Le ministre de la Défense consulte Gantz, ex-chef de l’armée et potentiel rival
Rechercher

Le ministre de la Défense consulte Gantz, ex-chef de l’armée et potentiel rival

Les nouveaux ministres de la Défense organisent traditionnellement une série de consultations avec leurs prédécesseurs et les anciens chefs d'Etat-major de l'armée

Le chef d'état-major général, le lieutenant-général Benny Gantz, (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant une réunion du cabinet en novembre 2012 (crédit photo : Kobi Gideon/GPO/Flash 90).
Le chef d'état-major général, le lieutenant-général Benny Gantz, (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant une réunion du cabinet en novembre 2012 (crédit photo : Kobi Gideon/GPO/Flash 90).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mercredi l’ex-chef d’Etat major et son éventuel futur rival Benny Gantz « pour des consultations sur des affaires professionnelles et de défense », selon son bureau.

Pour la première fois dans sa longue carrière politique, le Premier ministre aux quatre mandats, qui a également servi deux fois au poste de ministre de la Défense, ministre des Finances et ministre de la Santé – entre de nombreux autres – s’est nommé ministre de la Défense au début du mois, suite à la démission d’Avigdor Liberman.

Les nouveaux ministres de la Défense organisent traditionnellement une série de consultations avec leurs prédécesseurs et les anciens chefs d’Etat-major de l’armée israélienne.

Netanyahu a déjà rencontré les anciens ministres de la Défense Amir Peretz et Moshe Arens, et il devrait s’entretenir avec les ex-chefs d’Etat major Gabi Ashkenazi et Shaul Mofaz dans les prochains jours, a fait savoir le bureau du Premier ministre.

La réunion avec Gantz pourrait être plus tendue que les autres, Gantz explorant la possibilité d’une carrière politique, selon des informations, avec des sondages qui suggèrent que sa candidature pourrait avoir un effet spectaculaire dans la sphère israélienne de centre-gauche.

Des sources du bureau du Premier ministre ont expliqué que les deux hommes ne parleraient pas de politique lors de cet entretien de mercredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...