Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Les juifs américains affluent vers Washington DC pour un rassemblement pro-Israël

Les participants disent qu'ils se sentent obligés de venir en force pour contrer les grandes manifestations contre Israël dans le monde entier

Des partisans d'Israël manifestent près du Capitole à Washington le 13 octobre 2023. (Crédit : Daniel Slim/AFP)
Des partisans d'Israël manifestent près du Capitole à Washington le 13 octobre 2023. (Crédit : Daniel Slim/AFP)

JTA – Lundi matin, Margie Maidman est montée dans un convoi de 10 bus de Boston à Washington, DC, pour se rendre à une manifestation massive de soutien à Israël et contre l’antisémitisme.

Le voyage, huit heures dans chaque sens, a rassemblé des personnes qui, comme elle, sont âgées de 60 à 70 ans. Ce n’est pas la première fois qu’elle se rend au National Mall pour assister à un rassemblement de masse. En 1987, elle a fait partie des 200 000 personnes qui sont descendues à Washington pour une autre cause défendue par un large éventail d’activistes juifs : la défense des Juifs de l’Union soviétique.

« La dernière fois que j’ai fait quelque chose de ce genre, c’était à la fin des années 80 », a confié Maidman, dont le transport est organisé par sa fédération juive locale, à la Jewish Telegraphic Agency. « À part peut-être les droits des femmes à Boston ou quelque chose comme ça, je n’ai jamais vraiment participé à quelque chose d’une telle ampleur. »

La marche de mardi, organisée par un grand nombre de groupes juifs et pro-israéliens, dont les Fédérations juives d’Amérique du Nord et la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, devrait attirer des dizaines de milliers de personnes. Il vise à attirer des personnes actives depuis longtemps au sein de groupes juifs locaux, ainsi que des personnes qui ne sont pas familières avec la vie organisationnelle juive, mais qui se sentent appelées à promouvoir le message porté par le rassemblement.

Des bus et des vols sont organisés par les fédérations juives locales, les écoles, les synagogues et les centres communautaires juifs. D’autres groupes d’expatriés juifs et israéliens amènent leurs propres délégations. D’autres encore se rendent à Washington par leurs propres moyens, en voiture, en avion ou en voiture. Les organisateurs ont demandé un permis de rassemblement pour 60 000 personnes, mais les dirigeants juifs espèrent qu’elles seront plus nombreuses. Un rassemblement pro-israélien organisé en 2002, au plus fort de la seconde Intifada – un soulèvement palestinien qui s’est traduit par une série d’attentats terroristes et d’affrontements avec la police israélienne – avait rassemblé plus de 100 000 personnes dans la capitale.

« Je dois le faire parce que je dois être là pour le peuple juif », a déclaré à JTA Danielle Werchowsky, une habitante d’Arlington, en Virginie. « Je suis convaincue que nous devons faire preuve de solidarité parce que nous recevons tellement de messages de la part des grandes marches pro-palestiniennes. Et je ne veux pas que le monde pense que ces voix sont les seules qui comptent ».

La Maison Blanche illuminée aux couleurs bleu et blanc du drapeau israélien, à Washington, DC, le 9 octobre 2023. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)

Mme Werchowsky, mère d’un étudiant, fait partie des milliers de Juifs américains qui sont devenus de plus en plus actifs dans la défense d’Israël et la lutte contre l’antisémitisme depuis l’attaque du Hamas contre Israël, le 7 octobre, au cours de laquelle les terroristes palestiniens ont tué quelque 1 200 personnes et pris au moins 240 otages. Elle est membre de plusieurs groupes d’activistes en ligne, dont Mothers Against College Antisemitism (Mères contre l’antisémitisme universitaire), le groupe Facebook créé à la suite de l’attentat et qui compte aujourd’hui près de 50 000 membres. Elle a également créé son propre groupe local, Arlington Parents Against Antisemitism (Parents d’Arlington contre l’antisémitisme).

Alors que le nombre de victimes civiles augmente dans la guerre d’Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza, des manifestations de masse à travers le monde ont condamné Israël et appelé à un cessez-le-feu. En réponse, les participants ont déclaré à la JTA qu’ils se sentaient obligés de se présenter et de manifester massivement, en modifiant leurs horaires de travail, en surmontant leur peur des grandes foules et, dans certains cas, en décidant d’emmener leurs enfants avec eux à Washington.

« Je ne suis pas très à l’aise avec les grandes foules de Juifs », a déclaré Werchowsky. « Je sors de ma zone de confort en y allant, honnêtement, mais je le fais. Si je ne le fais pas maintenant, pourquoi devrais-je m’attendre – vous connaissez ce vieux dicton : si ce n’est pas moi, qui le fera ? »

Tomer Shani, un avocat israélien qui vit à New York depuis plus de quatre ans, amènera ses fils Jonathan et Ethan à la marche. Ils voyageront dans un bus affrété par UnXeptable, un groupe d’expatriés israéliens qui protestait auparavant contre la réforme judiciaire du gouvernement israélien, mais qui, après le 7 octobre, s’est reconverti dans l’organisation d’opérations de secours en faveur d’Israël.

« Nous nous sommes battus pour la chose la plus importante, à savoir notre démocratie, et maintenant nous nous battons pour notre existence même », a déclaré Shani.

« Les temps désespérés appellent des [mesures] désespérées et se rendre à Washington ne semble pas être si désespéré que cela », a-t-il ajouté. « C’est la moindre des choses que nous pouvons faire d’ici pour soutenir notre peuple en Israël et, en fait, toute la civilisation occidentale, en ce qui me concerne, à mon humble avis ».

Mme Maidman a déclaré que l’un des points forts du trajet de huit heures en bus a été de voir des visages familiers de la région de Boston. Comme les autres participants, elle n’espère pas seulement faire une déclaration politique. Au cours de ce qui peut être ressenti comme un moment d’isolement, elle est également ravie de se rallier à des dizaines de milliers d’autres juifs américains.

« Je me réjouis même un peu à l’idée de me retrouver avec tant de Juifs qui se soucient tant d’Israël », a déclaré Maidman. « Je pense que le but de cette marche n’est pas seulement de faire une déclaration de soutien à Israël, mais aussi de soutenir les Juifs dans ce pays et de faire savoir aux gens que nous sommes là et que nous comptons ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.