Le membre juif du Labour ne savait pas que le député jordanien était antisémite
Rechercher

Le membre juif du Labour ne savait pas que le député jordanien était antisémite

Fabian Hamilton cherche à prendre ses distances par rapport à Yahya al-Saud, qu'il a accueilli la semaine dernière, et se dit "consterné d'apprendre" ses commentaires passés

Fabian Hamilton, porte-parole du Parti travailliste britannique pour les affaires du Moyen Orient. (Avec l'aimable autorisation du Parlement du Royaume-Uni/CC-SA-3.0)
Fabian Hamilton, porte-parole du Parti travailliste britannique pour les affaires du Moyen Orient. (Avec l'aimable autorisation du Parlement du Royaume-Uni/CC-SA-3.0)

Un membre juif du Parti travailliste britannique a cherché à se distancier d’un député jordanien qu’il a rencontré la semaine dernière et qui a fait des remarques antisémites et soutenu le terrorisme contre les Israéliens.

Fabian Hamilton, qui est ministre du cabinet fantôme du Labour pour la paix et le désarmement, a déclaré lundi qu’il n’était pas au courant des « remarques consternantes et antisémites » de Yahya al-Saud quand il l’a rencontré à Londres avec d’autres législateurs jordaniens.

« Étant moi-même Juif, je suis consterné d’apprendre ses déclarations et je rejette totalement toute suggestion voulant que j’appuie ses propos simplement parce que ce député faisait partie de la délégation », écrit Hamilton dans une série de tweets.

Il a ensuite salué la Jordanie comme « un allié vital et un bon ami du Royaume-Uni » et a déclaré qu’il était certain que les vues d’al-Saud ne représentaient pas celles du roi et du gouvernement jordaniens.

Les tweets de Hamilton ont été publiés après qu’al-Saud, membre de la Chambre des représentants de Jordanie, a posté une photo de lui sur son compte Facebook jeudi avec Hamilton devant les Chambres du Parlement.

Selon al-Saud, lui et d’autres membres de la Commission palestinienne du Parlement jordanien ont rencontré Hamilton à la Chambre des communes, où ils ont discuté de l’arrêt des pratiques « racistes » d’Israël envers les Palestiniens, et de d’autres aspects du conflit israélo-palestinien.

M. Al-Saud a également rencontré des membres de la Chambre des Lords, dont Jenny Tonge, qui a déjà fait des déclarations antisémites.

وفد "فلسطين النيابية" يلتقي اصدقاء فلسطين في مجلس العموم البريطاني التقت لجنة فلسطين النيابية خلال زيارتها الى لندن…

פורסם על ידי ‏النائب يحيى السعود‏ ב- יום חמישי, 11 ביולי 2019

Le député jordanien a approuvé à plusieurs reprises la violence contre Israël, y compris les attentats suicides, et a déclaré que l’accord de paix israélo-jordanien de 1994 « n’a apporté que des catastrophes au peuple jordanien ».

Il a également appelé à « libérer nos lieux saints du pillage des Juifs » et a affirmé qu’il était « le serviteur de celui qui me conduira en Palestine pour combattre », selon l’observatoire Middle East Media Research Institute (MEMRI).

La rencontre de Hamilton avec al-Saud est survenue alors que les Travaillistes ont été confrontés à de nouvelles critiques sur leur façon de traiter l’antisémitisme dans leurs rangs après la diffusion, la semaine dernière, d’une émission de la BBC selon laquelle des alliés de Corbyn se sont ingérés dans des enquêtes sur des cas d’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...