Rechercher

Le nombre de morts dans une série de noyades s’élève à trois

Un père et sa fille retrouvés inconscients sur une plage non autorisée de Palmachim mardi soir ont été déclarés morts ; cinq autres personnes sont dans un état grave ou critique

Des musulmans, le troisième jour de l'Aïd al-Adha, au bord de mer à Tel Aviv le 11 juillet 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des musulmans, le troisième jour de l'Aïd al-Adha, au bord de mer à Tel Aviv le 11 juillet 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Trois personnes sont mortes et plusieurs autres ont été hospitalisées lors d’une série de noyades et de quasi-noyades en Israël mardi.

Un homme de 55 ans et sa fille de 18 ans, extraits de l’eau mardi soir, ont été déclarés morts tôt mercredi, après les tentatives des médecins de les ranimer pendant plusieurs heures.

Le père et sa fille, originaires de la ville bédouine de Hura, étaient allés se baigner sur une plage non autorisée de Palmachim, dans le centre du pays, selon le service du secours Magen David Adom (MDA).

Les secouristes ont déclaré être arrivés vers 22 heures et avoir trouvé les deux personnes allongées sur le sable, ne respirant plus et n’ayant plus de pouls. Les équipes de secours ont réussi à faire repartir le cœur de la jeune fille, mais pas celui de son père. Tous deux ont été transportés d’urgence à l’hôpital Shamir-Assaf Harofeh de Rishon Lezion, mais ils n’ont pas pu être sauvés par l’équipe médicale.

On ignore encore s’ils étaient allés se baigner dans l’obscurité, à la lumière de la pleine lune.

Plus tôt dans la journée de mardi, un homme de 60 ans s’est noyé à la plage Sironit de Netanya. L’homme, qui serait un touriste français, a été retiré de l’eau dans un état critique et les secouristes ont déclaré son décès après n’avoir pu le réanimer.

Ces décès sont survenus au cours d’une journée chaotique sur les plages et les cours d’eau en Israël, marquée par une série de noyades en série qui ont laissé cinq autres personnes dans un état critique ou grave, dont plusieurs enfants.

Ces incidents sont survenus pendant les célébrations de l’Aïd-al-Adha, une fête importante célébrée par les musulmans d’Israël au cours de laquelle les sorties à la plage ou autres sont fréquentes.

Capture d’écran de la vidéo des secouristes du MDA intervenant lors d’une quasi-noyade sur une plage d’Ashkelon, le 12 juillet 2022. (Crédit : Ynet)

Peu avant 19h30, les ambulanciers du Magen David Adom ont répondu à un incident au cours duquel une jeune fille de 14 ans, son frère et sa sœur plus jeunes ont été blessés sur la plage de Delila à Ashkelon.

Les plus jeunes étaient dans un état grave, et l’adolescente dans un état léger. Ils ont été transportés à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon.

Le frère et ses sœurs sont tous résidents de la ville bédouine de Rahat, dans le sud du pays, et étaient allés se baigner dans la soirée, après la fin du service des sauveteurs de la plage, selon le site d’information Ynet.

À peine 15 minutes plus tard, le MDA a reçu un appel concernant un garçon de 5 ans qui a failli se noyer dans le ruisseau de Kibbutzim, près de Beit Shean, dans le nord. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital HaEmek dans un état critique.

Une heure plus tard, les secouristes de Tel Aviv ont été appelés pour s’occuper d’une jeune fille de 18 ans qui avait été sortie inconsciente d’une piscine. Elle a été emmenée à l’hôpital dans un état critique.

Une autre blessure a été constatée dans le conseil régional de Drom HaSharon, dans le centre du pays, où une femme de 33 ans s’est blessée à la tête en sautant dans une piscine et s’est évanouie dans l’eau, rapporte Ynet. Un homme de 21 ans était également dans un état modéré après avoir été sorti de l’eau sur une plage non autorisée de Haïfa.

Jusqu’à mardi, il y a eu 16 noyades sur les plages d’Israël depuis le début de la saison des baignades le 16 avril, selon le MDA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...