive surprise du mouvement islamiste palestinien contre Israël depuis la bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a évoqué une guerre « longue » contre le Hamas.

Selon Israël, plus de 600 personnes ont été tuées et 2 000 blessées côté israélien.

Les Palestiniens font état de 11 morts en Cisjordanie lors d’affrontements avec l’armée

Des Palestiniens assistant aux funérailles d'Ahmad Awawda, 19 ans, qui a été tué lors d'affrontements avec les troupes israéliennes près de la ville de Naplouse la veille, dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 8 octobre 2023. (Crédit : Majdi Mohammed/AP Photo)
Des Palestiniens assistant aux funérailles d'Ahmad Awawda, 19 ans, qui a été tué lors d'affrontements avec les troupes israéliennes près de la ville de Naplouse la veille, dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 8 octobre 2023. (Crédit : Majdi Mohammed/AP Photo)

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) déclare que 11 Palestiniens ont été tués dans des affrontements avec les soldats israéliens en Cisjordanie depuis hier matin.

Ces affrontements interviennent alors que le groupe terroriste palestinien du Hamas attaque Israël depuis la Bande de Gaza.

Tsahal n’a pas commenté les divers événements survenus en Cisjordanie.

Plus de 250 corps ont été trouvés sur le site de la rave party – ZAKA

Des festivaliers fuient la rave party attaquée par le Hamas, près du kibboutz Reim, le 7 octobre 2023. (Autorisation : Shye Weinstein)
Des festivaliers fuient la rave party attaquée par le Hamas, près du kibboutz Reim, le 7 octobre 2023. (Autorisation : Shye Weinstein)

Un porte-parole de ZAKA, un groupe de bénévoles qui s’occupe des restes humains après des attaques terroristes et d’autres catastrophes, a déclaré aux médias israéliens qu’il avait recueilli jusqu’à présent plus de 250 corps sur le site d’un festival de musique dans le sud, qui a été attaqué par des terroristes palestiniens du Hamas.

Depuis hier, de nombreux parents de jeunes qui participaient à la rave-party près du kibboutz Reim cherchent désespérément des nouvelles de leurs jeunes disparus.

L’armée frappe deux tours à Gaza contenant des actifs du Hamas

De la fumée s’élevant au-dessus des bâtiments de la ville de Gaza lors d'une frappe aérienne israélienne, le 8 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
De la fumée s’élevant au-dessus des bâtiments de la ville de Gaza lors d'une frappe aérienne israélienne, le 8 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

L’armée israélienne affirme avoir frappé deux tours dans la Bande de Gaza qui contenaient des biens du groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’un des bâtiments, la National Islamic Bank, propriété du Hamas, a été frappé par des avions de combat israéliens.

L’armée israélienne affirme avoir également démoli une salle de guerre utilisée par un membre important du Hamas, Muntasir Frej.

Les frappes se poursuivent dans la Bande de Gaza à cette heure, ajoute Tsahal.

Chef du Jihad islamique palestinien: Le groupe terroriste détient plus de 30 Israéliens

Du sang sur un mur d'un commissariat après qu'il a été endommagé lors des combats visant à déloger les terroristes du Hamas qui s'y trouvaient, dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
Du sang sur un mur d'un commissariat après qu'il a été endommagé lors des combats visant à déloger les terroristes du Hamas qui s'y trouvaient, dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Le chef du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, Ziyad Nakhaleh, publie une déclaration affirmant que le groupe terroriste détient plus de 30 des otages israéliens actuellement à Gaza.

« Les soldats et les colons que nous détenons comme prisonniers de guerre à Gaza se comptent par dizaines, voire plus. En fait, je peux dire qu’ils dépassent largement ce nombre. Le Jihad islamique a fait plus de 30 prisonniers ennemis jusqu’à présent », déclare-t-il.

Le chef terroriste salue le conflit en cours avec Gaza comme « des jours de fierté et de gloire » et loue « l’image d’unité entre les forces de la résistance [nom que se donnent les groupes terroristes islamistes] » qui a émergé de l’assaut d’hier contre Israël, ajoutant que leur djihad ne fait pas de distinction entre Gaza, Jérusalem et Jénine.

Il souligne l’humiliation subie par Israël, affirmant que dès les premières heures de l’assaut, Israël « a appelé à l’aide son allié, l’Amérique ».

« Les batailles qui ont eu lieu dans les colonies [villes israéliennes], les raids sur les bases de l’armée, la capture de soldats et le fait qu’ils aient laissé des armes derrière eux sont des preuves évidentes que l’armée [israélienne] est plus faible que ne le croient de nombreuses personnes dans le monde », poursuit Nakhaleh.

« Le gouvernement ennemi doit se rendre à cette vérité. Le meilleur moyen d’éviter de perdre d’autres prisonniers est de reconnaître sa défaite », ajoute-t-il. Il promet ensuite que le Jihad islamique palestinien continuera à se battre et que, grâce à sa volonté et à ses sacrifices, il « changera la donne ».

Une femme cherche désespérément sa cousine et ses deux enfants enfants, repérés à Gaza

Yifat Zailer, 37 ans, a été horrifiée de voir sur Internet une vidéo de Gaza montrant sa cousine et ses enfants, âgés respectivement de 9 mois et 3 ans.

« C’est la seule confirmation que nous ayons », dit-elle à l’AFP, la voix brisée par l’émotion, ajoutant qu’il n’y a aucune information sur le mari de sa cousine et ses parents âgés.

« Après la prise de contrôle du kibboutz par l’armée, ils n’étaient pas à la maison », dit-elle. « Nous voulons savoir dans quel état ils se trouvent, nous voulons qu’ils reviennent sains et saufs. Ce sont des civils innocents. »

La France « active » pour éviter un embrasement régional

La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna lors d'une conférence de presse à New York, le 19 septembre 2022. (Crédit : Ed JONES / AFP)
La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna lors d'une conférence de presse à New York, le 19 septembre 2022. (Crédit : Ed JONES / AFP)

La ministre française des Affaires étrangères multiplie les entretiens après « l’attaque terroriste » perpétrée par le Hamas en Israël, « pour éviter que le conflit ne dégénère, via un embrasement » régional, a indiqué la porte-parole du ministère dans un communiqué.

« Après avoir eu au téléphone hier, notamment, ses homologues israélien et palestinien, ainsi qu’égyptien et jordanien, (Catherine Colonna) s’est entretenue ce jour avec ses homologues émirien, saoudien, qatarien », a précisé Anne-Claire Legendre.

Elle a souligné « le droit d’Israël de se défendre ». La France « est également active pour éviter que le conflit ne dégénère, via un embrasement en Cisjordanie, au Liban, ou dans la région ».

Selon le communiqué, « la prise en otages odieuse par le Hamas d’hommes, de femmes et d’enfants rappelle si besoin était le caractère terroriste de ce mouvement. La France appelle à leur libération immédiate et sans condition ».

Le président français Emmanuel Macron avait indiqué samedi s’être entretenu avec son homologue israélien Isaac Herzog, et le chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, quelques heures après le début de l’attaque sans précédent du Hamas contre Israël.

Selon la présidence égyptienne, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et Emmanuel Macron ont aussi discuté, lors d’un entretien téléphonique, de la « coordination des efforts pour mettre fin à l’escalade dans la bande de Gaza ».

Infiltration terroriste suspectée à Sderot, les habitants ont ordre de rester chez eux

Un obusier automoteur israélien roulant sur une autoroute près de la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
Un obusier automoteur israélien roulant sur une autoroute près de la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

On soupçonne une infiltration terroriste dans la ville méridionale de Sderot, selon la municipalité.

« En raison de la crainte d’une infiltration de terroristes à Sdérot, les habitants doivent continuer à s’enfermer chez eux et rester à proximité des espaces protégés, et ne pas sortir pour quelque raison que ce soit. Veuillez verrouiller les portes et les fenêtres et continuer à obéir aux instructions », indique Sderot dans un communiqué adressé aux habitants.

Des images télévisées en direct montrent les soldats israéliens montant la garde, attendant d’éventuels hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Auparavant, Tsahal avait ordonné aux habitants de Sderot et du kibboutz Mefalsim voisin de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre.

Le Népal confirme la mort de 10 de ses ressortissants dans l’assaut du Hamas

Dix citoyens népalais figurent parmi les victimes de l’attaque du groupe terroriste palestiniens du Hamas contre Israël, indique l’ambassade de la république himalayenne à Tel Aviv dans un communiqué.

« Dix Népalais sont morts tragiquement à la suite d’une attaque du groupe palestinien Hamas, dans un endroit appelé kibboutz Alumim », indique le communiqué.

413 Palestiniens tués dans la Bande de Gaza jusqu’à présent – Hamas

De la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)
De la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)

Le ministère de la Santé de la Bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, indique que 413 Palestiniens ont été tués et 2 300 autres blessés à Gaza.

La plupart d’entre eux ont apparemment été tués dans la Bande de Gaza à la suite des frappes de représailles israéliennes.

Tsahal a déclaré avoir tué au moins 400 terroristes palestiniens en Israël et lors de frappes dans la Bande de Gaza.

Manifestation pro-palestinienne de plusieurs centaines de personnes à New York

Des manifestants pro-palestiniens rassemblés sur Times Square, à New York, le 8 octobre 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Des manifestants pro-palestiniens rassemblés sur Times Square, à New York, le 8 octobre 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Plusieurs centaines de manifestants pro-palestiniens se rassemblent pour soutenir l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël sur Times Square à New York.

Les manifestants brandissent des drapeaux palestiniens et scandent « La résistance [nom que se donnent les groupes terroristes islamistes] est justifiée », « Mondialiser l’intifada » et « Abattre l’État sioniste colonisateur ».

« De la rivière à la mer, la Palestine sera libre », scandent-ils.

Plusieurs dizaines de manifestants pro-Israël, dont de nombreux Israéliens, se rassemblent de l’autre côté de la rue. Ils chantent l’hymne israélien « HaTikvah », brandissent des drapeaux israéliens et scandent « Honte » et « Assassins ».

Les tensions sont vives, le groupe israélien scandant « Le peuple d’Israël vit » en hébreu, et le groupe pro-palestinien répondant « Palestine libre ». Certains membres de la foule pro-palestinienne font des grimaces aux Israéliens pour se moquer d’eux.

Certains opposants se disputent, mais sont rapidement séparés par la police. Des dizaines de policiers et des barricades métalliques s’interposent entre les deux groupes.

Hier, la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, a condamné le rassemblement.

Washington envoie des munitions à Israël et réorientent un porte-avions – Pentagone

Le porte-avions USS Gerald R. Ford. (Crédit : Domaine public)
Le porte-avions USS Gerald R. Ford. (Crédit : Domaine public)

Les États-Unis vont fournir des munitions et des équipements à Israël et renforcer les forces américaines au Moyen-Orient, en réponse aux attaques du groupe terroriste palestinien du Hamas, a annoncé le Pentagone.

« Le gouvernement des États-Unis fournira rapidement aux forces de défense israéliennes des équipements et des ressources supplémentaires, dont des munitions », a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, dans un communiqué.

Le chef de la Défense américaine a également indiqué qu’il avait dirigé le porte-avions USS Gerald R. Ford et les navires de guerre qui l’accompagnent vers la Méditerranée orientale et que Washington renforçait les escadrons d’avions de chasse dans la région.

Biden annonce à Netanyahu que l’aide américaine est en route – Maison Blanche

Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : AP Photo/ Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : AP Photo/ Susan Walsh)

Le président américain Joe Biden a annoncé au Premier ministre Benjamin Netanyahu qu’une aide américaine supplémentaire à Tsahal « est en cours d’acheminement vers Israël et que d’autres suivront dans les jours à venir », selon un communiqué de la Maison Blanche concernant le deuxième appel entre les deux dirigeants en autant de jours.

Les deux hommes ont également discuté des « efforts en cours pour s’assurer qu’aucun ennemi d’Israël ne pense qu’il peut ou doit tirer profit de la situation actuelle », selon la Maison Blanche.

Le président a de nouveau exprimé sa profonde tristesse pour tous les disparus, les blessés et les morts, et a promis son soutien total au gouvernement et au peuple d’Israël face à l’assaut sans précédent et effroyable des terroristes palestiniens du Hamas.

« Ils ont discuté de la prise d’otages par les terroristes du Hamas, dont des familles entières, des personnes âgées et de jeunes enfants. Le président a souligné que rien ne justifie le terrorisme et que tous les pays doivent rester unis face à des atrocités aussi brutales. »

« Le président Biden a informé le Premier ministre de l’engagement diplomatique intensif entrepris par les États-Unis au cours des dernières 24 heures en faveur d’Israël », indique la Maison Blanche.

« Les deux dirigeants se sont engagés à rester en contact régulier au cours des prochains jours. »

Des familles d’otages israéliens donnent une conférence de presse commune

Uri David s'exprimant lors d'une conférence de presse des familles d'Israéliens capturés par le Hamas à Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Uri David s'exprimant lors d'une conférence de presse des familles d'Israéliens capturés par le Hamas à Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Lors d’une conférence de presse commune, les familles d’Israéliens portés disparus ont demandé au gouvernement de leur fournir des réponses et des informations actualisées sur leurs proches.

« Notre objectif premier est de ramener les membres de nos familles, les disparus, les captifs », a déclaré un représentant du groupe.

« Nous lançons un appel aux familles. Ne faites pas face à cette situation seuls. Vous n’avez pas à le faire seuls (…). Prenez contact avec moi », dit-il en indiquant son numéro de téléphone 052-448-1981.

Uri David, dont les deux filles ont disparu, déclare que la situation actuelle est « incroyable… impossible à comprendre. Nous demandons à ce gouvernement de nous donner des réponses. Nous savons que ces réponses ne seront pas toutes heureuses », ajoute-t-il, tandis que les parents qui l’entourent fondent en larmes.

« Nous voulons retrouver nos enfants, les membres de notre famille. »

« Nous demandons à rencontrer [les représentants du gouvernement] ce soir, nous avons besoin de réponses, même de quelques réponses », ajoute-t-il.

Plus de 2 200 personnes ont été blessés en Israël – ministère

Des soldats israéliens blessés arrivant à l'hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton / Flash90)
Des soldats israéliens blessés arrivant à l'hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton / Flash90)

Le ministère de la Santé indique que, jusqu’à présent, plus de 2 243 personnes ont été blessées et transportées dans les hôpitaux israéliens au cours de la guerre.

Le ministère précise que 22 d’entre elles sont dans un état critique, 343 dans un état grave, 439 dans un état modéré, 1 093 dans un état léger, 50 sont traitées pour une anxiété sévère et 187 sont en cours d’évaluation par des responsables médicaux.

Netanyahu évalue la sécurité avec de hauts responsables

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, et les chefs militaires au quartier général de Tsahal, à Tel Aviv pour une évaluation de la sécurité, le 8 octobre 2023. (Crédit : GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, et les chefs militaires au quartier général de Tsahal, à Tel Aviv pour une évaluation de la sécurité, le 8 octobre 2023. (Crédit : GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu procède à une évaluation de la sécurité dans le quartier général Kirya de Tsahal à Tel Aviv.

Il est accompagné du ministre de la Défense Yoav Gallant, du ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, du chef d’état-major de Tsahal Ronen Bar, du chef de l’agence de renseignement du Mossad David Barnea, du conseiller à la Sécurité nationale Tzahi Hanegbi, du secrétaire militaire Avi Gil et des membres du forum de l’état-major général de l’armée israélienne.

Herzog jure qu’Israël gagnera cette guerre : « Nous n’avons pas d’autre choix »

Le président Isaac Herzog s'adressant à la nation, le 8 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le président Isaac Herzog s'adressant à la nation, le 8 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Dans son discours à la nation, le président Isaac Herzog exhorte à l’unité nationale. « Gardons cet esprit d’héroïsme et d’unité, c’est notre arme la plus puissante. C’est notre arme la plus puissante. »

Il demande aux citoyens d’éviter de répandre des rumeurs qui servent le groupe terroriste palestinien du Hamas et de suivre les ordres du Commandement du Front intérieur.

« Il y a un fait indiscutable : l’État d’Israël gagnera cette fois encore », promet-il. « Nous n’avons pas d’autre choix. »

Il qualifie l’attaque du Hamas de « péché impardonnable – un péché mené non seulement par une organisation terroriste meurtrière, mais aussi par un axe maléfique dont la base se trouve en Iran, et dont les mandataires travaillent sans relâche pour nous miner ».

Il qualifie le Hamas de « monstrueux animaux », qui massacrent des enfants en bas âge et des femmes âgées.

« Mes frères et sœurs, nous sommes en guerre pour notre maison, et nous gagnerons. »

« Israël fera comprendre que nous sommes ici pour toujours, sur notre terre, dans notre pays. Nous gagnerons et nous construirons de plus en plus pour remplacer les maisons qui ont été détruites. »

Deux Ukrainiennes tuées dans l’offensive du Hamas en Israël

Deux Ukrainiennes ont été tuées dans l’offensive déclenchée par le Hamas contre Israël, a déclaré dimanche à l’AFP le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

« Nous avons confirmé des informations sur la mort de deux Ukrainiennes en Israël. Les deux femmes vivaient dans ce pays depuis longtemps », a dit Oleg Nikolenko, ajoutant que le consulat était en contact avec les proches des victimes.

Halevi : « L’heure est à la guerre, les questions et les frustrations viendront plus tard »

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, tenant une réunion d'évaluation au Commandement du Sud de l'armée israélienne à Beer Sheva, le 8 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, tenant une réunion d'évaluation au Commandement du Sud de l'armée israélienne à Beer Sheva, le 8 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne fait ses premiers commentaires publics depuis que le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé son attaque contre Israël hier matin.

« L’État d’Israël et Tsahal mènent actuellement une guerre contre une attaque criminelle du Hamas », déclare le chef d’état-major, le général Herzi Halevi, dans une vidéo publiée par l’armée.

« Il s’agit d’un terrorisme meurtrier. Nous attaquons, nous repoussons et nous frappons tous ceux qui y ont pris part. Je sais que la dernière journée a été difficile, que le prix à payer est lourd, qu’il y a beaucoup de questions et de frustration », poursuit le général Halevi.

« Mais nous nous concentrons à présent sur l’action et la résolution du problème. Nous avons des civils et des membres des forces de sécurité, dont certains sont aux mains de l’ennemi », ajoute-t-il.

« C’est pourquoi l’heure de la guerre a sonné. Pas de nouveau round, pas une opération, c’est le temps de la guerre », ajoute Halevi.

« Et dans cette guerre, Tsahal sera forte et gagnera. Des journées de combat longues et complexes nous attendent. Nous resterons prêts dans tous les domaines », ajoute-t-il.

Ces remarques ont été faites au cours d’une évaluation au Commandement du Sud de l’armée israélienne à Beer Sheva cet après-midi.

Gantz rejoindra le gouvernement d’urgence s’il est sûr d’avoir une réelle influence

Le député Benny Gantz participant à une conférence d'Israel Hayom à Jérusalem, le 6 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Benny Gantz participant à une conférence d'Israel Hayom à Jérusalem, le 6 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti et ancien ministre de la Défense, Benny Gantz, se dit prêt à rejoindre le gouvernement à la suite de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël, à condition que son parti ait une réelle influence dans la direction de la guerre contre la milice terroriste à Gaza.

Le leader du parti d’opposition a dit hier au Premier ministre qu’il était prêt à rejoindre le gouvernement « avec l’intention de créer un cabinet de guerre qui dirigera le front de bataille contre Gaza et d’autres fronts », a déclaré Gantz dans une allocution diffusée ce soir.

« En ce moment, alors que les meilleurs de nos fils et de nos filles s’enrôlent dans les réserves, que nous faisons l’éloge funèbre de centaines de morts, que nous prions tous pour le bien-être de milliers de blessés, de kidnappés et de disparus, nous devons prendre nos responsabilités et nous enrôler nous aussi en tant que dirigeants. »

« Si nous avons la possibilité réelle d’influencer et de participer à la gestion de la guerre, nous serons là jusqu’à la fin », ajoute-t-il.

Gantz, qui a également occupé le poste de chef d’état-major de l’armée israélienne, semble hésiter face à l’offre faite hier par le Premier ministre Benjamin Netanyahu de le faire entrer au gouvernement, avec le parti Yesh Atid, et insiste pour que lui-même et les principaux membres de son parti jouent un rôle majeur dans l’élaboration de la réponse d’Israël à l’attaque avant de s’engager à nouveau dans un cabinet dirigé par Netanyahu.

Gantz a rejoint un gouvernement éphémère dirigé par Netanyahu en mai 2020 pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 et dans le cadre d’un accord qui prévoyait qu’il devienne Premier ministre au bout de 18 mois, mais le gouvernement s’est effondré en juin 2021 avant que cela ne se produise, après que Netanyahu a refusé d’approuver le budget de l’État.

Une roquette tirée de Gaza frappe un immeuble à Netivot

Un pompier marchant devant un magasin endommagé à Tel Aviv, après qu'il a été touché par une roquette tirée par des terroristes palestiniens depuis la Bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Un pompier marchant devant un magasin endommagé à Tel Aviv, après qu'il a été touché par une roquette tirée par des terroristes palestiniens depuis la Bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Une roquette tirée depuis la Bande de Gaza a touché un immeuble résidentiel dans la ville de Netivot, dans le sud du pays.

On ignore encore s’il y a des blessés.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé une salve de roquettes sur Netivot il y a peu, et des images montrent que le système de défense anti-missile Dôme de Fer a abattu un grand nombre de ces projectiles.

Plusieurs Allemands parmi les personnes enlevées par le Hamas, selon Berlin

Plusieurs ressortissants allemands, ayant également la nationalité israélienne, se trouvent parmi les personnes enlevées par le Hamas lors de son offensive militaire surprise contre Israël, a déclaré dimanche le ministère allemand des Affaires étrangères.

« A notre connaissance, il s’agit de personnes qui ont toutes la nationalité israélienne en plus de la nationalité allemande », selon le ministère, qui n’a pas précisé le nombre de ressortissants concernés.

Le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade d’Allemagne à Tel Aviv se concertent très étroitement avec les autorités israéliennes, a-t-on ajouté de même source.

Le ministère ne souhaite pas s’exprimer sur les cas individuels.

Il n’a ainsi pas commenté l’enlèvement présumé d’une germano-israélienne de 22 ans, Shani Louk, que la mère dit avoir identifiée dans une vidéo – inhumaine – circulant sans filtre sur les réseaux sociaux.

La vidéo, qui aurait été filmée samedi peu après l’attaque du Hamas contre Israël, montre une jeune femme inconsciente presque complètement dénudée, allongée visage contre terre à l’arrière d’un pick-up. Assis autour d’elle des hommes armés paradent à travers les rues. L’un lui tire les cheveux, un jeune à côté du véhicule crache sur sa tête ensanglantée.

Interrogée au téléphone par l’hebdomadaire Der Spiegel, Ricarda Louk, une Allemande installée en Israël depuis trente ans, explique que sa fille se trouvait avec des amis dans le sud d’Israël pour participer à une rave party près du kibboutz Reim, proche de la frontière avec la bande de Gaza, attaquée samedi par des combattants du Hamas.

Elle dit avoir reconnu sa fille en raison de tatouages très distinctifs et de longs dreadlocks noires teintes en blond à la pointe.

Le bilan israélien de l’assaut terroriste du Hamas dépasse les 700 morts

Des soldats marchant devant un poste de police qui a été endommagé lors des batailles pour déloger les terroristes du Hamas qui étaient stationnés à l'intérieur, dans la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des soldats marchant devant un poste de police qui a été endommagé lors des batailles pour déloger les terroristes du Hamas qui étaient stationnés à l'intérieur, dans la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le bilan des victimes israéliennes de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas contre l’État hébreu a dépassé les 700 personnes, rapportent les médias israéliens, citant des responsables de la santé.

Tsahal continue d’affronter les terroristes du Hamas, tout en nettoyant les localités situées le long de la frontière, et découvrent d’autres dépouilles de citoyens israéliens.

Plus de 2 100 personnes ont été blessées en Israël jusqu’à présent.

Maison Blanche : Joe Biden ordonne l’envoi d’un « soutien supplémentaire » à Israël

Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, écoutant le président Joe Biden parler de la situation en Israël, à la Maison Blanche, le 7 octobre 2023, à Washington. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP Photo)
Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, écoutant le président Joe Biden parler de la situation en Israël, à la Maison Blanche, le 7 octobre 2023, à Washington. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP Photo)

La Maison Blanche déclare que le président américain Joe Biden a ordonné un « soutien supplémentaire » à Israël « face à cet assaut terroriste sans précédent du [groupe terroriste palestinien du] Hamas ».

Le communiqué ne fournit pas plus de détails sur ce soutien.

Il indique toutefois que Biden et la vice-présidente Kamala Harris ont été informés de la situation et « resteront en contact étroit avec [leurs] partenaires israéliens ».

GB : Des centaines d’élus signent une lettre soutenant Israël

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à gauche, s'exprimant lors des questions au Premier ministre à la Chambre des Communes de Londres, le 10 février 2021. (Crédit : Jessica Taylor/Parlement britannique via AP)
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à gauche, s'exprimant lors des questions au Premier ministre à la Chambre des Communes de Londres, le 10 février 2021. (Crédit : Jessica Taylor/Parlement britannique via AP)

Des centaines de parlementaires britanniques des deux chambres signent une déclaration condamnant les attaques des « bandes de terroristes en maraude » du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« L’attaque du Hamas, mandataire de l’Iran, est une tentative vaine de nuire au mouvement pour la paix dans la région, alors qu’Israël et ses voisins arabes travaillent ensemble à un avenir de prospérité partagée », indique la déclaration rédigée par le groupe parlementaire multipartite Grande-Bretagne-Israël, composé de membres de divers partis politiques.

« Les Accords d’Abraham ont montré qu’un avenir de paix est possible et nous célébrons l’opportunité historique qu’ils représentent et appelons à redoubler d’efforts pour les étendre. »

Le secrétaire d’État aux Affaires étrangères du parti Labour, David Lammy, figure parmi les signataires.

« En tant que membres des principaux partis politiques britanniques, nous sommes solidaires d’Israël et de son droit à l’autodéfense en ces temps difficiles », peut-on lire dans la déclaration.

La marine a ciblé plusieurs positions navales du Hamas – armée

L’armée israélienne affirme que la marine israélienne a pris pour cible un certain nombre de positions navales du groupe terroriste palestinien du Hamas dans la Bande de Gaza aujourd’hui.

Tsahal publie des images montrant le moment des frappes.

L’armée dit avoir utilisé des « munitions précises » tirées depuis un navire de la marine pour frapper les positions utilisées par les forces navales du Hamas.

L’armée effectue de nouvelles frappes aériennes à Gaza

Des flammes et de la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)
Des flammes et de la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)

L’armée israélienne affirme qu’elle mène une nouvelle vague de frappes aériennes dans la Bande de Gaza.

Tsahal indique qu’elle frappe des cibles appartenant au groupe terroriste palestinien du Hamas.

D’autres détails seront bientôt fournis, ajoute l’armée.

Israël demande à ses citoyens de quitter l’Égypte et de ne pas voyager au Proche-Orient

Une station balnéaire dans la péninsule du Sinaï, en Égypte, le 4 octobre 2021 (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Une station balnéaire dans la péninsule du Sinaï, en Égypte, le 4 octobre 2021 (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Après la fusillade meurtrière survenue aujourd’hui en Égypte, le Conseil national de sécurité exhorte les Israéliens qui se trouvent dans le Sinaï en particulier, et en Égypte en général, à quitter le pays dès que possible.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le Conseil national de sécurité demande également aux Israéliens de s’abstenir de se rendre dans les pays du Proche-Orient et dans d’autres pays faisant l’objet d’avertissements aux voyageurs.

La sœur d’un soldat porté disparu affirme qu’un terroriste a répondu à son téléphone et lui a dit qu’il était mort

Des soldats israéliens se déployant dans une zone où des civils ont été tués dans la ville méridionale de Sderot, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)
Des soldats israéliens se déployant dans une zone où des civils ont été tués dans la ville méridionale de Sderot, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

La sœur de Boaz Yogev, soldat israélien porté disparu, raconte que sa famille a appelé son téléphone portable et qu’un terroriste lui a répondu en lui disant qu’il était mort.

Harel Yogev raconte l’histoire à la chaîne publique israélienne Kan, disant que sa mère a appelé « et qu’un terroriste a répondu, disant « mon nom est Mohammed … Je suis désolé, votre fils est mort ».

Harel explique que l’homme au téléphone a prétendu être un officier de Tsahal dans la base de son frère, mais que l’armée lui a confirmé qu’il n’y avait pas d’officier portant ce nom.

« Jusqu’à présent, l’armée n’a pas eu le moindre contact. Nous ne savons rien. Nous avons couru dans les hôpitaux, au QG de la police, ils ne nous disent rien », déclare Harel.

Harel explique qu’elle a transmis l’enregistrement à l’armée, mais qu’elle n’a toujours pas reçu d’informations et qu’elle ne sait pas où se trouve son frère, ni même s’il est encore en vie.

L’armée demande aux habitants de Sderot et de Mefalsim de se cloîtrer chez eux

Les soldats israéliens devant l'entrée de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Les soldats israéliens devant l'entrée de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

L’armée israélienne demande aux résidents du kibboutz Mefalsim et de la ville de Sderot, près de la frontière avec la Bande de Gaza, de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre.

Aucun autre détail n’est fourni.

Herzog s’entretient avec Harris, qui rappelle le droit d’Israël à se défendre

La vice-présidente américaine Kamala Harris serant la main du président Isaac Herzog alors qu'ils s'adressent aux médias avant une réunion, à l'Eisenhower Executive Office Building, à Washington, le 19 juillet 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP/Dossier)
La vice-présidente américaine Kamala Harris serant la main du président Isaac Herzog alors qu'ils s'adressent aux médias avant une réunion, à l'Eisenhower Executive Office Building, à Washington, le 19 juillet 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP/Dossier)

Le président Isaac Herzog s’entretient avec la vice-présidente américaine Kamala Harris.

Selon le bureau de Herzog, Harris présente ses condoléances au peuple israélien et souligne le droit d’Israël à se défendre.

Elle affirme que les États-Unis resteront aux côtés d’Israël tout au long de la guerre.

Herzog affirme à Harris qu’Israël traitera sévèrement le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Doug et moi prions pour les victimes des odieux attentats terroristes en Israël », avait tweeté Harris hier, ajoutant que son « soutien à la sécurité d’Israël est inébranlable ».

Gallant: Notre réponse au Hamas restera dans les mémoires pour les 50 prochaines années

Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des soldats israéliens dans la ville méridionale d'Ofakim, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/ Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant rencontrant des soldats israéliens dans la ville méridionale d'Ofakim, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/ Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant visite la ville méridionale d’Ofakim, que des terroristes palestiniens du Hamas ont envahie hier et où ils ont pris des Israéliens en otage.

Dans des remarques fournies par son bureau, Gallant déclare que la réponse d’Israël dans la Bande de Gaza « restera dans les mémoires pendant les 50 prochaines années et [le Hamas] regrettera de l’avoir déclenchée ».

« Les règles de la guerre ont changé. Le prix que paiera la Bande de Gaza sera très lourd et changera la réalité pour des générations », ajoute Gallant.

Ministère des Affaires étrangères : 84 pays ont exprimé leur soutien à Israël

Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, lors d'une cérémonie au ministère des Affaires étrangères, à Jérusalem, le 2 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, lors d'une cérémonie au ministère des Affaires étrangères, à Jérusalem, le 2 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Quelque 84 pays et nations ont publié des déclarations de soutien à Israël, selon une liste établie par le ministère des Affaires étrangères.

De nombreux pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, la France, la Norvège et l’Autriche, ont vu plusieurs de leurs dirigeants politiques publier des déclarations condamnant les attaques et soutenant le droit d’Israël à l’autodéfense.

Au cours des dernières 24 heures, le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, s’est entretenu avec 17 ministres des Affaires étrangères, principalement d’Europe. Il a également tenu une réunion d’information à l’intention des diplomates étrangers en Israël et des diplomates israéliens à l’étranger.

Depuis le début de la guerre, les diplomates israéliens ont accordé 180 interviews à la presse étrangère et ont publié plus de 580 messages en anglais, en espagnol, en arabe, en farsi et en russe.

La Première ministre italienne Meloni redit sa « solidarité » à Netanyahu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la Première ministre italienne Giorgia Meloni s'adressent aux journalistes après leur rencontre au Palazzo Chigi de Rome, le 10 mars 2023. (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la Première ministre italienne Giorgia Meloni s'adressent aux journalistes après leur rencontre au Palazzo Chigi de Rome, le 10 mars 2023. (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)

La Première ministre italienne Giorgia Meloni s’est entretenue dimanche avec son homologue israélien Benjamin Netanyahu, à qui elle a réaffirmé sa « solidarité », ont annoncé ses services, tandis que son ministre des Affaires étrangères a évoqué avec son homologue égyptien la situation des prisonniers à Gaza.

« Le gouvernement italien travaillera avec les partenaires internationaux pour coordonner le soutien » à Israël, ont déclaré les services de Mme Meloni dans un communiqué. « L’Italie est aux côtés du peuple israélien dans ce moment difficile ».

Giorgia Meloni « a réaffirmé la pleine solidarité du gouvernement italien pour les attaques subies et la solidarité aux familles des victimes, aux otages et aux blessés ».

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani a annoncé de son côté sur X s’être entretenu avec le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Shoukry. « Nous soutenons toutes les initiatives pour la désescalade et sommes prêts à agir en faveur de couloirs humanitaires pour la libération » des personnes détenues dans la bande de Gaza, « surtout les plus fragiles, en commençant par les enfants, les femmes et les personnes âgées », a-t-il écrit sur le réseau social.

Antonio Tajani doit se rendre mercredi et jeudi au Caire, où il rencontrera le président Abdel Fattah al-Sissi, une visite prévue avant l’offensive déclenchée samedi par le Hamas.

« L’Egypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite peuvent jouer un rôle important. Mercredi, au cours de ma mission au Caire, je leur demanderai d’intervenir en faveur de la désescalade », a-t-il affirmé plus tôt dimanche sur la chaîne de télévision publique Rai3. « Ces pays sont des médiateurs importants », a-t-il insisté.

Les universités repoussent le début du semestre d’automne en raison de la guerre

Des étudiants vus à l'Université de Tel Aviv le premier jour de la nouvelle année universitaire, le 10 octobre 2021. (Crédit : Flash90)
Des étudiants vus à l'Université de Tel Aviv le premier jour de la nouvelle année universitaire, le 10 octobre 2021. (Crédit : Flash90)

La nouvelle année scolaire dans les universités israéliennes commencera le 22 octobre, au lieu du 15 octobre, annonce le comité des Présidents d’université.

De nombreux étudiants et membres du corps enseignant ont été appelés au service de réserve, indique le comité dans un communiqué.

« Nous sommes de tout cœur avec les familles de ceux qui ont été assassinés. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés et sommes pleins d’espoir que ceux qui ont été kidnappés, enlevés et portés disparus reviendront rapidement », ajoutent-ils.

En Israël, l’année universitaire commence généralement après les fêtes du Nouvel an juif, de sorte que le semestre d’automne débute généralement bien après le système universitaire des États-Unis ou de l’Europe. L’Université hébraïque, l’Université Ben Gurion du Néguev, l’Université de Tel Aviv et d’autres grandes universités de recherche du pays sont concernées par ce retard.

Plus tôt dans la journée, il a été annoncé que les écoles primaires et secondaires du pays seraient fermées au moins jusqu’à mardi.

L’armée nomme 13 autres soldats tués dans les combats avec le Hamas

Des tombes préparées au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 8 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Des tombes préparées au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 8 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

L’armée israélienne a donné les noms de 13 autres soldats tués dans le sud d’Israël au cours des combats avec le groupe terroriste palestinien du Hamas au cours de la journée écoulée.

Ces noms portent à 57 le nombre de soldats israéliens tués.

Le major Amir Skuri, 31 ans, soldat de Sayeret Matkal, originaire de Jérusalem.

Le major Ariel Ben Moshe, 27 ans, commandant de la Sayeret Matkal

Le lieutenant Shilo Cohen, 24 ans, soldat de Shaldag, de Sderot

L’adjudant Ido Rosental, 45 ans, soldat du Shaldag, de Beit Shean

Le sergent-chef Aharon Farash, 36 ans, sous-officier logistique, originaire d’Ofakim

Le sergent-chef Roy Weiser, 21 ans, soldat Golani, d’Efrat

Adir Gauri, 20 ans, soldat de Sayeret Matkal, Jérusalem

Le sergent-chef Guy Simchi, 20 ans, parachutiste, de Gedera

Le sergent-chef Or Mizrahi, 21 ans, soldat Nahal, de Petah Tikva

Le caporal Ariel Eliyahu, 19 ans, soldat de la 7e brigade blindée, de Mitzpe Yeriho

La caporale Danit Cohen, 19 ans, soldate au Commandement du Sud de Tsahal

Le caporal Amit Gueta, 21 ans, un soldat de Maglan, de Rehovot.

En plus des 57 soldats, la police a nommé 34 officiers, et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a nommé cinq agents et vétérans tués dans les attaques du Hamas. On estime à plus de 600 le nombre de morts en Israël, et ce chiffre devrait encore augmenter.

Une Française tuée lors de l’offensive du Hamas en Israël

Des décombres visibles dans le centre de Tel Aviv après qu'une roquette tirée depuis Gaza a touché un immeuble, le 8 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des décombres visibles dans le centre de Tel Aviv après qu'une roquette tirée depuis Gaza a touché un immeuble, le 8 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Une Française a été tuée en Israël à la suite de l’offensive du Hamas, a annoncé dimanche le ministère français des Affaires étrangères, précisant que plusieurs ressortissants n’avaient pu encore être localisés.

« Nous avons appris avec tristesse le décès tragique d’une compatriote en Israël dans le contexte des attaques terroristes », a indiqué la porte-parole du Quai d’Orsay, Anne-Claire Legendre, réitérant des « consignes de stricte vigilance » aux Français résidents ou de passage dans le pays.

« Une cellule de crise est ouverte depuis le début des événements pour assister la communauté française et les Français de passage » et les services diplomatiques français « sont pleinement mobilisés pour chercher à clarifier la situation de plusieurs ressortissants qui n’ont pu être localisés », poursuit la porte-parole dans un communiqué.

Plus de 600 personnes ont été tuées en Israël, indiquent des données sur le compte Facebook du Bureau de presse du gouvernement (GPO), et sur les 2.000 blessés recensés dans le pays, 200 sont « dans un état critique », a déclaré un responsable du GPO à l’AFP.

Le Hamas a par ailleurs fait « plus de 100 prisonniers » israéliens, selon le GPO.

Un Franco-Israélien de 26 ans pourrait avoir été enlevé par le Hamas samedi dans le sud d’Israël, a affirmé dimanche le député français Meyer Habib, « une information prématurée », a toutefois précisé dans la foulée la Première ministre française Elisabeth Borne.

L’armée a frappé un tunnel du Hamas situé sous une tour de Gaza

De la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)
De la fumée s’élevant après une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)

L’armée israélienne affirme avoir frappé un tunnel du Hamas construit sous une tour de grande hauteur dans le nord de la Bande de Gaza.

« Une mosquée se trouve à proximité du tunnel, ce qui prouve une fois de plus que le [groupe terroriste palestinien du] Hamas implante délibérément son infrastructure militaire dans des zones civiles », déclare Tsahal dans un communiqué.

Liberman rejoindra Netanyahu s’il s’engage à éradiquer le Hamas et ses dirigeants

Le chef d'Yisrael Beytenu, le député Avigdor Liberman, arrivant à une audience sur les recours déposés contre une loi du gouvernement, à la Cour suprême, à Jérusalem, le 28 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le chef d'Yisrael Beytenu, le député Avigdor Liberman, arrivant à une audience sur les recours déposés contre une loi du gouvernement, à la Cour suprême, à Jérusalem, le 28 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le chef d’Yisrael Beytenu et ancien ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a déclaré qu’il rejoindrait le gouvernement actuel si le Premier ministre Benjamin Netanyahu – aux côtés du ministre de la Défense et du chef d’état-major de Tsahal – « se tient devant les caméras et informe le peuple juif » que le gouvernement a l’intention « d’éliminer le groupe terroriste palestinien du Hamas et tous ses chefs terroristes », et qu’il ne se contenterait de rien de moins.

« Je comprends que nous avons d’autres défis à relever, notamment dans le nord contre le [groupe terroriste chiite libanais du] Hezbollah, les prisonniers dans la Bande de Gaza, la communauté internationale et d’autres défis », a déclaré Liberman à la presse.

« Nos priorités doivent être claires : l’élimination du Hamas et de ses chefs (…). Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons rétablir la sécurité pour les habitants du sud et le reste des citoyens israéliens, et ramener nos captifs et nos disparus. »

On ignore si Liberman a été invité à rejoindre le gouvernement. Le porte-parole du Likud n’a pas encore répondu à une demande de commentaire.

Netanyahu a proposé que les partis d’opposition Yesh Atid et HaMahane HaMamlahti rejoignent ce qui deviendrait un gouvernement d’unité nationale, mais ils doivent encore se mettre d’accord sur les termes et l’accepter publiquement.

Daniel Hagari : « Il y a encore des terroristes en Israël, mais nous les trouverons »

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonçant qu'Israël est en guerre, après une infiltration massive et meurtrière du Hamas depuis Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)
Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonçant qu'Israël est en guerre, après une infiltration massive et meurtrière du Hamas depuis Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que l’armée de l’air avait mené une attaque majeure contre les installations du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le nord de la Bande de Gaza.

Lors d’une conférence de presse, Hagari a déclaré que plus de 50 avions de combat ont ciblé 120 sites dans le quartier de Beit Hanoun, démolissant les zones de rassemblement du Hamas utilisées pour lancer des attaques contre Israël. Au total, Tsahal a frappé environ 800 sites depuis le début des combats samedi, a déclaré Hagari.

« Il y a encore des terroristes du Hamas en Israël, et les troupes israéliennes s’efforcent de les trouver et de les tuer. »

« Nous allons nettoyer la zone et attaquer les terroristes où qu’ils se trouvent », ajoute-t-il.

« Le Hamas a infligé un grand désastre aux habitants de la Bande de Gaza. Des centaines de morts et des milliers de blessés. Nous avons capturé des dizaines de terroristes, notamment au cours des dernières heures. »

« Il y aura un temps pour les questions et les enquêtes difficiles, mais maintenant nous sommes en guerre et nous sommes occupés à attaquer l’ennemi et à gagner », ajoute Hagari.

La police publie des images des forces de sécurité combattant les terroristes dans le sud

La police israélienne se déployant près d'Ashkelon, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
La police israélienne se déployant près d'Ashkelon, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

La police publie des images d’agents de la police des frontières combattant des terroristes palestiniens du Hamas dans le sud d’Israël et sauvant des civils israéliens sous le feu de l’ennemi.

La police affirme que plusieurs terroristes palestiniens ont été tués dans l’échange de tirs près de la frontière avec la Bande de Gaza.

Netanyahu parle encore à Biden : Le président lui réitère son total soutien

Le président américain Joe Biden, à droite, rencontrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu en marge de la 78e Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)
Le président américain Joe Biden, à droite, rencontrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu en marge de la 78e Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Joe Biden se parlent à nouveau au téléphone.

Selon le Bureau de Netanyahu, Joe Biden a de nouveau souligné son soutien indéfectible à Israël.

Le président turc appelle Israël et le Hamas à « soutenir la paix »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours lors d'une réunion de son parti Justice et Développement à la Grande Assemblée nationale turque à Ankara, le 18 mai 2022. (Crédit : Adem Altan/AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours lors d'une réunion de son parti Justice et Développement à la Grande Assemblée nationale turque à Ankara, le 18 mai 2022. (Crédit : Adem Altan/AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté dimanche Israël et le mouvement armé palestinien Hamas à « soutenir la paix » et à épargner les civils, alors que la guerre fait rage à Gaza et autour.

« Nous sommes prêts à tout faire pour réduire les tensions (…). Nous invitons tous les acteurs à soutenir la paix », a-t-il dit, ajoutant : « Il ne sert à rien (d’attaquer) des civils ».

Scholz : Israël « a le droit de se défendre » contre les attaques « barbares » du Hamas

Le chancelier fédéral allemand Olaf Scholz (SPD) s'exprime lors d'une conférence de presse après les consultations sur la pandémie de coronavirus entre le gouvernement fédéral et la Conférence des ministres présidents à la Chancellerie fédérale à Berlin, le mardi 21 décembre 2021. (Crédit : Bernd von Jutrczenka/ Photo de pool via AP)
Le chancelier fédéral allemand Olaf Scholz (SPD) s'exprime lors d'une conférence de presse après les consultations sur la pandémie de coronavirus entre le gouvernement fédéral et la Conférence des ministres présidents à la Chancellerie fédérale à Berlin, le mardi 21 décembre 2021. (Crédit : Bernd von Jutrczenka/ Photo de pool via AP)

Le chancelier allemand Olaf Scholz a estimé dimanche qu’Israël avait « le droit de se défendre » face aux attaques « barbares » du Hamas, réaffirmant le soutien « ferme et sans faille » de l’Allemagne à l’Etat hébreu.

Tandis que des centaines d’Israéliens sont morts et nombre d’entre eux sont otages dans la bande de Gaza, « Israël a le droit de se défendre contre ces attaques barbares et de protéger ses citoyens », a rappelé le chef du gouvernement allemand devant la presse à Berlin, après s’être entretenu au téléphone avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Olaf Scholz a aussi annoncé qu’il allait parler avec les dirigeants égyptien, américain, français et britannique, soulignant l’importance d’éviter que l’attaque du Hamas contre Israël « n’évolue en un embrasement aux conséquences incalculables de toute la région ».

Les combats continuent de faire rage dimanche entre le Hamas et les forces israéliennes, au lendemain du déclenchement d’une offensive surprise du mouvement islamiste palestinien contre Israël à partir de la bande de Gaza.

Isaac Herzog s’adressera à la nation en direct ce soir

Le président Isaac Herzog s'exprimant lors d'une cérémonie à la Bourse de Tel Aviv, le 17 juillet 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Le président Isaac Herzog s'exprimant lors d'une cérémonie à la Bourse de Tel Aviv, le 17 juillet 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le président Isaac Herzog prononcera un discours à la nation à 19h30, heure locale, annonce son bureau.

L’ancien ministre de la Défense et député de l’opposition, Benny Gantz, devrait également s’exprimer à 19 heures.

Des coups de feu signalés dans un kibboutz près de Gaza

Des forces israéliennes traversant une route principale dans un véhicule blindé de transport de troupes (APC) alors que des troupes supplémentaires sont déployées près de la ville de Sderot à la suite d'un assaut par des terroristes du Hamas, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Des forces israéliennes traversant une route principale dans un véhicule blindé de transport de troupes (APC) alors que des troupes supplémentaires sont déployées près de la ville de Sderot à la suite d'un assaut par des terroristes du Hamas, le 8 octobre 2023. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Des coups de feu ont été entendus près du kibboutz Karmia, à proximité de la frontière nord avec la Bande de Gaza.

Le Conseil régional de Hof Ashkelon a déclaré qu’il examinait ces informations.

Sderot: Un Israélien conduisant un quad blessé par l’armée ayant refusé de s’arrêter

Des soldats israéliens marchant près d'une voiture brûlée et d'un bâtiment effondré, à la suite d'un assaut mené par des terroristes du Hamas, dans la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Des soldats israéliens marchant près d'une voiture brûlée et d'un bâtiment effondré, à la suite d'un assaut mené par des terroristes du Hamas, dans la ville méridionale de Sderot, le 8 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Un habitant de Sderot qui circulait à bord d’un véhicule tout-terrain dans le sud de la ville a été blessé par balle par les forces israéliennes après avoir refusé de s’arrêter, selon la municipalité.

Il a été évacué vers un hôpital pour y être soigné, ajoute la mairie de Sderot dans un communiqué.

L’incident survient alors que les troupes israéliennes combattent les terroristes palestiniens du Hamas qui se sont infiltrés dans le sud d’Israël, notamment à Sderot, hier matin.

Netanyahu et Biden devraient s’entretenir à nouveau ce soir

Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : AP Photo/ Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : AP Photo/ Susan Walsh)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Joe Biden devraient s’entretenir à nouveau ce soir, a déclaré un responsable du Bureau du Premier ministre au Times of Israel.

Ils se sont également entretenus hier.

Zelensky s’entretient avec Netanyahu et déclare que l’Ukraine est solidaire d’Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le président ukrainien Volodymr Zelensky en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 19 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, et le président ukrainien Volodymr Zelensky en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 19 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky déclare que lors de son appel téléphonique avec Benjamin Netanyahu plus tôt dans la journée, « le Premier ministre a parlé de la situation en Israël et des actions des forces armées et des forces de l’ordre pour repousser l’attaque ».

« Nous sommes solidaires d’Israël, qui souffre d’une attaque effrontée à grande échelle, et nous présentons nos condoléances pour les nombreuses victimes. Maintenant, il est important d’assurer la coopération entre la police israélienne et les diplomates ukrainiens sur la question de la sécurité et de la protection des citoyens ukrainiens en Israël. »

Les Israéliens rentrent chez eux après avoir quitté New York, inquiets de la guerre

Des Israéliens attendant de s'envoler pour Tel Aviv sur un vol El Al, à l'aéroport JFK, à New York, le 8 octobre 2023. (Crédit : Renée Ghert/Zand/Times of Israel)
Des Israéliens attendant de s'envoler pour Tel Aviv sur un vol El Al, à l'aéroport JFK, à New York, le 8 octobre 2023. (Crédit : Renée Ghert/Zand/Times of Israel)

Des Israéliens attendent ce matin à la porte d’embarquement de l’aéroport international JFK pour un vol El Al à destination de Tel Aviv.

Contrairement à l’ambiance bruyante et turbulente habituelle lorsque les passagers attendent l’embarquement d’un vol de la compagnie nationale israélienne, la scène est discrète. Presque tout le monde est rivé à son smartphone pour suivre les dernières nouvelles de la guerre en Israël, certains ayant les larmes aux yeux. Certains prient, d’autres restent assis, épuisés, perdus dans leurs pensées.

Albert, 22 ans, un soldat de Tel Aviv en permission d’un mois pour rendre visite à sa famille à Seattle, rentre en avion à Tel Aviv avec sa petite amie Meital.

« Je dois rentrer. Je dois reprendre mon service », a-t-il déclaré.

Eli Ben Ayun, 53 ans, venait de terminer un voyage en famille à New York à l’occasion de la fête de Souccot lorsque la guerre a éclaté.

« Nous nous sommes sentis très mal lorsque nous avons appris la nouvelle. Nous n’arrivions pas à y croire. Le pays est dans un état lamentable, mais c’est notre pays », déclare-t-il, assis à côté de sa femme Orit et de ses filles Shir et Danielle.

Gallant: « L’objectif est de détruire l’ennemi et de sauver la vie de nos concitoyens »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant tenant une évaluation dans son bureau, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant tenant une évaluation dans son bureau, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a tenu une réunion d’évaluation avec le chef du Commandement du Front intérieur de Tsahal, le général de division Rafi Milo, et d’autres fonctionnaires, selon son bureau.

Un communiqué de son bureau indique que Gallant explique aux fonctionnaires que l’objectif principal d’Israël sur le front intérieur est de « détruire l’ennemi et de sauver la vie de nos concitoyens ».

Gallant félicite les fonctionnaires pour l’évacuation des Israéliens des villes proches de la frontière avec la Bande de Gaza et leur ordonne d’élaborer des plans pour une éventuelle évacuation des villes situées à la frontière nord d’Israël, au cas où des combats éclateraient également sur ce front.

En outre, Gallant demande aux fonctionnaires de fournir des armes, des munitions et des troupes aux équipes de sécurité dans les villes proches de la frontière avec Gaza.

Netanyahu nomme un général référent du gouvernement sur les otages et les disparus

L'ancien général de brigade Gal Hirsch donnant une conférence annonçant son entrée en politique, à Tel Aviv, le 26 décembre 2018. (Crédit : Flash 90)
L'ancien général de brigade Gal Hirsch donnant une conférence annonçant son entrée en politique, à Tel Aviv, le 26 décembre 2018. (Crédit : Flash 90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu nomme Gal Hirsch, un général de brigade réserviste qui a commandé la 91e division lors de la Seconde Guerre du Liban en 2006, en tant que référent du gouvernement sur les citoyens disparus et kidnappés.

Toutes les agences gouvernementales seront placées sous sa direction dans ce domaine, selon le Bureau de Netanyahu.

Le poste est resté vacant pendant l’année écoulée, après que le dernier fonctionnaire à occuper ce poste, Yaron Blum, a annoncé sa démission.

Jérôme Guedj : « la question » de rester dans la Nupes « se pose »

Jérôme Guedj (Crédit : capture d'écran YouTube)
Jérôme Guedj (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le député PS Jérôme Guedj a estimé dimanche que « la question » de rester dans l’alliance de gauche Nupes « se pose » après les déclarations de LFI et de son leader, Jean-Luc Mélenchon, au lendemain de l’attaque du Hamas contre Israël.

M. Guedj était jusqu’alors l’un des plus fervents défenseurs de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), née au lendemain de la présidentielle de 2022.

« Ça me dégoûte de voir et de constater que certains – le communiqué du groupe LFI, les tweets de (Louis) Boyard, de Jean-Luc Mélenchon et peut être de quelques autres – ont immédiatement été dans une forme de relativisme, de renvoi dos à dos, d’absence de ce minimum de compassion qui fait notre humanité commune », a développé le socialiste sur la Radio de la communauté juive (RCJ).

« Ça me fout les boules, j’ai pas d’autres mots, de constater que parfois elle (l’humanité commune) s’évacue et disparaît singulièrement dès qu’il est question d’Israël », a-t-il ajouté.

La France insoumise est accusée depuis samedi de trouver des justifications à l’attaque du Hamas contre Israël, en dénonçant d’une même voix le mouvement islamiste et Israël.

L’Etat hébreu, qui déplore des centaines de morts et des dizaines de personnes détenues, a commencé à riposter à l’opération du Hamas en bombardant Gaza où il y a plus de 600 morts, selon les autorités locales.

« L’offensive armée de forces palestiniennes menée par le Hamas intervient dans un contexte d’intensification de la politique d’occupation israélienne à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem Est », a ainsi affirmé dans un communiqué le groupe parlementaire du parti de la gauche radicale.

Le leader du parti, Jean-Luc Mélenchon, avait pour sa part expliqué que « toute la violence déchaînée contre Israël et à Gaza ne prouve qu’une chose : la violence ne produit et ne reproduit qu’elle-même ». « Horrifiés, nos pensées et notre compassion vont à toutes les populations désemparées victimes de tout cela. Le cessez-le-feu doit s’imposer », a-t-il ajouté sur la plateforme X.

Le député LFI Louis Boyard avait appuyé : « Trop longtemps que la France ferme les yeux sur la colonisation et les exactions en Palestine. Trop longtemps que la France renvoie dos à dos la violence de l’Etat israélien et celle de groupes armés palestiniens ».

Dimanche, M. Mélenchon s’en est pris à la Première ministre, Elisabeth Borne, laquelle a estimé que « l’antisionisme » de LFI est « parfois une façon aussi de masquer une forme d’antisémitisme ».

« L’approbation du massacre en cours déshonore Mme Borne. La France ne parle pas comme ça ! », a protesté le triple candidat malheureux à la présidentielle dans une référence apparente aux opérations de représailles israéliennes, avant d’accuser la Première ministre de « ralliement » à « un point de vue étranger ».

Le ministère de la Santé indique que plus de 2 150 Israéliens ont été blessés

Des soldats israéliens blessés arrivent à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Des soldats israéliens blessés arrivent à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 7 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le ministère de la Santé indique qu’à 17h, au moins 2 156 Israéliens ont été blessés et soignés dans les hôpitaux depuis le début de la guerre.

Parmi eux, 20 sont dans un état critique, 338 dans un état grave, 421 dans un état modéré, 1 052 dans un état léger, 49 sont traités pour une anxiété sévère et 167 sont encore en cours d’évaluation par les responsables médicaux.

Le pape prie pour la paix sans évoquer le Hamas

Le Pape François pendant la messe des funérailles du défunt Pape émérite Benoît XVI sur la place Saint-Pierre au Vatican, jeudi 5 janvier 2023. Benoît XVI est décédé à 95 ans le 31 décembre dans le monastère du Vatican où il avait passé presque toute sa décennie de retraite. (AP Photo/Andrew Medichini)
Le Pape François pendant la messe des funérailles du défunt Pape émérite Benoît XVI sur la place Saint-Pierre au Vatican, jeudi 5 janvier 2023. Benoît XVI est décédé à 95 ans le 31 décembre dans le monastère du Vatican où il avait passé presque toute sa décennie de retraite. (AP Photo/Andrew Medichini)

Le pape François a demandé dimanche que « les attaques cessent » en Israël, affirmant que « le terrorisme et la guerre ne conduisent à aucune solution ».

« Je suis avec appréhension et douleur ce qui se passe en Israël (…) J’exprime ma solidarité aux familles des victimes. Je prie pour tous ceux qui vivent des heures de terreur et d’angoisse », a-t-il déclaré après sa traditionnelle prière de l’Angélus place Saint-Pierre.

« Que les attaques et les armes cessent, je vous en prie! » a-t-il exhorté face à la foule des fidèles. « Le terrorisme et la guerre ne conduisent à aucune solution, mais seulement à la mort et la souffrance de tant d’innocents ».

« La guerre est une défaite. Toute guerre est une défaite. Prions pour qu’il y ait la paix en Israël et en Palestine », a conclu le pape, qui s’est abstenu d’évoquer spécifiquement la bande de Gaza ou le Hamas, le mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza qui a lancé samedi à l’aube l’offensive surprise ayant des centaines de morts dans les deux camps.

Blinken : La vérification des informations sur les otages, « une priorité » pour Washington

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une conférence de presse alors qu'il annonce la libération de cinq Américains emprisonnés depuis des années en Iran, à New York, le 18 septembre 2023. (Crédit : Craig Ruttle/POOL/AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une conférence de presse alors qu'il annonce la libération de cinq Américains emprisonnés depuis des années en Iran, à New York, le 18 septembre 2023. (Crédit : Craig Ruttle/POOL/AFP)

Reprenant les propos qu’il a tenus sur CNN, le secrétaire d’État américain Antony Blinken déclare à l’émission « Rencontre avec la presse » de la chaîne NBC que « nous avons des informations » selon lesquelles plusieurs Américains figurent parmi les morts et les personnes enlevées, mais il ne peut pas encore confirmer.

« Nous travaillons très activement à la vérification de ces informations ».

« Tout Américain, où qu’il soit, qui est détenu ou pris en otage, sera une priorité pour ce gouvernement, pour cette administration et pour moi-même, mais je ne veux pas aller trop vite. Nous avons des informations et nous devons les vérifier. »

La police donne le nom de 4 autres officiers tués lors d’affrontements avec le Hamas

La police israélienne se déployant près d'Ashkelon, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
La police israélienne se déployant près d'Ashkelon, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

La police a fourni le nom de quatre autres officiers tués lors de combats avec des terroristes palestiniens du Hamas dans le sud d’Israël.

Le surintendant Vadim Blich, commandant de l’unité de coordination des opérations d’application de la loi ; l’inspecteur principal Stas Shainkman, membre de l’unité anti-terroriste Yamam ; le sergent-major Denis Belkin, patrouilleur au poste de Sderot ; et la sergente-cheffe Dvora Avraham, patrouilleuse au poste d’Ofakim.

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, quant à elle, cite cinq membres et vétérans tués lors de l’attaque du Hamas.

Yossi Tahar, 39 ans, Maor Shalom, 46 ans, et Amir Wax, 48 ans, ont été tués lorsque des terroristes du Hamas ont attaqué des villes du sud ; et Ili Nahman, 23 ans, et Ido Edri, 24 ans, ont été tués lorsque des terroristes ont attaqué une rave-party en plein air près du kibboutz Reim.

Israël nie mener des négociations sur les otages par l’intermédiaire de l’Égypte

Noa Argamani, Israélienne kidnappée par des terroristes du Hamas, dans le sud d’Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Noa Argamani, Israélienne kidnappée par des terroristes du Hamas, dans le sud d’Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Bien que les médias rapportent que l’Égypte négocie avec le groupe terroriste palestinien du Hamas au nom d’Israël, un fonctionnaire israélien déclare au Times of Israel que le gouvernement « n’est pas au courant d’une telle conversation et ne mène pas de négociations ».

Un autre responsable déclare au Times of Israel que « pour l’instant, nous combattons les terroristes sur le territoire israélien. Nous ne sommes pas impliqués dans des discussions sur les otages en ce moment ».

Le gouvernement a confirmé qu’au moins 100 Israéliens étaient détenus dans la Bande de Gaza, les médias suggérant que le nombre d’otages pourrait s’élever à 170.

Le gouvernement confirme qu’au moins 100 Israéliens sont retenus prisonniers à Gaza

Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)
Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)

Le service de presse du gouvernement israélien confirme qu’au moins 100 Israéliens sont actuellement retenus en captivité à Gaza.

Dans une infographie publiée sur sa page Facebook, le Bureau du Premier ministre écrit que « plus de 100 personnes ont été enlevées, plus de 2 000 blessées, plus de 600 assassinées ».

Jusqu’à présent, Israël a refusé de confirmer le nombre de civils ou de soldats retenus en otage. Les médias ont indiqué qu’au moins 170 personnes pourraient être retenues en captivité à Gaza.

Borne: « l’antisionisme » de LFI est « parfois une façon aussi de masquer une forme d’antisémitisme »

Elisabeth Borne a déclaré, dimanche sur BFMTV, que « l’antisionisme » de La France insoumise était « parfois aussi une façon de masquer une forme d’antisémitisme », quelques minutes après avoir dénoncé dans un discours les « ambiguïtés révoltantes » du parti de Jean-Luc Mélenchon sur la situation en Israël.

« Je pense que les positions de La France insoumise sont bien connues, avec beaucoup d’ambiguïté », a ajouté la Première ministre, avec de « l’antisionisme », qui est « parfois aussi une façon de masquer une forme d’antisémitisme ».

3 citoyens israélo-britanniques portés disparus ou mort

Trois Britanniques seraient portés disparus ou seraient morts après l’attaque du Hamas contre Israël.

Nathanel Young, 20 ans, a été tué alors qu’il servait dans l’armée, a déclaré sa sœur, Gaby Shalev, sur Facebook. Sa mort a ensuite été confirmée par l’ambassade d’Israël à Londres.

Un Britannique de 26 ans, qui se trouvait dans la nuit de vendredi à samedi dans une rave party dans le désert en Israël près de la frontière avec Gaza, est porté disparu, a annoncé dimanche l’ambassade israélienne au Royaume-Uni, sans confirmer son enlèvement.

Le photographe britannique Danny Darlington, qui vivait à Berlin, et sa petite amie allemande, Carolin Bohl, n’ont pas donné de nouvelles après s’être cachés dans un bunker au kibboutz Nir Oz, selon Sam Pasquesi, le beau-frère de Bohl. Pasquesi explique que sa famille a appris aujourd’hui par un homme travaillant au kibboutz que les corps des deux avaient été identifiés.

Jake Marlowe, qui réside en Israël depuis deux ans, assurait la sécurité de cet événement musical, qui a été pris pour cible par des assaillants.

« Il est porté disparu, nous ne savons pas de manière sûre s’il a été pris en otage, ou s’il est mort ou à l’hôpital », a dit un porte-parole de l’ambassade à l’agence britannique PA.

Sa mère, Lisa, a dit au journal Jewish News qu’il l’avait appelée samedi matin « à 04H30 » et lui avait décrit les attaques de roquettes. « Puis à environ 05H30, il m’a écrit pour dire ‘mauvaise connexion, tout va bien, je te tiendrai au courant, je te le promets’ et qu’il m’aimait ». Mais elle n’a pas eu de nouvelle depuis.

L’ambassadrice israélienne au Royaume-Uni Tzipi Hotovely a indiqué qu’un Britannique « est à Gaza », mais n’a pas précisé si cette personne était retenue en otage.

« Je sais qu’il y a un citoyen britannique à Gaza en ce moment », a-t-elle dit sur la télévision Sky News. « Le gouvernement israélien fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les personnes retenues en otage », a-t-elle ajouté.

Contacté par l’AFP, le ministère des Affaires étrangères britannique a dit « ne pas commenter les cas individuels ». « Toutefois, nous pouvons confirmer que nous sommes en contact avec les familles de plusieurs personnes » en Israël et dans les Territoires palestiniens, a ajouté le ministère.

Ebrahim Raïssi : « L’Iran soutient la légitime défense de la nation palestinienne »

Le président iranien Ebrahim Raissi s'exprimant lors d'une conférence de presse en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, au siège de l'ONU, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)
Le président iranien Ebrahim Raissi s'exprimant lors d'une conférence de presse en marge de la 78e Assemblée générale des Nations unies, au siège de l'ONU, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

« L’Iran soutient la légitime défense de la nation palestinienne », a déclaré dimanche le président iranien Ebrahim Raïssi, ajoutant qu’Israël devait « être tenu pour responsable » de la situation, au lendemain de l’attaque lancée par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« L’Iran soutient la légitime défense de la nation palestinienne. Le régime sioniste et ses partisans (…) doivent être tenus pour responsables dans cette affaire », a estimé le président Raïssi dans un message adressé « à la nation palestinienne », selon la télévision.

« Les gouvernements musulmans devraient se joindre à la communauté musulmane pour soutenir la nation palestinienne », a-t-il ajouté.

Un avion doit ramener les corps et les survivants de l’attentat en Égypte

Un touriste israélien gisant au sol sur le site du pilier de Pompée après qu'un policier égyptien a ouvert le feu, tuant 3 personnes, à Alexandrie, le 8 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran)
Un touriste israélien gisant au sol sur le site du pilier de Pompée après qu'un policier égyptien a ouvert le feu, tuant 3 personnes, à Alexandrie, le 8 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran)

L’avion militaire qui ramène les touristes israéliens d’Alexandrie devrait décoller dans les heures qui viennent, a déclaré un responsable israélien au Times of Israel.

L’avion transportera les corps des deux touristes tués plus tôt dans la journée, ainsi que les survivants de l’attaque.

L’ambassadrice d’Israël au Caire, Amira Oron, est en contact avec les hauts responsables militaires égyptiens pour organiser la logistique du retour des Israéliens. Les Égyptiens coopèrent, selon le fonctionnaire.

Les conversations diplomatiques entre les hauts fonctionnaires n’ont pas encore eu lieu.

L’Égypte n’a pas réussi à convaincre le Hamas de libérer les otages blessés – média

Des Palestiniens conduisant un véhicule militaire israélien capturé, dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : AHatem Moussa/AP Photo)
Des Palestiniens conduisant un véhicule militaire israélien capturé, dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : AHatem Moussa/AP Photo)

Des informations ont circulé selon lesquelles l’Égypte s’efforcerait de libérer certains des Israéliens détenus à Gaza.

Plus de 100 Israéliens auraient été enlevés et détenus dans la Bande de Gaza.

Le Wall Street Journal cite toutefois des responsables égyptiens qui affirment que leurs négociateurs « n’ont pas réussi à convaincre les factions palestiniennes de libérer les captifs israéliens blessés ».

Le journal avait précédemment rapporté qu’Israël avait contacté Le Caire pour lui demander d’intervenir.

Netanyahu s’entretient avec Zelensky, Scholz, Meloni, et Sunak

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours télévisé le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/ GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours télévisé le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/ GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’entretient avec des dirigeants du monde entier au sujet des attaques menées depuis Gaza, notamment le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le chancelier allemand Olaf Scholz, la Première ministre italien Giorgia Meloni et le Premier ministre britannique Rishi Sunak, selon le Bureau du Premier ministre.

« Tous les dirigeants ont exprimé un soutien sans équivoque au droit d’Israël de se défendre autant que nécessaire », indique le Bureau du Premier ministre.

Le Hamas affirme que 370 Palestiniens ont été tués jusqu’à présent à Gaza

De la fumée s’élevant après des frappes aériennes israéliennes près de la frontière à l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
De la fumée s’élevant après des frappes aériennes israéliennes près de la frontière à l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le ministère de la Santé de la Bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, indique que 370 Palestiniens ont été tués et 2 200 autres blessés à Gaza.

La plupart d’entre eux ont apparemment été tués dans la Bande de Gaza à la suite des frappes de représailles israéliennes.

Tsahal a déclaré avoir tué au moins 400 terroristes palestiniens en Israël et lors de frappes dans la Bande de Gaza.

Washington annoncera certainement une nouvelle aide militaire à Israël dans la journée

Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, écoutant le président Joe Biden parler de la situation en Israël, à la Maison Blanche, le 7 octobre 2023, à Washington. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP Photo)
Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, écoutant le président Joe Biden parler de la situation en Israël, à la Maison Blanche, le 7 octobre 2023, à Washington. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP Photo)

Les États-Unis vont « probablement » donner dès dimanche les détails d’une nouvelle aide militaire à Israël, confronté depuis samedi à des attaques d’une ampleur inédite du Hamas palestinien, a fait savoir le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

« Nous sommes en train d’examiner les demandes supplémentaires spécifiques formulées par les Israéliens. Je pense que vous en saurez plus à ce sujet dans la journée », a déclaré le secrétaire d’État, dimanche matin sur CNN.

« L’instruction du président [Joe] Biden était de s’assurer que nous fournissions à Israël tout ce dont il a besoin en ce moment pour faire face aux attaques du Hamas. »

Netanyahu rejoint Tomer Bar dans la salle de crise alors que les jets frappent Gaza

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au quartier général militaire de Kirya, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au quartier général militaire de Kirya, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rejoint le chef de l’armée de l’air, Tomer Bar, dans le centre de Commandement de l’armée de l’air de la base militaire de Kirya, à Tel Aviv, alors que les avions de chasse israéliens mènent des attaques sur la Bande de Gaza.

Il est accompagné de ses principaux collaborateurs, dont le secrétaire militaire Avi Gil, le secrétaire du gouvernement Tzahi Braverman et Moshe Aviv, chef du Directorat de la Diplomatie publique nationale.

Blinken : « Plusieurs Américains sont morts ou ont disparu » en Israël

Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)
Une famille israélienne se rendant au poste de police pour fournir des échantillons d'ADN afin d'aider à identifier un parent disparu depuis l'attaque terroriste du Hamas près de la frontière de Gaza, à Lod, le 8 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)

« Nous avons des informations selon lesquelles plusieurs Américains ont été tués », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken lors de l’émission « State of the Union » sur CNN.

Nous travaillons ardemment pour vérifier ces informations », poursuit Blinken. « Il y a des rapports faisant état d’Américains disparus. »

Plus tôt dans la journée, l’ambassade des États-Unis a refusé de fournir des détails sur les citoyens morts ou disparus.

Le déclenchement d’un Patriot à la frontière du Liban serait une fausse alerte – armée

La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)
La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)

L’armée israélienne déclare que le lancement du système de défense anti-missiles Patriot dans le nord d’Israël semble être une fausse alerte.

Tsahal a identifié un objet suspect dans l’air s’approchant du nord d’Israël et a tiré un missile-intercepteur sur cet objet volant.

Après une enquête initiale, il s’est avéré qu’il ne s’agissait pas d’un drone. « Il n’y a aucune menace pour les résidents », ajoute l’armée.

Tsahal précise que, contrairement à ce qui a été rapporté, elle n’a pas effectué de nouvelles frappes au Liban.

La police israélienne nomme 2 nouveaux morts dans les affrontements avec le Hamas

Le sergent-major Vitaly Karisik, à gauche, et le sergent-major Alon Barad. (Crédit : Police israélienne)
Le sergent-major Vitaly Karisik, à gauche, et le sergent-major Alon Barad. (Crédit : Police israélienne)

La police a donné le nom de deux autres officiers tués lors d’affrontements avec des terroristes palestiniens du Hamas dans le sud d’Israël au cours de la journée écoulée.

Le sergent-major Vitaly Karisik, 38 ans, d’Ashkelon, et le sergent-major Alon Barad, 38 ans, de Beer Sheva, ont été tués au cours d’une bataille avec des hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le kibboutz Reim, près de la frontière avec la ande de Gaza.

Une Israélienne supplie qu’on lui donne des informations sur ses parents disparus

Une photo du père d'Ella Ben-Ami, qui aurait été kidnappé et emmené à Gaza, le 7 octobre 2023. (Capture d’écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une photo du père d'Ella Ben-Ami, qui aurait été kidnappé et emmené à Gaza, le 7 octobre 2023. (Capture d’écran utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Ella Ben Ami affirme qu’elle pense que son père a été enlevé, et emmené à Gaza après avoir vu une photo de lui sur les réseaux sociaux, et qu’elle n’a aucune idée de l’endroit où se trouve sa mère.

La jeune femme explique à la Douzième chaîne qu’elle n’a eu aucune nouvelle de la part de représentants du gouvernement, ni de Tsahal.

« Nous regardons les informations toute la journée en espérant avoir des nouvelles », dit-elle.

« C’est horrible, c’est une pensée horrible, que nous n’apprenions des informations que par les journaux télévisés. »

Le nombre exact d’Israéliens qui ont été enlevés et sont retenus en captivité à Gaza est encore incertain. Les autorités n’ont fourni aucun détail.

L’armée mène une vague de frappes aériennes « intenses » dans la Bande de Gaza

De la fumée s’élevant après des frappes aériennes israéliennes près de la frontière à l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)
De la fumée s’élevant après des frappes aériennes israéliennes près de la frontière à l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

L’armée israélienne déclare que des dizaines d’avions de combat effectuent une vague de frappes aériennes « intenses » dans la Bande de Gaza.

« Tsahal attaque des cibles dans les zones proches de la barrière de Beit Hanoun, qui sont utilisées par le groupe terroriste palestinien du Hamas pour mener des attaques contre l’État d’Israël », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Pendant ce temps, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, tient une réunion d’évaluation avec des officiers supérieurs au quartier général du Commandement du Sud à Beer Sheva.

Les écoles resteront fermées dans tout le pays en raison des combats – armée

L’armée israélienne annonce que les écoles de tout le pays resteront fermées dans les jours à venir en raison des combats entre Israël et les groupes terroristes palestiniens dans la Bande de Gaza, alors que le Commandement du Front intérieur étend les restrictions existantes.

En outre, les entreprises situées au sud de Netanya et au nord du centre du Néguev ne pourront être ouvertes que si elles ont accès à des abris anti-bombes, indique l’armée.

Les rassemblements sont également limités à 10 personnes à l’extérieur et à 50 personnes à l’intérieur dans ces zones, indique le Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne.

Les restrictions sont en vigueur jusqu’à mardi à 18heures, mais elles seront probablement prolongées en raison des combats.

Ambassade américaine : « Aucun commentaire sur nos citoyens tués, blessés ou captifs »

L’ambassade des États-Unis en Israël n’a pas voulu commenter le nombre de citoyens américains tués, blessés ou disparus dans les attaques du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Nous suivons de près la situation et n’avons pas d’autres détails », a déclaré un porte-parole de l’ambassade.

Le porte-parole ajoute que « les citoyens américains qui souhaitent entrer en contact avec l’ambassade des États-Unis en Israël peuvent suivre le lien fourni ici, ou appeler le 1-833-890-9595 et le 606-641-0131″.

Des vidéos du Hamas montrent comment il a franchi la frontière et attaqué des kibboutzim

Une sélection de vidéos diffusées par le Hamas montre comment le groupe terroriste palestinien a envahi le sud d’Israël hier et a mené sa vaste attaque meurtrière, tuant quelque 600 civils et soldats et en kidnappant des dizaines d’autres dans la Bande de Gaza.

Tout d’abord, le Hamas a bombardé des tours d’observation et des systèmes d’armes israéliens à la frontière à l’aide de drones.

Des images montrent des drones larguant des engins explosifs sur des sites israéliens à la frontière de Gaza.

Ensuite, le groupe terroriste a tiré des centaines de roquettes sur le sud et le centre d’Israël, tandis que des terroristes en parapente survolaient la frontière.

Quelques instants plus tard, le Hamas s’est approché de la clôture frontalière, a fait sauter des trous dans celle-ci à l’aide de gros engins explosifs et a permis à des centaines de terroristes de s’infiltrer en Israël, souvent à bord de camions, de motos et de vélos.

Les terroristes ont ensuite attaqué les postes de l’armée israélienne le long de la frontière et les localités voisines.

Le Hamas a également tenté de s’infiltrer par la mer, mais les forces de la marine ont repoussé l’attaque, tuant des dizaines de terroristes.

Safed : Des roquettes signalées, les défenses aériennes activées

Les habitants de Safed, ville dans le nord du pays, signalent que les systèmes de défense aérienne israéliens engagent des projectiles au-dessus de la zone.

Safed abrite le quartier général du Commandement du Nord de Tsahal, et un système de défense anti-missiles Patriot est stationné dans la région.

L’armée israélienne n’a pas encore fait de commentaires.

Plus tôt, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a tiré un certain nombre de roquettes sur les positions frontalières de Tsahal en signe de « solidarité » avec le groupe terroriste palestinien du Hamas, ce à quoi l’armée a répondu par des tirs d’artillerie.

Ces événements font craindre que le conflit ne s’étende à un second front.

Nouveau bilan : Plus de 600 morts – de nouveaux corps découverts

Les dépouilles de civils israéliens tués lors d'une infiltration sans précédent en Israël de centaines d'hommes armés de l'organisation terroriste palestinien du Hamas à partir de Gaza, recouverts dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)
Les dépouilles de civils israéliens tués lors d'une infiltration sans précédent en Israël de centaines d'hommes armés de l'organisation terroriste palestinien du Hamas à partir de Gaza, recouverts dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

Le nombre de victimes de l’assaut sans précédent du groupe terroriste palestinien du Hamas contre les communautés frontalières israéliennes a fortement augmenté cet après-midi, passant de 300 ce matin à environ 600.

Un porte-parole de ZAKA, un groupe de bénévoles qui s’occupe des cadavres et des restes humains après les attaques terroristes, a déclaré aux médias israéliens que plus de 600 Israéliens avaient été tués.

Les corps ont été découverts alors que les forces israéliennes continuent de se battre avec les terroristes du Hamas, les éliminant des localités situées le long de la frontière.

Le Hezbollah avertit les États-Unis et Israël que les combats pourraient s’étendre

La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)
La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)

Hashem Safi al-Din, chef du Conseil exécutif du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, tient aujourd’hui une conférence de presse dans laquelle il adresse un message aux États-Unis et à Israël, affirmant que leurs violations des lieux saints islamiques et le « franchissement de toutes les lignes » ont conduit à l’opération terroriste « Déluge d’Al-Aqsa » menée par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« L’ensemble de la nation islamique se joindra au ‘déluge’ s’ils persistent dans leur folie. »

Dimanche matin, le Hezbollah a lancé des obus de mortier sur des sites militaires israéliens à la frontière du Liban, affirmant qu’il était solidaire de la « résistance [nom que se donnent les groupes terroristes islamistes] palestinienne ».

Tsahal n’a fait état d’aucun blessé et a déclaré avoir répondu par des tirs d’artillerie en direction de la zone des tirs et par une attaque de drone contre « l’infrastructure du Hezbollah » dans la région.

Cabinet de sécurité : Israël est en guerre, de possibles « activités militaires significatives »

Le cabinet de sécurité a voté hier soir pour mettre le pays officiellement en état de guerre, et il peut mener des « activités militaires significatives », annonce le Bureau du Premier ministre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait déjà déclaré que le pays était en guerre après que des hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas se sont infiltrés dans le sud d’Israël, tuant des centaines de personnes.

La décision du cabinet de sécurité de haut niveau confère à la déclaration une valeur juridique, conformément à la Loi fondamentale : Le Gouvernement, dont l’article 40 stipule que le pays ne peut entrer en guerre sans décision gouvernementale.

Varsovie enverra des avions pour évacuer ses ressortissants d’Israël

Varsovie a annoncé dimanche qu’elle enverrait des avions de transport militaires pour évacuer ses ressortissants bloqués en Israël.

« L’armée polonaise se prépare à évacuer les Polonais d’Israël. Des avions de transport Hercules C-130 seront envoyés pour récupérer nos compatriotes », a déclaré le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak sur X (anciennement Twitter).

« Nous chargeons des avions de transport de l’armée de l’air de procéder à l’évacuation des Polonais qui se trouvent actuellement en Israël », a confirmé le président polonais Andrzej Duda, également sur X.

« Des soldats de nos forces spéciales assureront la protection du chargement et la sécurité à bord », a-t-il ajouté.

Plutôt, le président a estimé à « des centaines », le nombre de Polonais en Israël.

« Malheureusement, il y a des groupes de Polonais, et pas des moindres, en Israël. En Cisjordanie également. Ils se comptent par centaines », a-t-il déclaré à la télévision privée Polsat News.

Les compagnies aériennes qui relient la Pologne et l’Israël ont suspendu leur vols dès samedi.

À l’hôpital, des survivants décrivent l’éprouvante attaque du Hamas

Un couple décrivant leur éprouvante expérience après avoir échappé à des terroristes armés, alors que l'homme est hospitalisé à Soroka. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Un couple décrivant leur éprouvante expérience après avoir échappé à des terroristes armés, alors que l'homme est hospitalisé à Soroka. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Environ 700 citoyens blessés sont soignés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, rapporte la Douzième chaîne, et nombre d’entre eux racontent les affreuses épreuves auxquelles ils ont été confrontés lors de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Décrivant leur expérience comme « un drame », un couple de blessés raconte qu’ils se rendaient en voiture rendre visite à des parents dans l’une des communautés proches de Gaza lorsqu’ils ont croisé un camion rempli de terroristes armés.

« Nous sommes partis, puis nous avons vu des voitures arrêtées sur la route et des personnes blessées. Nous avons vu deux autres camions et ils ont ouvert le feu sur nous. »

Ils ont été blessés mais ont pu repartir. Ils se sont ensuite cachés dans une zone forestière « des heures durant », jusqu’à ce qu’ils rencontrent des soldats qui les ont aidés, ont-ils expliqué.

Depuis samedi, le pays est en guerre contre le Hamas à Gaza, qui a lancé un assaut terrestre, maritime et aérien sans précédent sur le sud d’Israël, sans compter les roquettes tirées par millier.

Des centaines de terroristes ont franchi la barrière de sécurité et sont entrés dans les localités et les villes israéliennes, souvent à bord de camionnettes.

L’ex-star du football, Lior Asulin, parmi les victimes de la rave-party

L’équipe de football Hapoel Tel Aviv annonce que l’ancien attaquant vedette Lior Asulin figure parmi les morts après que des hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas ont ouvert le feu lors d’une fête en pleine nature près de la frontière au cours de leur assaut massif.

« C’est avec une grande tristesse que nous avons appris que notre ancien joueur, Lior Asulin, a été assassiné par des terroristes lors d’une fête à Reim, après avoir été porté disparu pendant de nombreuses heures », a annoncé l’équipe de football de Tel Aviv.

« Le club de Hapoel Tel Aviv s’incline et envoie ses condoléances et sa force à la famille de Lior en ce moment difficile », déclare le club.

3 centres d’opérations à Gaza frappés, 2 terroristes qui tentaient de s’infiltrer depuis la plage abattus

L’armée israélienne déclare que des avions de combat ont frappé trois centres d’opérations appartenant à des groupes terroristes dans la Bande de Gaza.

Des images publiées par Tsahal montrent une frappe sur le quartier général du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

L’armée affirme que les deux autres sites appartenaient au Hamas et au Jihad islamique palestinien, et qu’ils étaient tous trois utilisés pour gérer les attaques terroristes contre Israël.

Tsahal déclare également avoir tué deux terroristes palestiniens qui s’étaient infiltrés en Israël depuis la Bande de Gaza via la plage de Zikim.

Des images publiées par l’armée montrent les forces de la marine ciblant les deux tireurs.

Tsahal affirme que la marine a tué des dizaines de terroristes palestiniens qui tentaient de s’infiltrer par la mer pour commettre des attentats en Israël.

L’armée publie les noms de 18 autres soldats tués

L’armée israélienne publie les noms de 18 autres soldats tués dans la guerre dans le sud.

Le colonel Roy Levy, 44 ans, le commandant de l’unité 888 (Maglan), de Shaveï Tzion

Le chef de l’unité 888, le colonel Roy Levy, tué lors de combats près de la frontière de Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le lieutenant-colonel Yonatan Tzur, 33 ans, commandant du bataillon de reconnaissance Nahal, de Kedumim

Le major Avraham Hovlashvili, 26 ans, officier dans Caracal, originaire d’Ashdod

Le major Ido Yehoshua, 27 ans, instructeur de l’armée de l’air israélienne

Le major (res.) Omri Michaeli, 35 ans, soldat de Duvdevan, de Ness Tziona

Maj. (res.) Omri Michaeli, 35 ans, soldat de Duvdevan, de Ness Tziona, tué au combat à la frontière de Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)

Le capitaine Arye Shlomo Tsering, 27 ans, officier Oketz, de Raanana

Le lieutenant Shoham Tomer, 23 ans, officier Nahal, de Srigim

Le lieutenant. Itay Maor, 23 ans, officier Golani, Rosh HaAyin

Le lieutenant Rom Shlomi, 23 ans, officier Shaldag, de Ganot

Rom Shlomi, 23 ans, officier de Shalgad, de Ganot, tué au combat le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent de première classe Vitaly Shipkevich, 21 ans, soldat d’Egoz, originaire d’Ariel

Ilay Gamzu, 20 ans, parachutiste, d’Ashdod

Le sergent-chef Ohad Cohen, 20 ans, soldat de Shaldag, d’Idan

Le sergent Itay-El Marciano, 20 ans, parachutiste, de Shoham

Maj. Ido Yehoshua, 27 ans, instructeur de l’armée de l’air israélienne, tué au combat le 8 octobre 2023.(Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)

Le caporal Itamar Ayish, 19 ans, soldat du Home Front Command, de Kiryat Gat

Le caporal Ori Loker, 19 ans, soldat Golani, de Pardess Hanna-Karkur

Le caporal Yaron Zahar, 19 ans, soldat Golani, de Kiryat Ata

Le soldat Ofir Davidian, 18 ans, soldat de la logistique au Commandement du Front intérieur, de Patish

Le capitaine Tal Grushka, 25 ans, officier de Nahal, de Kfar Saba

Une femme demande le retour de sa grand-mère de 85 ans prise en otage à Gaza

Une Israélienne publie sur les réseaux sociaux un appel accompagné d’une photo de sa grand-mère de 85 ans aux mains des terroristes palestiniens du Hamas à Gaza.

Un nombre indéterminé d’Israéliens ont été capturés en Israël et pris en otage par le groupe terroriste lors de l’assaut qu’il a lancé hier contre les localités frontalières israéliennes. On estime qu’ils sont plusieurs dizaines.

« Voici ma grand-mère, elle a été capturée et emmenée à Gaza », écrit Adva Adar sur les réseaux sociaux. « Elle s’appelle Yaffa Adar et elle a 85 ans !!! »

« Ma grand-mère a créé le kibboutz de ses propres mains, elle croyait au sionisme, dans ce pays qui l’a abandonnée, un otage », écrit-elle.

« Elle est apparemment jetée quelque part, souffrant d’intenses douleurs, sans médicaments, sans nourriture et sans eau, mourant de peur, seule. »

« Et personne ne nous parle, personne ne peut nous dire quoi que ce soit. »

Le commandant de l’unité d’élite 888 fait partie des soldats tués – armée

Le chef de l'unité 888, le colonel Roy Levy, tué lors de combats près de la frontière de Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef de l'unité 888, le colonel Roy Levy, tué lors de combats près de la frontière de Gaza le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef de l’unité d’élite 888, également connue sous le nom d’unité « Refaïm » (« fantôme » en hébreu), le colonel Roy Levy, a été tué hier alors que ses forces combattaient les hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le kibboutz Reim, dans le sud du pays.

Tsahal déclare qu’il « a dirigé son équipe avec courage, a engagé [les terroristes] et est entré en premier dans la bataille dans le kibboutz Reim, afin de sauver les citoyens qui étaient assiégés dans leurs maisons ».

Une dizaine de terroristes palestiniens ont été tués au cours de l’échange, selon l’armée israélienne.

Le ministère des Affaires étrangères s’efforce de ramener les 3 Israéliens d’Égypte

Le ministère des Affaires étrangères confirme que deux Israéliens et leur guide égyptien ont été tués lorsqu’un « local » a ouvert le feu sur eux. Il y a un blessé israélien dans un état modéré, dit le ministère des Affaires étrangères.

Le ministère des Affaires étrangères, le Conseil national de sécurité, l’armée israélienne et l’ambassade d’Israël au Caire s’efforcent de ramener les Israéliens chez eux.

Création d’une cellule de crise pour déterminer le nombre d’otages emmenés à Gaza

Des terroristes palestiniens emmenant un civil israélien enlevé au kibboutz Kfar Azza, à proximité de la Bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)
Des terroristes palestiniens emmenant un civil israélien enlevé au kibboutz Kfar Azza, à proximité de la Bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

L’armée israélienne a mis en place une cellule de crise afin de rassembler des informations précises sur les otages israéliens détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la Bande de Gaza.

Les terroristes du Hamas ont capturé un nombre indéterminé de civils et de soldats et les ont emmenés dans la Bande de Gaza après avoir pris d’assaut plusieurs bases militaires et communautés.

Les réseaux sociaux ont été remplis d’horribles vidéos montrant des hommes, des femmes et des enfants transportés dans la Bande de Gaza, beaucoup d’entre eux semblant avoir été maltraités. Des vidéos ont également été publiées montrant des Israéliens morts, dont des soldats.

Le chef du Directorat du Personnel de l’armée israélienne, le général de division Yaniv Asor, nomme Lior Carmeli, général de réserve, à la tête de l’équipe.

Tsahal indique que l’équipe compilera une « image situationnelle » pour localiser les captifs, qu’il s’agisse de soldats ou de civils. Dans toute cette complexité et cette incertitude, il est nécessaire de diffuser des messages fiables le plus rapidement possible.

« Certaines familles ont déjà reçu des messages concernant leurs proches », précise l’armée israélienne.

La police et le Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne ont également mis en place une salle de crise pour identifier les personnes tuées dans les attentats à l’aide d’échantillons d’ADN fournis par les familles.

Une longue file d’Israéliens ayant des proches disparus a serpenté devant un poste de police du centre du pays pour fournir aux enquêteurs des échantillons d’ADN et d’autres moyens susceptibles d’aider à l’identification des membres de leur famille.

Un responsable égyptien a déclaré qu’Israël avait demandé l’aide du Caire pour assurer la sécurité des otages et que le chef des services de renseignements égyptiens avait contacté le Hamas et le groupe plus petit mais plus radical du Jihad islamique palestinien, qui a également participé à l’incursion, pour obtenir des informations. L’Égypte a souvent servi de médiateur entre les deux parties dans le passé.

Selon le responsable, les dirigeants palestiniens ont affirmé qu’ils ne disposaient pas encore d’un « tableau complet » des otages, mais ils ont précisé que ceux qui avaient été amenés à Gaza avaient été conduits dans des « lieux sûrs » à travers le territoire.

« Il est clair qu’ils ont un grand nombre d’otages, plusieurs dizaines », a déclaré le responsable, qui a demandé à ne pas être identifié car il n’était pas autorisé à informer les médias.

Des combats à l’arme lourde et des tirs de chars signalés dans le kibboutz Magen

Des combats à l’arme lourde sont signalés entre les troupes israéliennes et les terroristes palestiniens dans la ville méridionale de Magen, près de la frontière avec la Bande de Gaza.

Selon les médias israéliens, Tsahal utilise également des chars d’assaut contre les terroristes dans la région.

Près de 30 heures après que le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé son assaut sur les localités frontalières israéliennes, les forces de Tsahal continuent de nettoyer les zones.

Après une course-poursuite, l’armée tue des terroristes se dirigeant vers Ashkelon

La police affirme avoir « neutralisé » une voiture transportant des terroristes palestiniens sur l’autoroute Route 4.

Les forces de sécurité ont poursuivi les terroristes depuis la zone frontalière de Gaza, alors qu’ils fuyaient vers le nord, avant de dévier dans un champ près d’Ashkelon.

Selon les médias israéliens, au moins trois terroristes ont été tués.

Les forces de l’ordre scrutent la zone à la recherche d’autres assaillants potentiels qui auraient pu s’enfuir.

La police poursuit un véhicule transportant des terroristes en route vers le nord de Gaza

La police a déclaré qu’elle poursuivait un véhicule de la zone frontalière de Gaza se dirigeant vers le nord d’Israël, dans lequel se trouveraient des hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Les automobilistes sont invités à faire preuve de prudence », a déclaré le porte-parole de la police, Eli Levy.

Cette annonce survient alors que les troupes israéliennes continuent de combattre les terroristes du Hamas qui se sont infiltrés dans le sud d’Israël depuis la Bande de Gaza plus de 24 heures après l’assaut.

Égypte: Au moins 2 Israéliens tués lorsqu’un policier a ouvert le feu sur un bus de touristes

Alexandrie, en Égypte, le 8 août 2019. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)
Alexandrie, en Égypte, le 8 août 2019. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)

Au moins deux Israéliens ont été tués lorsqu’un policier a ouvert le feu sur un bus rempli de touristes israéliens en Égypte, selon les médias israéliens et arabes.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’il examinait les informations selon lesquelles un homme armé avait ouvert le feu sur un bus transportant des touristes israéliens dans la ville portuaire égyptienne d’Alexandrie, dans le quartier Amoud al-Sawari de la ville.

11 ressortissants thaïlandais détenus par le Hamas

Des ressortissants étrangers sont détenus par des hommes armés du groupe terroriste palestinien du Hamas, selon une photo non confirmée diffusée sur les réseaux sociaux.

Le ministère thaïlandais des Affaires étrangères affirme que 11 de ses ressortissants ont été pris en otage lors des combats dans le sud d’Israël et qu’ils ont probablement été emmenés à Gaza.

« Ils sont innocents et n’ont rien à voir avec un quelconque conflit », a déclaré le Premier ministre thaïlandais Srettha Thavisin, selon le Bangkok Post.

Selon le journal, quelque 5 000 Thaïlandais se trouvent dans des zones du sud d’Israël actuellement en état de guerre. La plupart d’entre eux travaillent dans des communautés agricoles, dont certaines ont été attaquées lors de l’assaut initial de samedi. La mort de deux autres ressortissants thaïlandais a été confirmée.

Thawatchai et Thongkhoon Onkeaw affirment que leur fils, Natthaporn Onkeaw, 26 ans, figure sur une photo montrant des travailleurs thaïlandais détenus par des terroristes du Hamas, rapporte le Bangkok Post.

La photo, diffusée sur l’application de messagerie Telegram, montre au moins cinq hommes assis dans la poussière, les mains derrière le dos, dans ce qui semble être un bunker, tandis que des hommes armés masqués braquent leurs fusils sur eux.

L’ambassade britannique confirme également à Sky News que l’Israélien britannique Jake Marlow est porté disparu dans la région après avoir participé à une fête dans le désert près du kibboutz Reim. Selon les médias, Marlow, qui s’était installé en Israël il y a deux ans, travaillait à la sécurité et n’a pas donné de nouvelles depuis 8h45 samedi matin. Des vidéos de la rave ont montré d’autres personnes prises en otage par le Hamas.

L’ambassadrice d’Israël au Royaume-Uni, Tzipi Hotovely, a déclaré à la chaîne qu’elle pensait qu’un citoyen britannique avait été enlevé, mais l’ambassade d’Israël s’est ensuite rétractée, rapporte Sky News.

L’armée affronte des terroristes palestiniens qui tentent de se diriger vers Ashdod

Tsahal s’est engagée dans un échange de coups de feu avec des terroristes palestiniens qui conduisaient de la zone frontalière de Gaza vers Ashdod.

Des images montrent les forces israéliennes réussissant à arrêter leur voiture et tirant lourdement en direction d’un champ où les terroristes se sont enfuis.

L’armée tire des coups de semonce sur le Hezbollah qui tente de reconstruire une tente à la frontière nord

La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)
La clôture d'une position militaire israélienne endommagée après que le Hezbollah l'a ciblée par des roquettes sur le mont Dov à la frontière libanaise, le 8 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)

L’armée israélienne affirme avoir tiré des coups de semonce en direction de membres du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah qui tentaient de reconstruire la tente à la frontière libanaise, après qu’elle eut été bombardée plus tôt en réponse à une attaque au mortier.

« Il y a peu de temps, Tsahal a effectué des coups de semonce en direction d’un certain nombre de suspects dans la zone de l’infrastructure qui a été frappée plus tôt dans la journée au mont Dov », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Une source militaire indique que les suspects tentaient de reconstruire la tente.

L’Union africaine déplore « le déni des droits fondamentaux du peuple palestinien »

Le président de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat au sommet de l'UA à Vienne, le 18 décembre 2018. (Crédit : AP Photo/Ronald Zak)
Le président de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat au sommet de l'UA à Vienne, le 18 décembre 2018. (Crédit : AP Photo/Ronald Zak)

Le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat a appelé à la fin du conflit entre Israël et le groupe palestinien Hamas, qui a fait des centaines de morts depuis samedi.

Moussa Faki Mahamat a appelé les deux parties « à revenir, sans conditions préalables, à la table des négociations pour mettre en œuvre le principe de deux Etats vivant côte à côte », dans un communiqué publié samedi soir par le bloc de 55 membres sur X (ex-Twitter).

« Le président appelle en outre la communauté internationale, et les grandes puissances mondiales en particulier, à assumer leurs responsabilités pour imposer la paix et garantir les droits des deux peuples », est-il indiqué dans le communiqué.

Il « souhaite rappeler que le déni des droits fondamentaux du peuple palestinien, notamment celui d’un Etat indépendant et souverain, est la cause principale de la tension israélo-palestinienne permanente », est-il encore écrit.

Netanyahu et les chefs militaires évaluent la sécurité

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu procède à une évaluation de la sécurité au quartier général de Tsahal à Tel Aviv, selon son bureau.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi et d’autres hauts responsables de la sécurité sont également présents.

La bourse de Tel Aviv plonge après l’assaut du Hamas

Illustration : La Bourse de Tel Aviv, le 29 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Illustration : La Bourse de Tel Aviv, le 29 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La Bourse de Tel Aviv plonge, les investisseurs se préparant à des temps incertains au lendemain d’une attaque surprise sans précédent contre Israël, lancée depuis Gaza par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’indice TA-35 des sociétés de premier ordre chute de 4,8 %, l’indice de référence TA-125 perd 5 % et l’indice TA-90, qui suit les actions ayant la plus forte capitalisation et non incluses dans l’indice TA-35, est en baisse de 5,8 %.

L’indice TA-Bank des cinq plus grandes banques perd 6,3 %.

Une personne grièvement blessée lors d’une nouvelle attaque à la roquette sur Sderot

Un policier israélien et un soldat à Sderot, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
Un policier israélien et un soldat à Sderot, en Israël, le 8 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) déclare que ses médecins soignent une personne grièvement blessée suite au dernier tir de roquette de la Bande de Gaza sur la région de Sderot.

Le Conseil régional de Sdot Negev ordonne aux habitants de rester dans les abris anti-atomiques jusqu’à nouvel ordre.

La municipalité de Sderot indique qu’au moins six bâtiments ont été touchés.

Deux Thaïlandais, un Cambodgien tués selon Bangkok et Phnom Penh

Deux Thaïlandais et un Cambodgien ont été tués dans les affrontements entre les forces israéliennes et les terroristes islamistes palestiniens du Hamas, ont déclaré dimanche les chefs de gouvernement des deux pays asiatiques.

Le Premier ministre thaïlandais Srettha Thavisin a indiqué sur X (ex-Twitter) avoir reçu des informations de l’ambassadeur thaïlandais à Tel Aviv selon lesquelles « deux Thaïlandais ont été tués dans les violences ».

Il n’a pas donné de détail supplémentaire sur les circonstances de ces décès, mais a ajouté que le ministère thaïlandais des Affaires étrangères s’employait à évacuer ses ressortissants d’Israël.

Un peu auparavant, le Premier ministre du Cambodge Hun Manet a confirmé de son côté la mort d’un étudiant cambodgien qui se trouvait en Israël lors du début des affrontements samedi.

L’armée se donne 24h pour évacuer tous les résidents autour de la bande de Gaza

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonçant qu'Israël est en guerre, après une infiltration massive et meurtrière du Hamas depuis Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)
Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonçant qu'Israël est en guerre, après une infiltration massive et meurtrière du Hamas depuis Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)

Les soldats israéliens ont pour mission d’évacuer sous 24 heures tous les habitants des zones israéliennes du pourtour de la bande de Gaza, où des « combats héroïques sont en cours pour libérer des otages », a déclaré dimanche le porte-parole de l’armée israélienne.

« Notre mission pour les prochaines 24 heures est d’évacuer tous les résidents du pourtour de Gaza », a déclaré le général Daniel Hagari lors d’une conférence de presse au lendemain du lancement par le Hamas palestinien d’une offensive contre Israël.

« Des dizaines de milliers de soldats combattants » sont déployés dans cette zone, « et nous allons atteindre tous les secteurs un par un jusqu’à ce que nous ayons tué chaque terroriste présent en Israël », a-t-il expliqué.

L’armée israélienne déclare qu’elle évacue actuellement les civils des villes adjacentes à la frontière avec la Bande de Gaza.

Les villes concernées sont Nahal Oz, Erez, Nir Am, Mefalsim, Kfar Azza, Gevim, Or Haner, Ibim, Netiv HaAsara, Yad Mordehaï, Karmia, Zikim, Kerem Shalom, Kissufim, Holit, Sufa, Nirim, Nir Oz, Ein HaShlosha, Nir Yitzhak, Beeri, Magen, Reim, Saad et Alumim.

« D’autres évacuations seront effectuées en fonction de l’évaluation de la situation », précise Tsahal.

« Notre mission pour les 24 heures à venir est d’évacuer tous les résidents vivant autour de Gaza », a déclaré aux journalistes le porte-parole militaire Daniel Hagari.

Il précise que l’évacuation ne pourra avoir lieu qu’après un « balayage du territoire » pour s’assurer qu’aucun terroriste n’est présent.

« Il y a des dizaines de milliers de soldats dans la région. Nous atteindrons chaque localité jusqu’à ce que nous ayons tué tous les terroristes en Israël », a déclaré Hagari.

Échanges de tirs entre les troupes et les terroristes à Kfar Azza

Des échanges de tirs se poursuivent entre les soldats israéliens et les terroristes palestiniens à Kfar Azza, près de la frontière de Gaza, alors que Tsahal s’efforce d’éliminer tous les terroristes restants, plus de 24 heures après que le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé son assaut.

« À cette heure, des forces se battent à Kfar Azza », a déclaré le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari.

Les médias Israéliens affirment qu’au moins 10 terroristes sont retranchés à Kfar Azza.

Le Hamas affirme que 313 Palestiniens ont été tués jusqu’à présent

Une explosion au-dessus d'un bâtiment lors d'une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Une explosion au-dessus d'un bâtiment lors d'une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le ministère de la Santé de la Bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, indique que 313 Palestiniens ont été tués et 1 990 autres blessés dans la Bande de Gaza.

La plupart d’entre eux ont apparemment été tués dans la Bande de Gaza à la suite des frappes de représailles israéliennes.

Tsahal a déclaré avoir tué au moins 400 terroristes palestiniens en Israël et lors de frappes dans la Bande de Gaza.

L’armée affirme avoir tué plus de 400 terroristes palestiniens

Des pompiers palestiniens éteignant un incendie qui faisait rage dans un bâtiment détruit par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. ( Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des pompiers palestiniens éteignant un incendie qui faisait rage dans un bâtiment détruit par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. ( Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que l’armée avait tué plus de 400 terroristes palestiniens dans le sud d’Israël et dans la Bande de Gaza, et en avait capturé des dizaines d’autres, au cours des combats qui ont commencé hier.

« À l’heure qu’il est, des forces combattent dans le [kibboutz] Kfar Azza, des recherches sont en cours dans un grand nombre de villes. Il y a des forces de Tsahal dans toutes les villes, il n’y a pas une ville où il n’y a pas de forces de Tsahal », a déclaré Hagari lors d’une conférence de presse.

Hagari explique que les missions de l’armée israélienne consistent à évacuer tous les habitants des villes situées à la frontière de Gaza, à mettre fin aux combats en territoire israélien, à contrôler les brèches dans la barrière de sécurité et à poursuivre les frappes contre les sites terroristes dans la Bande de Gaza.

L’armée publie des images d’une frappe de drone sur une tente du Hezbollah

L’armée israélienne publie des images de ses frappes aériennes contre une tente du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah établie en territoire israélien et d’autres infrastructures à la frontière libanaise, en réponse à des tirs de mortier.

Le groupe terroriste libanais a tiré un certain nombre de projectiles sur des sites militaires dans la région contestée du mont Dov.

Aucun blessé n’a été signalé en Israël ou au Liban.

Bruno Mars quitte Israël après avoir été confronté aux tirs de roquettes

La pop star Bruno Mars a quitté Israël après avoir annulé un concert et passé plusieurs heures à Tel Aviv alors que le groupe terroriste palestinien du Hamas tirait des roquettes sur le sud et le centre du pays.

Samedi en fin de journée, une story Instagram de l’émission de divertissement « Good Evening with Guy Pines » a montré une capture d’écran avec Mars, son groupe et son équipe faisant la queue au Terminal 1 de l’aéroport Ben Gurion.

« Pour répondre à votre question, après l’annulation du spectacle en raison de la guerre, Bruno Mars a quitté Israël aujourd’hui à 14h avec 60 membres de son équipe. Il s’est envolé pour Athènes et de là se dirigera vers le Qatar pour poursuivre sa tournée », a écrit Guy Pines sur sa story Instagram.

Bruno Mars doit se produire au Qatar ce dimanche soir.

Les pompiers annoncent la mort d’un troisième pompier dans des combats près de Gaza

Le sergent-major Arik Yehuda Marciano, 50 ans, tué lors des combats dans le sud d'Israël le 7 octobre 2023. (Crédit : Service d'incendie et de secours)
Le sergent-major Arik Yehuda Marciano, 50 ans, tué lors des combats dans le sud d'Israël le 7 octobre 2023. (Crédit : Service d'incendie et de secours)

Le Service d’incendie et de secours d’Israël a rapporté que le sergent-major Arik Yehuda Marciano, 50 ans, chef d’équipe à la station de Kiryat Gat, a été tué lors de l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas à la frontière de Gaza hier.

Marciano est le troisième pompier tué dans les attaques.

L’armée a frappé la maison du chef des services de renseignements du Hamas à Gaza

Tsahal affirme avoir frappé la maison du chef des renseignements du Hamas dans la Bande de Gaza.

L’armée israélienne affirme que la maison était utilisée comme infrastructure militaire par le groupe terroriste palestinien.

Tsahal poursuit actuellement ses frappes dans la Bande de Gaza, a ajouté l’armée.

La marine affirme avoir tué 5 terroristes cachés sur la plage de Zikim

La marine israélienne affirme avoir tué cinq terroristes palestiniens qui se cachaient sur la plage de Zikim, près de la frontière avec la bande de Gaza.

« Au cours des dernières heures, les unités de contrôle de la marine ont identifié cinq terroristes qui se cachaient dans la zone de Zikim, en territoire israélien », a indiqué l’armée.

Des images publiées par Tsahal montrent des marins du 916e escadron de patrouille ouvrant le feu sur les suspects dans la zone.

L’armée publie les noms des 26 soldats tués lors des combats dans le sud d’Israël

Le colonel Yonatan Steinberg, commandant de la brigade Nahal, sur une photo non-datée. (Crédit : Armée israélienne)
Le colonel Yonatan Steinberg, commandant de la brigade Nahal, sur une photo non-datée. (Crédit : Armée israélienne)

Tsahal a publié les noms des 26 soldats tués au cours des combats avec les terroristes palestiniens du Hamas à la frontière avec la bande de Gaza au cours de la journée écoulée. Leurs familles ont été informées.

Parmi les morts figurent :

Le colonel Jonathan Steinberg, 42 ans, commandant de la brigade Nahal, originaire de Shomria.

Le lieutenant-colonel Sahar Machluf, 36 ans, commandant du 481e bataillon de transmissions, de Modiin.

Le major Chen Buchris, 26 ans, commandant adjoint de l’unité Maglan, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le major Chen Buchris, 26 ans, commandant adjoint de Maglan, d’Ashdod.

Le capitaine Adir Ovadi, 23 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, de Modiin.

Le capitaine Yotam Ben Bassat, 24 ans, commandant de l’unité multidimensionnelle, de Bat Hefer.

Le lieutenant Or Moses, 22 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, originaire d’Ashdod.

Le lieutenant Yiftah Yaabetz, 23 ans, commandant à Maglan, de Ramat Hasharon.

Le lieutenant Menashe Yoav Maliev, 19 ans, officier dans la 7e brigade blindée, de Kiryat Ono.

Le lieutenant Or Yosef Ran, 29 ans, commandant de l’unité Duvdevan, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le lieutenant Or Yosef Ran, 29 ans, commandant à Duvdevan, d’Itamar.

Le lieutenant (res.) Ido Edri, 24 ans, officier d’infanterie, de Givaton.

Le sous-lieutenant Yanaï Kaminka, 20 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, de Tzur Hadassah.

Le sergent de première classe Amir Fisher, 22 ans, soldat de Duvdevan, de Tel Aviv.

La sous-lieutenante Adar Ben Simon, 20 ans, commandant du Home Front Command, tuée lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

La sous-lieutenante Adar Ben Simon, 20 ans, commandante au Commandement du Front intérieur, de Neve Ziv.

Le sergent-chef Ofir Tzioni, 21 ans, commandant du Commandement du Front, de Yokneam Illit.

Le sergent-chef Omri Niv Feirstein, 20 ans, soldat du Commandement du Front intérieur, de Givatayim.

Le sergent-chef Yuval Ben Yaakov, 21 ans, soldat de la 7e brigade blindée, de Kfar Menahem.

Le sergent-chef Ido Harush, soldat de la 7e brigade blindée, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le sergent-chef Ido Harush, soldat de la 7e brigade blindée, de Mitzpe Ramon.

Le sergent Or Asto, 21 ans, sous-officier logistique à Golani, originaire de Beer Sheva.

Le sergent Ofek Rosental, 20 ans, soldat de Maglan, de Kfar Menahem.

Le caporal Dvir Lisha, 21 ans, soldat Golani, de Nitzan.

La sergente Idan Alon Levi, 19 ans, tuée lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

La sergente Idan Alon Levi, 19 ans, commandant au Commandement du Front intérieur, de Nirit.

Le caporal Guy Bazak, 19 ans, soldat Golani, de Givatayim.

Le caporal Netanel Yang, 20 ans, soldat Golani de Tel Aviv.

Le caporal Adi Gurman, 19 ans, soldat de l’unité 414.

Le soldat Neria Aharon Nagiri, 18 ans, membre du Commandement du Front intérieur, de Talmon.

Le soldat Naama Buni, 19 ans, membre de la 7e brigade blindée.

Une liste mise à jour des soldats tués et d’autres détails sont disponibles sur le lien suivant.

Le Hezbollah affirme que les tirs depuis le Liban venaient « en solidarité » avec les Palestiniens

Le groupe terroriste libanais du Hezbollah a affirmé avoir tiré des dizaines de roquettes et d’obus sur trois positions israéliennes dans la région contestée du Mont Dov en soutien à l’attaque du Hamas contre Israël.

Le Hezbollah a affirmé dans un communiqué que l’attaque, menée par « un grand nombre de roquettes et d’obus », venait en soutien à la « résistance palestinienne ». Il a affirmé que les positions israéliennes avaient été directement touchées.

L’armée israélienne n’a signalé aucun blessé et a déclaré avoir répondu par des frappes d’artillerie et une frappe de drone.

Il n’y a pas d’information immédiate sur d’éventuelles victimes libanaises.

Le Hezbollah revendique des tirs de mortier depuis le Liban sur Israël

Vue d'une tente du Hezbollah érigée du côté israélien de la Ligne bleue, vue du côté israélien de la frontière avec le Liban, le 10 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Vue d'une tente du Hezbollah érigée du côté israélien de la Ligne bleue, vue du côté israélien de la frontière avec le Liban, le 10 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le groupe terroriste libanais du Hezbollah a revendiqué la responsabilité des tirs de mortier lancés plus tôt ce dimanche depuis le Liban sur le nord d’Israël.

Dans un communiqué, le groupe terroriste a affirmé avoir ciblé trois sites militaires israéliens dans la région contestée du Mont Dov.

L’armée israélienne n’a signalé aucun blessé et a déclaré avoir répondu par des frappes d’artillerie.

Les troupes israéliennes ont affirmé avoir mené une frappe de drone contre des « infrastructures du Hezbollah » dans la région.

Selon une source militaire, le site visé était une tente que le groupe terroriste avait installée sur le territoire israélien il y a des mois.

Le Hezbollah a largement ignoré les précédentes séries de combats entre Israël et les groupes terroristes palestiniens, fermant les yeux sur les factions locales opérant depuis son territoire dans le sud du Liban.

Les habitants du nord invités à rester à proximité des abris anti-bombes

Les habitants de la région de Haute Galilée sont invités à rester à proximité des abris anti-bombes après qu’un échange de tirs à la frontière libanaise ait fait craindre que les combats dans le sud ne s’étendent à un deuxième front.

Le Conseil local a envoyé un message aux habitants de la région leur demandant de rester à proximité des abris anti-aérien ou de zones protégées, et de s’y protéger en cas d’alarme.

L’armée frappe des cibles au Liban alors que des obus de mortier sont tirés vers Israël

L’armée israélienne a rapporté avoir mené des frappes d’artillerie au Liban après le tir d’un certain nombre d’obus de mortier vers le territoire israélien.

Les projectiles ont atterri dans la région contestée du Mont Dov, à la frontière libanaise.

Aucun blessé ni dommage n’a été signalé.

« Tsahal a pris des mesures préparatoires à ce type d’éventualité et continuera d’opérer dans toutes les régions et à tout moment nécessaire pour assurer la sécurité des civils israéliens », a indiqué l’armée dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.