Rechercher

Le maire de Petah Tikva convoqué dans le cadre d’une affaire de corruption

Rami Greenberg a été placé en détention en août, soupçonné d'avoir reçu des centaines de milliers de shekels, transférés illégalement sous forme de dons de campagne

Le maire de Petah Tikvah, Rami Greenberg, prenant la parole lors d'une cérémonie d’inauguration d'une place de la ville du nom du président américain de l'époque, Donald Trump, le 3 juillet 2019. (Crédit : Roy Alima/Flash90)
Le maire de Petah Tikvah, Rami Greenberg, prenant la parole lors d'une cérémonie d’inauguration d'une place de la ville du nom du président américain de l'époque, Donald Trump, le 3 juillet 2019. (Crédit : Roy Alima/Flash90)

Le maire de Petah Tikva, Rami Greenberg, qui est soupçonné de corruption, a été convoqué pour être interrogé mardi, la police ayant déclaré qu’il y avait une « avancée importante » dans une enquête de corruption le concernant.

Plusieurs autres suspects, dans cette même affaire, ont également été placés en détention.

Selon un reportage non-sourcé de la Douzième chaîne, cette nouvelle série d’interrogatoires semble indiquer que la police a progressé dans ses efforts pour convaincre l’une des personnes impliquées de se retourner contre Greenberg en tant que témoin.

Greenberg a été arrêté en août de l’année dernière, puis relâché en résidence surveillée.

Il est soupçonné, ainsi que plusieurs autres personnes, de corruption, de fraude et d’abus de confiance, d’enregistrement de faux documents d’entreprise, de blanchiment d’argent et de délits fiscaux.

Une demande de la police visant à lui interdire temporairement de reprendre ses fonctions de maire pendant 45 jours avait été rejetée à l’époque par le tribunal de première instance de Rishon Lezion.

Le directeur de la municipalité de Petah Tikva, Yaniv Benita, et deux hommes d’affaires liés à Greenberg ont également été arrêtés puis relâchés dans le cadre de cette affaire.

Lahav 433, l’unité anti-corruption de la police, avait ouvert une enquête après les élections municipales de 2018. Le maire de l’époque était soupçonné d’avoir reçu des centaines de milliers de shekels sous forme de fonds de campagne.

En échange, Greenberg avait consenti à accorder des faveurs économiques aux donateurs au lendemain de sa victoire électorale.

Son arrestation en août a eu lieu après que la police a déclaré avoir obtenu des informations sur deux appels téléphoniques passés par Greenberg qui prouvaient qu’il tentait d’entraver l’enquête en cours.

Le maire de Petah Tikva, Rami Greenberg, filmé en train de recevoir une liasse de billets dans une vidéo diffusée le 14 août 2022. (Crédit : La Douzième chaîne)

Une vidéo diffusée par la Douzième chaîne à l’époque montre Greenberg acceptant apparemment une somme conséquente d’argent liquide d’un homme d’affaires local. La chaîne avait déclaré que l’homme que l’on voit compter l’argent et le remettre à Greenberg est impliqué dans l’affaire contre le maire, sans l’identifier ni donner plus de détails.

Greenberg a également été arrêté en juillet 2022, soupçonné dans une affaire distincte d’avoir abusé de son contrôle du budget de la ville pour faire limoger ses ennemis ; le maire aurait refusé d’allouer des fonds municipaux à des instituts qui y avaient droit, à moins qu’ils ne licencient ou n’évincent ses opposants et les membres de leur famille de certains postes déterminants.

À l’époque, Greenberg avait nié les allégations portées contre lui et s’était insurgé contre les « intrigues » et la « haine » du service public qui, selon lui, avaient conduit des personnes non-identifiées à tenter de le renverser.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.