Le Qatar souhaite accroître sa coopération avec la France
Rechercher

Le Qatar souhaite accroître sa coopération avec la France

Jean-Yves Le Drian était en visite au Qatar, qui cherche à montrer que ses relations avec les pays occidentaux restent bonnes, en dépit de la crise du Golfe

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim Al-Thani, lors de sa rencontre avec son homologue russe à Moscou, le 10 juin 2017. (Crédit :  Yuri Kadobnov/AFP)
Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim Al-Thani, lors de sa rencontre avec son homologue russe à Moscou, le 10 juin 2017. (Crédit : Yuri Kadobnov/AFP)

Le Qatar a affirmé son « désir d’accroître la coopération économique » avec la France, tout en se disant « satisfait » de la coordination sécuritaire avec Paris, à l’occasion d’une visite du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, selon un communiqué publié à Doha.

Depuis le 5 juin, le Qatar fait l’objet de sanctions de la part de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de l’Egypte qui cherchent à l’isoler diplomatiquement en raison de son « soutien » à des « groupes et individus terroristes ».

Le Drian, qui a visité à de nombreuses reprises ces dernières années le Qatar, où il a favorisé la vente de 24 avions de combat Rafale, a été reçu dimanche par son homologue qatari, le cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani.

Rendant compte de l’entretien, le ministère qatari des Affaires étrangères a souligné que le cheikh Mohamed et Le Drian avaient parlé des relations bilatérales « et des moyens de les dynamiser et de les développer ».

Jean-Yves Le Drian (Crédit : Pymouss/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)
Jean-Yves Le Drian (Crédit : Pymouss/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)

Le cheikh Mohamed a « réaffirmé le soutien du Qatar à la médiation du Koweït » dans la crise du Golfe, qui est dans une impasse totale, et a « exprimé sa satisfaction concernant la coordination sécuritaire avec les autorités françaises », notamment en matière « d’échange d’informations ».

Les crises syrienne et libyenne ont aussi été discutées, selon le communiqué de Doha.

Depuis trois mois, le Qatar cherche à montrer que ses relations avec les pays occidentaux restent bonnes, en dépit de la crise du Golfe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...