L’envoyé américain au chevet des familles des policiers assassinés au mont du Temple
Rechercher

L’envoyé américain au chevet des familles des policiers assassinés au mont du Temple

Lors d'une visite 'déchirante, David Friedman a rendu hommage aux proches de Haiel Sitawe, 30 ans, et de Kamil Shnaan, 22 ans

L'adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l'adjudant   Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l'attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne)
L'adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l'adjudant Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l'attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne)

L’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, a rendu visite jeudi aux familles de deux agents de police assassinés vendredi dernier par trois hommes armés, des Israéliens arabes, sur le mont du Temple.

Haiel Sitawe, 30 ans, et Kamil Shnaan, 22 ans, tous deux membres de la communauté druze israélienne, sont morts dans l’attaque meurtrière de vendredi.

« Rencontré aujourd’hui les familles de Haiel Sitawe et de Kamil Shnaan assassinés la semaine dernière en défendant le mont du Temple », a écrit Friedman sur Twitter jeudi. « Déchirant. Je prie pour ces deux belles familles ».

Sitawe avait rejoint la police israélienne en 2012 et avait servi au sein de l’unité responsable de la sécurité du mont du Temple depuis lors. Il a laissé derrière lui une épouse, Irin, un petit garçon de trois semaines, ses parents et trois frères.

Shnaan était le plus jeune fils d’un ancien membre de la Knesset issu du parti travailliste, Shachiv Shnaan. Il devait se fiancer cette semaine. Shnaan, outre ses parents, avait un frère et trois soeurs.

La Maison Blanche a fait savoir mercredi être « très inquiète » des tensions entourant le complexe du mont du Temple, recommandant vivement à Israël et à la Jordanie de restaurer le calme dans la zone après plusieurs jours d’affrontements violents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...