Les candidats aux élections « soutiennent le sionisme » dit un imam canadien
Rechercher

Les candidats aux élections « soutiennent le sionisme » dit un imam canadien

Sheikh Younus Kathrada prévient les musulmans qu'ils seront "jugés" s'ils votent pour des Juifs ou des chrétiens la semaine prochaine

Le sheikh canadien Younus Kathrada de Victoria, en Colombie britannique, donne un sermon le 11 octobre 2019. (Capture d'écran: Middle East Media Research Institute)
Le sheikh canadien Younus Kathrada de Victoria, en Colombie britannique, donne un sermon le 11 octobre 2019. (Capture d'écran: Middle East Media Research Institute)

Un imam canadien a qualifié les candidats aux prochaines élections du pays de soutiens « maléfiques et dégoûtants » du sionisme qui approuvent l’homosexualité, prévenant que les musulmans seraient « jugés » pour leur vote.

« Ce vote est un témoignage et il sera enregistré », a déclaré le Sheikh Younus Kathrada de Victoria, en Colombie britannique, dans un sermon du 11 octobre.

« Le Jour du Jugement, vous vous tiendrez devant Allah et on vous interrogera. Si vous prévoyez de voter, demandez-vous et soyez prêts à répondre en premier – que vais-je dire à Allah quand il va me demander : ‘Vous avez voté pour des non-musulmans dégoûtants, pourquoi ? », a continué Kathrada.

« Il ou elle approuve l’homosexualité, qu’Allah a interdite depuis le paradis. »

Dans une vidéo du sermon publiée par le Middle East Media Research Institute, Kathrade a dit que les candidats politiques aux élections « s’opposent » aux musulmans et sont tous des soutiens du sionisme.

« Vous pensez qu’ils veulent votre bien ? Je vous ai déjà dit qu’Allah a déclaré : ‘Ils [les Juifs et les Chrétiens] ne seront jamais contents de vous’. Ils continueront à s’opposer à vous. Vous perdez la bataille. Ils sont le mal. Chacun d’entre eux », a déclaré Kathrada.

« Ils sont tous maléfiques et dégoûtants. Savez-vous que chacun d’entre eux, sans exception soutient les sionistes contre l’islam et les musulmans », a-t-il ajouté.

Dans cette photo prise le 10 octobre 2019 (à gauche) les chefs des partis fédéraux, le président du NDP Jagmeet Singh, la présidente du parti Vert Elizabeth May, le président du parti du Peuple du Canada Maxime Bernier, le présentateur Patrice Roy de Radio, le Premier ministre du Canada et président du parti libéral Justin Trudeau, le président Conservateur Andrew Scheer, et le chef du Bloc Quebecois Yves-Francois Blanchet prennent la pose pour des photos avant le débat en langue française des responsables fédéraux au Musée canadien de l’histoire du Gatineau, au Quebec. (Adrian Wyld / POOL / AFP)

Kathrade avait auparavant déclaré que les musulmans ne devraient pas souhaiter aux chrétiens un « Joyeux Noël », déclarant que le faire était pire qu’un meurtre.

Les élections canadiennes auront lieu le 21 octobre.

Les derniers sondages d’opinion montre que les libéraux du Premier ministre Justin Trudeau sont au coude-à-coude avec le parti Conservateur d’Andrew Scheer, qui rassemble chacun autour de 32 ou 33 %, empêchant les deux dirigeants d’obtenir une majorité absolue.

Orienté à gauche, le Nouveau parti démocrate a été la surprise de cette campagne. Alors qu’il obtiendrait près de 20 % selon les sondages, il pourrait ne pas laisser à Trudeau une autre alternative que de chercher une alliance si les Libéraux ne parvenaient pas à convaincre 50 % des électeurs.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...