Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Entrée du premier convoi d’aide à Gaza par Kerem Shalom

Des camions en transit passent au poste-frontière Karm Abu Salem, ou Kerem Shalom, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 septembre 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Des camions en transit passent au poste-frontière Karm Abu Salem, ou Kerem Shalom, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 septembre 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Un premier convoi d’aide humanitaire est entré dimanche dans la bande de Gaza par le point de passage israélien Kerem Shalom, selon une source du Croissant-Rouge égyptien.

Au total, « 79 camions ont commencé à entrer aujourd’hui (dimanche) », a déclaré cette source sous couvert d’anonymat.

Israël avait annoncé vendredi avoir approuvé « temporairement » l’entrée d’aide humanitaire dans la bande de Gaza par un de ses points de passage, afin de décongestionner celui de Rafah entre le territoire palestinien et l’Egypte, qui était depuis le début de la guerre l’unique point d’entrée des camions de vivres et médicaments dans Gaza.

Cette annonce a été faite après une visite en Israël du conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

L’organisme du ministère israélien de la Défense chargé des affaires civiles palestiniennes, le Cogat, a indiqué qu’ « à partir d’aujourd’hui (dimanche), les camions d’aide de l’ONU seront soumis à des contrôles de sécurité et transférés directement à Gaza via Kerem Shalom, conformément à l’accord conclu avec les Etats-Unis ». « Cela permettra d’augmenter le volume quotidien de l’aide humanitaire entrant et distribuée à la population de Gaza », selon la même source.

Benjamin Netanyahu s’était en effet engagé auprès de Washington à autoriser l’entrée de « carburant minimal » pour empêcher la propagation de maladies et l’effondrement humanitaire, ainsi que de 200 camions transportant quotidiennement de la nourriture et de l’aide humanitaire.

Le terminal de Rafah (côté Égypte) n’a la capacité de contrôler correctement que 100 camions par jour, c’est pourquoi Israël a temporairement ouvert le terminal de Kerem Shalom pour contrôler 100 autres camions. La capacité de Rafah doit être augmentée, avec un financement américain, a expliqué le Premier ministre, et lorsque ça se produira, Kerem Shalom fermera ses portes.

Après le vote favorable du cabinet à la réouverture du passage de Kerem Shalom à l’aide humanitaire afin de pouvoir entrer directement à Gaza via Israël pour la première fois depuis le début de la guerre, deux responsables américains et israéliens ont déclaré au Times of Israel que l’administration Biden avait déjà pensé à ses prochaines requêtes : autoriser l’entrée de marchandises commerciales dans la bande de Gaza. « Les Israéliens comprennent que plus l’aide arrive, plus ils auront du temps pour poursuivre leurs opérations à Gaza », a déclaré le responsable américain.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.