Les Émirats ouvriront en 2022 un site multiconfessionnel incluant une synagogue
Rechercher

Les Émirats ouvriront en 2022 un site multiconfessionnel incluant une synagogue

Le complexe d'Abu Dhabi comprendra une église et une mosquée, donnant ainsi suite au pacte de tolérance religieuse conclu avec le pape lors de sa visite dans le pays cette année

L'Abrahamic Family House, qui doit être construite à Abou Dhabi, Émirats arabes unis (Autorisation du Haut Comité pour la fraternité)
L'Abrahamic Family House, qui doit être construite à Abou Dhabi, Émirats arabes unis (Autorisation du Haut Comité pour la fraternité)

Les Émirats arabes unis érigeront une synagogue dans leur complexe interconfessionnel qui abritera également une mosquée et une église et devrait ouvrir en 2022.

Cette annonce de la construction de l’Abrahamic Family House, sur l’île Saadiyat d’Abou Dhabi, fait suite à la visite du pape François dans les Émirats en février dernier, la première d’un pape dans la péninsule arabique. Lors de son déplacement, le pape a signé une déclaration conjointe avec le grand imam d’al-Azhar, le Dr. Ahmed el-Tayeb, appelant à la tolérance et au dialogue religieux.

Un conseil interconfessionnel devant superviser les projets promouvant la tolérance a été constitué à la suite de cette déclaration, sous le nom de Haute Commission à la fraternité. L’Abrahamic Family House est sa première initiative.

« Il s’agit d’une opportunité importante pour tous ceux qui croient au pouvoir de la foi et de l’humanité. Elle permettra de bâtir des ponts entre les responsables et communautés religieux et de favoriser la paix et l’harmonie à une époque trop souvent définie par la différence », a déclaré Rabbi M. Bruce Lustig, le rabbin de la Washington Hebrew Congregation et représentant de la communauté juive au sein de la commission.

Le design de l’Abrahamic Family House, réalisé par l’architecte Sir David Adjaye OBE, a été dévoilé cette semaine lors d’une réunion à New York, la seconde de la commission. D’après Gulf News, les travaux dureront trois ans.

Les Émirats arabes unis abritent déjà une synagogue, à Dubaï, bâtie en 2008. Même si elle est soutenue par les autorités émiraties, ses membres font plutôt profil bas. La nouvelle synagogue marquerait une étape considérable pour le judaïsme dans l’État du Golfe.

En mai, Rabbi Yehuda Sarna, l’aumônier de la New York University, était devenu le premier grand-rabbin de la communauté juive des Émirats.

Khalid Latif (gauche), directeur exécutif du Centre islamique au NYU, et le rabbin Yehuda Sarna, du Centre Bronfman pour la Vie étudiante juive, participent au festival du Film Tribeca dans la ville de New York, le 17 avril 2014. (Emal Countess/Getty Images pour l’édition 2014 du festival du Film Tribeca via JTA)

Ce changement de traitement de la pratique du judaïsme survient alors que les liens entre les Émirats et Israël se sont réchauffés en raison des craintes partagées concernant l’Iran. Des ministres israéliens de premier plan ont publiquement visité le pays, et en 2018, l’hymne israélien a résonné après une médaille d’or lors d’un tournoi de judo organisé à Abou Dhabi.

La JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...