Le maire de Safed et des fonctionnaires détenus pour des allégations de corruption
Rechercher

Le maire de Safed et des fonctionnaires détenus pour des allégations de corruption

Les enquêtes se concentrent sur la gestion malhonnête des transactions immobilières de la municipalité, mais le dirigeant de la ville de Galilée nie les soupçons

Les rues de Safed (Crédit: Shmuel Bar-Am)
Les rues de Safed (Crédit: Shmuel Bar-Am)

Le maire de Safed ainsi que trois autres responsables municipaux ont été arrêtés lundi et sont soupçonnés de corruption, de pots-de-vin et de fraude fiscale liés à des transactions immobilières.

Dans la matinée, la police et des agents fiscaux se sont rendus dans la municipalité de Safed et ont arrêté le maire Ilan Shohat et trois autres employés municipaux, dont l’un était un haut fonctionnaire.

La police a saisi des fichiers et des ordinateurs, selon la Dixième chaîne. Ils ont également fouillé les maisons des quatre personnes interpellées pour recueillir des preuves.

Shohat a nié les allégations retenues contre lui.

L’arrestation s’inscrit dans l’affaire 1431, qui étudie la promotion de projets immobiliers par l’octroi de pots-de-vin aux employés de la municipalité et à leurs proches, selon les médias israéliens.

La chaîne YouTube de la municipalité de Safed: « Concrètement, une Tzfat propre dépend de nous tous! » (Capture d'écran / YouTube)
La chaîne YouTube de la municipalité de Safed: « Concrètement, une Tzfat propre dépend de nous tous! » (Capture d’écran / YouTube)

La police a affirmé que des amis des suspects, impliqués dans les projets immobiliers, leur ont offert des pots-de-vin et des faveurs en échange d’un traitement spécial de la part de la ville, selon un communiqué.

La police a travaillé en collaboration avec l’Unité Diamant de l’Autorité fiscale israélienne pour procéder aux arrestations dans le cadre d’une opération d’infiltration.

En plus des maisons des suspects, les autorités ont fouillé les bureaux de la municipalité de Safed, saisissant les documents jugés nécessaires à l’enquête.

Ils n’ont pas encore annoncé s’ils ont l’intention de prolonger la détention des suspects.

Ilan Shohat, maire de Safed (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ilan Shohat, maire de Safed (Crédit : capture d’écran YouTube)

La municipalité de Safed a déjà été exposée à des problèmes de corruption. En janvier, l’ancien maire Oded Hameiri a été condamné à huit mois de prison pour des accusations de corruption.

Shohat était au centre d’une enquête policière dévoilée en décembre 2015, peu de temps avant les élections législatives.

Il devait être le quatrième candidat sur la liste d’Avigdor Liberman pour la campagne d’Yisrael Beytenu. Tout en prétendant que l’enquête faisait partie d’une campagne de dénigrement contre lui, Shohat a retiré sa candidature et a repris la direction de la municipalité de Safed, à peine quelques jours avant d’être assermenté à la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...