Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Tsahal annonce la mort de 3 militaires à Gaza ; 122 sont morts depuis le début de l’incursion

Le cabinet de sécurité s'est réuni pour discuter d'éventuelles nouvelles négociations sur un accord concernant les otages * Plusieurs Palestiniens auraient été tués dans des affrontements en Cisjordanie * Un sondage révèle que de jeunes Américains soutiennent la « fin » d'Israël

  • Le sergent d'état-major. Boris Dunavetski (à gauche) Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, ( à droite) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran (milieu). (Porte-parole de Tsahal)
    Le sergent d'état-major. Boris Dunavetski (à gauche) Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, ( à droite) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran (milieu). (Porte-parole de Tsahal)
  • Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, (à gauche) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran. (Porte-parole de Tsahal)
    Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, (à gauche) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran. (Porte-parole de Tsahal)
  • Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
  • Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
  • Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza, photo publiée le 17 décembre 2023 (Crédit : Armée israélienne)
  • Les familles et les proches des otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza assistent à un rassemblement appelant à leur retour, à Tel Aviv, Israël, le samedi 16 décembre 2023. (Crédit : AP/Leo Correa)
    Les familles et les proches des otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza assistent à un rassemblement appelant à leur retour, à Tel Aviv, Israël, le samedi 16 décembre 2023. (Crédit : AP/Leo Correa)

L’armée affirme avoir frappé un site du Hezbollah au Liban, une cellule se préparant à tirer un missile antichar

L’armée israélienne affirme avoir frappé un site du Hezbollah dans le sud du Liban et une cellule chargée de tirer des missiles antichar qui se préparait à mener une attaque près de Yir’on.

L’attaque contre les sites du Hezbollah intervient en réponse aux précédentes attaques à la roquette et au missile lancées depuis le Liban contre le nord d’Israël.

Entrée du premier convoi d’aide à Gaza par Kerem Shalom

Des camions en transit passent au poste-frontière Karm Abu Salem, ou Kerem Shalom, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 septembre 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Des camions en transit passent au poste-frontière Karm Abu Salem, ou Kerem Shalom, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 septembre 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Un premier convoi d’aide humanitaire est entré dimanche dans la bande de Gaza par le point de passage israélien Kerem Shalom, selon une source du Croissant-Rouge égyptien.

Au total, « 79 camions ont commencé à entrer aujourd’hui (dimanche) », a déclaré cette source sous couvert d’anonymat.

Israël avait annoncé vendredi avoir approuvé « temporairement » l’entrée d’aide humanitaire dans la bande de Gaza par un de ses points de passage, afin de décongestionner celui de Rafah entre le territoire palestinien et l’Egypte, qui était depuis le début de la guerre l’unique point d’entrée des camions de vivres et médicaments dans Gaza.

Cette annonce a été faite après une visite en Israël du conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

L’organisme du ministère israélien de la Défense chargé des affaires civiles palestiniennes, le Cogat, a indiqué qu’ « à partir d’aujourd’hui (dimanche), les camions d’aide de l’ONU seront soumis à des contrôles de sécurité et transférés directement à Gaza via Kerem Shalom, conformément à l’accord conclu avec les Etats-Unis ». « Cela permettra d’augmenter le volume quotidien de l’aide humanitaire entrant et distribuée à la population de Gaza », selon la même source.

Benjamin Netanyahu s’était en effet engagé auprès de Washington à autoriser l’entrée de « carburant minimal » pour empêcher la propagation de maladies et l’effondrement humanitaire, ainsi que de 200 camions transportant quotidiennement de la nourriture et de l’aide humanitaire.

Le terminal de Rafah (côté Égypte) n’a la capacité de contrôler correctement que 100 camions par jour, c’est pourquoi Israël a temporairement ouvert le terminal de Kerem Shalom pour contrôler 100 autres camions. La capacité de Rafah doit être augmentée, avec un financement américain, a expliqué le Premier ministre, et lorsque ça se produira, Kerem Shalom fermera ses portes.

Après le vote favorable du cabinet à la réouverture du passage de Kerem Shalom à l’aide humanitaire afin de pouvoir entrer directement à Gaza via Israël pour la première fois depuis le début de la guerre, deux responsables américains et israéliens ont déclaré au Times of Israel que l’administration Biden avait déjà pensé à ses prochaines requêtes : autoriser l’entrée de marchandises commerciales dans la bande de Gaza. « Les Israéliens comprennent que plus l’aide arrive, plus ils auront du temps pour poursuivre leurs opérations à Gaza », a déclaré le responsable américain.

Les médias d’État syriens rapportent des frappes israéliennes dans la région de Damas

Les médias d’État rapportent que les systèmes de défense aérienne syriens attaquent des « cibles ennemies » dans la région de Damas, indiquant qu’Israël mène des frappes autour de la capitale syrienne.

Muhammed Sinwar, commandant du Hamas, circule en voiture dans un tunnel de Gaza – vidéo

Le commandant du Hamas Muhammed Sinwar à bord d'une voiture circulant dans un tunnel sous la bande de Gaza, sur une capture d'écran d'une vidéo non datée publiée par l’armée israélienne le 17 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le commandant du Hamas Muhammed Sinwar à bord d'une voiture circulant dans un tunnel sous la bande de Gaza, sur une capture d'écran d'une vidéo non datée publiée par l’armée israélienne le 17 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’armée israélienne diffuse des images obtenues dans la bande de Gaza montrant un haut commandant du groupe terroriste palestinien du Hamas, Muhammed Sinwar, le frère du chef du Hamas Yahya Sinwar, dans une voiture circulant dans un important tunnel révélé plus tôt dans la journée par Tsahal.

Selon l’armée, Muhammed Sinwar a dirigé la construction de l’important réseau de tunnels mis au jour près du poste-frontière Erez.

Il s’agit du plus grand tunnel d’attaque du Hamas jamais découvert par Tsahal.

Suite aux 3 otages tués « par erreur », Halevi s’adresse aux soldats

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant aux troupes de la 99e division, dans la bande de Gaza, le 17 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant aux troupes de la 99e division, dans la bande de Gaza, le 17 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi s’adresse aux troupes de la 99e division dans la bande de Gaza, quelques jours après que des soldats ont abattu par erreur trois otages dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City.

« J’espère que nous aurons une autre occasion d’accueillir des otages et que nous ferons ce qu’il faut », déclare Halevi aux soldats.

« Je vous le dis très simplement, l’incident [drame] est très difficile et douloureux, et personne ne viendra dire le contraire. »

« Je vous dis que c’est un incident qui aurait très bien pu ne pas se produire », ajoute-t-il.

« Et réfléchissez, pourquoi avons-nous manœuvré [dans la bande de Gaza] ? Nous nous sommes fixé trois objectifs : démanteler le Hamas, rétablir la sécurité pour les habitants des [communautés frontalières]… et la troisième mission consiste à récupérer les otages », explique Halevi.

« Vous voyez deux personnes, les mains en l’air et sans tee-shirt, prenez deux secondes », dit-il aux soldats, en référence à l’incident tragique de vendredi, où les trois otages étaient torse nu et où l’un d’entre eux brandissait un drapeau blanc.

« Et je veux vous préciser quelque chose de tout aussi important : si ce sont deux Gazaouis avec un drapeau blanc qui viennent se rendre, est-ce qu’on leur tire dessus ? Absolument pas. Absolument pas ! »

« Même ceux qui ont combattu et qui, maintenant, déposent leurs armes et lèvent les mains, nous les arrêtons, nous ne leur tirons pas dessus. Nous tirons beaucoup de renseignements des prisonniers que nous avons, nous en avons déjà plus d’un millier », explique-t-il aux soldats.

« Nous ne leur tirons pas dessus parce que Tsahal ne tire pas sur une personne qui lève les mains. C’est une force, pas une faiblesse », ajoute le chef d’état-major.

Hussein al-Cheikh : le Hamas devra « reconsidérer toutes ses politiques et méthodes » après la guerre

Le secrétaire général du comité exécutif de l'OLP, Hussein al-Cheikh, accordant une interview à l'Associated Press dans son bureau de Ramallah, le 13 juin 2022. (Crédit : Nasser Nasser/AP Photo)
Le secrétaire général du comité exécutif de l'OLP, Hussein al-Cheikh, accordant une interview à l'Associated Press dans son bureau de Ramallah, le 13 juin 2022. (Crédit : Nasser Nasser/AP Photo)

Hussein al-Cheikh, haut responsable de l’Autorité palestinienne (AP), semble s’en prendre au groupe terroriste palestinien du Hamas pour son recours aux méthodes terroristes contre Israël.

« Il n’est pas acceptable que certains croient que leur méthode et leur approche de la gestion du conflit avec Israël étaient idéales et meilleures », affirme al-Cheikh à Reuters.

« Après tous ces [meurtres] et tout ce qui se passe, ne vaut-il pas la peine de faire une évaluation sérieuse, honnête et responsable pour protéger notre peuple et notre cause palestinienne ? »

« Cela ne vaut-il pas la peine de discuter de la manière de gérer ce conflit avec l’occupation israélienne ? »

Al-Cheikh affirme également que le Hamas doit procéder à une « évaluation sérieuse et honnête et reconsidérer toutes ses politiques et toutes ses méthodes » une fois les combats terminés, tout en appelant à ce que la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est soient placées sous le contrôle de l’AP.

« Il faut qu’un seul gouvernement palestinien gouverne la patrie palestinienne », déclare-t-il.

Gaza: télécommunications partiellement rétablies après 3 jours de coupure

Les télécommunications ont été partiellement rétablies dimanche dans la bande de Gaza après trois jours de coupure, a annoncé l’opérateur palestinien Paltel.

La compagnie a fait état dans un communiqué du « rétablissement progressif » du réseau, en panne depuis jeudi, dans le centre et le sud du territoire.

Tsahal dit avoir frappé une escouade de missiles antichars du Hezbollah prête à attaquer un poste militaire

Illustration : Des volutes de fumée se dégageant après des frappes israéliennes dans le village de Majdal Zoun, au sud du Liban, près de la frontière, le 15 décembre 2023. (Crédit : AFP)
Illustration : Des volutes de fumée se dégageant après des frappes israéliennes dans le village de Majdal Zoun, au sud du Liban, près de la frontière, le 15 décembre 2023. (Crédit : AFP)

L’armée israélienne a déclaré que des avions et des chars avaient frappé une escouade de missiles antichars du Hezbollah, dans le sud du Liban, qui se préparait à une attaque près d’un poste de l’armée au niveau de la frontière.

Plusieurs roquettes ont également été tirées depuis le Liban sur des zones frontalières il y a peu.

L’armée israélienne affirme avoir frappé les sites de lancement.

Gallant : « Si le Hezbollah veut monter d’un cran, nous en monterons de cinq »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, s'adressant à des réservistes de l’armée israélienne, à la frontière du Liban, le 17 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, s'adressant à des réservistes de l’armée israélienne, à la frontière du Liban, le 17 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant menace pour la énième fois le Hezbollah alors que le groupe terroriste chiite libanais soutenu par l’Iran continue de mener des attaques quotidiennes à la roquette, au missile et au drone contre le nord d’Israël.

« Si le Hezbollah veut monter d’un cran, nous en monterons de cinq », déclare Gallant aux troupes de réservistes à la frontière du Liban.

« Et ce sera à vous de décider », précise-t-il aux soldats. « Nous ne souhaitons pas cela, nous ne voulons pas entrer dans une situation de guerre. Nous voulons rétablir la paix », ajoute Gallant.

Le ministre de la Défense promet de rétablir la sécurité dans le nord d’Israël afin que les habitants des localités frontalières du Liban puissent rentrer chez eux.

« Et nous le ferons soit par le biais d’un accord, soit par le biais d’une action énergique, avec tout ce que cela implique », affirme-t-il.

« Nous ne voulons pas la guerre, mais nous ne la retiendrons pas trop longtemps », ajoute Gallant.

Malgré les attaques quotidiennes en provenance du Liban, l’armée israélienne a déclaré que son attention restait concentrée sur la bande de Gaza.

Tsahal effectue une série de frappes sur des cibles du Hezbollah après les attentats

L’armée israélienne affirme avoir mené une nouvelle série de frappes sur des sites du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des attaques à la frontière.

Un avion de chasse et un hélicoptère d’attaque ont frappé un certain nombre de bâtiments utilisés par le Hezbollah, et un drone a frappé un groupe de terroristes. Dans le même temps, un autre avion et un char ont touché des armes et un poste d’observation du Hezbollah, selon Tsahal.

Un char de l’armée a également bombardé un site de lancement dans le sud du Liban après qu’un projectile a été tiré dans la région du mont Dov, selon Tsahal.

Plusieurs roquettes ont également été tirées sur la région de Rosh Hanikra, ajoute l’armée.

Aucun blessé n’a été signalé suite aux dernières attaques du Hezbollah.

Des camions humanitaires volés par le Hamas et pillés par les civils après leur entrée à Gaza

Une vidéo semble montrer le Hamas voler des camions remplis d’aides humanitaires entrés depuis l’Égypte dans la bande de Gaza.

Une autre séquence montre des Gazaouis piller les chargements des camions peu après leur arrivée au poste-frontière de Rafah.

Alors que la crise humanitaire ne cesse de s’aggraver à Gaza, cela fait longtemps qu’Israël déclare que le groupe terroriste du Hamas détourne à son profit les approvisionnements d’aides humanitaires, les empêchant d’arriver jusqu’aux civils désespérés.

65 investisseurs et dirigeants de la Tech américains viennent en Israël en signe de solidarité

Illustration : Le nouveau siège de start-Up Nation Central qui surplombe Tel Aviv. (Crédit :Amir Geron for Start-Up Nation Central)
Illustration : Le nouveau siège de start-Up Nation Central qui surplombe Tel Aviv. (Crédit :Amir Geron for Start-Up Nation Central)

Une délégation de 65 investisseurs, PDG et cadres supérieurs de sociétés américaines des nouvelles technologies, de capital-risque et de capital-investissement arriveront en Israël aujourd’hui, en signe de solidarité et pour prendre part à des réunions.

Le groupe, qui comprend des cadres supérieurs de Bain Capital, Meetup.com, Apollo, Houzz, TPG et Susquehanna Growth Equity, s’entretiendra le président Isaac Herzog, le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz et le ministre de l’Economie Nir Barkat.

Danielle Waldman, à gauche, et son partenaire Noam Shaï, sur une photo non datée de la page Facebook de son père Eyal Waldman. (Crédit : Facebook ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Ils s’entretiendront également avec des chefs d’entreprise israéliennes, comme le PDG de Mellanox, Eyal Waldman, dont la fille de 24 ans, Danielle, a été assassinée – comme 363 autres – par les terroristes du Hamas lors du festival Nova, le 7 octobre dernier. Au total, quelque 1 200 personnes ont été tuées par des terroristes ce jour-là, pour la plupart des civils, et 240 ont été prises en otage.

« Suite au 7 octobre, nous pensons qu’il est essentiel que les dirigeants d’entreprises de capital-risque et de technologie soient aux côtés d’Israël. Il ne s’agit pas seulement de faire un don, mais d’être présent pour dire que nous avons toujours été et serons toujours là pour soutenir l’écosystème technologique florissant d’Israël. Nous investirons et continuerons à être aux côtés de la ‘Start-Up Nation’ », a déclaré David Siegel, PDG de Meetup.com et co-organisateur de la mission technologique israélienne, dans un communiqué de presse.

« Le nombre de participants a de loin dépassé nos espérances. La communauté technologique reconnaît le besoin accru de soutien, car nombre d’entrepreneurs et employés israéliens de la Tech sont en première ligne, en tant que réservistes », a-t-il déclaré.

Le fondateur d’Aleph, Michael Eisenberg, a déclaré : « Les investisseurs intelligents connaissent la résilience d’Israël et savent qu’aujourd’hui est en fait le moment idéal pour investir en Israël. »

Tunnels et armes trouvés dans les résidences secondaires de chefs du Hamas, dont Sinwar – Tsahal

Le dirigeant du Hamas, Yahya Sinwar, tient dans ses bras l'enfant d'un membre des Brigades Al-Qassam, tué lors des récents combats avec Israël, lors d'un rassemblement dans la ville de Gaza, le 24 mai 2021. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)
Le dirigeant du Hamas, Yahya Sinwar, tient dans ses bras l'enfant d'un membre des Brigades Al-Qassam, tué lors des récents combats avec Israël, lors d'un rassemblement dans la ville de Gaza, le 24 mai 2021. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)

Les troupes de la 7e Brigade Blindée ont perquisitionné les bureaux du commandant du bataillon du Hamas à Khan Younès et les maisons de vacances de plusieurs hauts commandants du Hamas, dont le chef du groupe terroriste palestinien à Gaza, Yahya Sinwar, indique l’armée israélienne.

Le commandant de la 7ème Brigade Blindée, le colonel Elad Tzuri, déclare que ses troupes combattent le Hamas dans la région de Khan Younès. Il précise que la brigade a également atteint la place principale de Bani Suheila, à la périphérie de Khan Younès.

Au cours des opérations, les troupes de la brigade ont tué « de nombreux terroristes », dont certains par des tirs d’obus de chars, précise le communiqué de Tsahal, ajoutant que les troupes ont également découvert une trentaine de puits de tunnels, frappé des dizaines de sites de lancement de missiles antichars et de postes d’observation, et saisi des armes utilisées par les terroristes du Hamas, ainsi que du matériel de renseignement.

« Nous avons trouvé des armes, des tunnels à l’intérieur des résidences secondaires de hauts responsables du Hamas », explique le colonel Tzuri. « Nous voyons beaucoup de puits de tunnels ici, nous nous heurtons toujours à l’ennemi mais nous prenons le contrôle opérationnel de la zone », ajoute-t-il.

Des troupes de la 7e Brigade Blindée opérant, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une photo diffusée le 17 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Outre les bureaux du commandant du bataillon de Khan Younès et les résidences secondaires de hauts commandants du Hamas, Tsahal indique que les troupes ont également perquisitionné un avant-poste appartenant au bataillon de Deir al-Balah du groupe terroriste, saisissant du matériel de renseignement.

Au cours d’un autre raid, les troupes ont saisi des armes et des équipements au domicile d’un membre du bataillon de Khan Younis de l’unité dite « Nukhba » (« élite » en arabe) du Hamas, précise l’armée.

Un débris de roquette interceptée a causé l’explosion de samedi à Ashkelon blessant grièvement un homme – police

La police affirme qu’un homme grièvement blessé hier lors d’une explosion à Ashkelon avait touché une partie d’une roquette interceptée, ce qui a provoqué l’explosion.

La police rappelle qu’il ne faut jamais toucher, ramasser ou déplacer une partie d’une roquette ou d’un objet non identifié trouvée, car elle peut contenir des matériaux explosifs.

Les parents sont priés d’expliquer les dangers à leurs enfants.

Tsahal – Une entrée de tunnel du Hamas découverte sous un berceau dans le nord de Gaza

Un tunnel découvert par les soldats de Tsahal sous un berceau, dans le nord de Gaza, à Jabaliya, dans une vidéo publiée par l'armée le 17 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Un tunnel découvert par les soldats de Tsahal sous un berceau, dans le nord de Gaza, à Jabaliya, dans une vidéo publiée par l'armée le 17 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Des soldats du 931e bataillon de la brigade d’infanterie Nahal ont découvert un tunnel du Hamas caché sous un berceau, dans une maison de Jabaliya, dans le nord de Gaza, a annoncé l’armée israélienne.

Dans les images publiées par Tsahal, on voit un commandant de compagnie du 931e bataillon présenter la maison, en anglais, et montrer l’endroit où les soldats ont découvert le tunnel.

L’armée israélienne affirme que ce passage souterrain était un tunnel d’attaque « stratégique » du Hamas. Il a par la suite été détruit par des ingénieurs militaires.

200 sites du Hamas auraient été frappés ces dernières 24 heures – Armée

L’armée a fait savoir qu’elle avait attaqué environ 200 sites appartenant au Hamas, dans la bande de Gaza, au cours des dernières 24 heures.

Elle a annoncé que la Brigade des parachutistes avait mené des raids dans plusieurs appartements utilisés par le Hamas à Shejaiya, à Gaza City, et que les soldats avaient trouvé des armes à feu, des explosifs et autres équipements militaires à cette occasion. Les militaires ont aussi découvert un tunnel de 15 mètres de long qui a ensuite été détruit lors d’une frappe aérienne.

Dans le sud de Gaza, Tsahal a déclaré que la Brigade des commandos avait orienté une frappe aérienne en direction d’un dépôt d’armement du groupe, dans l’habitation d’un terroriste. Ce dépôt – « significatif », a noté l’armée – était utilisé par les terroristes du secteur pour se réarmer.

La Brigade des commandos a aussi identifié sept hommes armés du Hamas dans la zone de Khan Younès, qui ont été la cible d’une frappe aérienne.

Pour sa part, la 646e Brigade a mené un raid dans un bâtiment situé à proximité d’une école de l’UNRWA où des machines utilisées pour fabriquer des roquettes ont été trouvées. Les militaires ont ajouté qu’ils avaient aussi découvert trois puits de tunnel dans le secteur de l’école.

Eli Cohen : La France pourrait aider à « empêcher une guerre au Liban »

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen (à droite) rencontre la ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, en visite, le 17 décembre 2023 (Crédit : Shlomi Amsalem/ministère des Affaires étrangères)
Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen (à droite) rencontre la ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, en visite, le 17 décembre 2023 (Crédit : Shlomi Amsalem/ministère des Affaires étrangères)

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a déclaré que la France pourrait jouer un rôle clé dans la prévention d’une éventuelle guerre totale entre Israël et le groupe terroriste Hezbollah basé au Liban.

« La France pourrait jouer un rôle positif et significatif pour empêcher une guerre au Liban », a déclaré Cohen lors d’un point de presse conjoint avec la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna.

L’armée a frappé un site du Hezbollah au Liban en réponse aux attaques contre Israël

L’armée israélienne a fait savoir qu’elle avait procédé à une frappe contre un site du Hezbollah dans le sud du Liban suite à des attaques du groupe terroriste contre le nord d’Israël.

Des roquettes et des missiles ont été tirés depuis le Liban en direction d’Arab al-Aramshe et de Sasa, entraînant des dégâts à Sasa. Certains projectiles ne sont pas toutefois parvenus à franchir la frontière.

Tsahal a précisé procéder à des tirs d’artillerie vers la source de ces lancements.

Le Hezbollah tire un missile antitank sur un kibboutz proche de la frontière libanaise

Le Hezbollah a tiré un missile antichar qui a frappé le kibboutz Sasa, près de la frontière avec le Liban.

Il n’y aurait pas eu de blessé.

Une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux semble montrer des dégâts dans l’auditorium du kibboutz.

Cela fait longtemps qu’Israël avertit que le pays ne tolérera plus la présence du Hezbollah, groupe terroriste soutenu par l’Iran, sur sa frontière nord après l’assaut meurtrier commis par le Hamas dans le sud d’Israël – 3 000 hommes armés avaient franchi la frontière de la bande de Gaza, le 7 octobre, tuant 1200 personnes et enlevant 240 otages, des civils en majorité.

Depuis cette date, les forces dirigées par le Hezbollah procèdent à des attaques contre les communautés et contre les postes militaires israéliens situés près de la frontière presque quotidiennement, même si elles ont tenté de limiter la portée de ces hostilités, essayant apparemment d’éviter une guerre ouverte.

L’armée a procédé à d’importants bombardements à Gaza

L’armée de l’air aurait lancé des frappes importantes dans la bande de Gaza au 72e jour de la guerre qui oppose Israël au Hamas.

Des frappes qui ont fait un certain nombre de morts à Deir al-Balah, dans le centre de la bande, a indiqué le ministère de la Santé dirigé par le Hamas.

Les témoins ont aussi fait état de tirs d’artillerie et de bombardements aériens à Bani Suhaila, une localité située à l’Est de Khan Younès – la seconde ville de la bande et un bastion du Hamas – dans le sud de l’enclave.

La guerre a commencé le 7 octobre, lorsque des milliers de terroristes sont entrés dans les communautés du sud d’Israël et sur le site d’une rave-party, faisant environ 1 200 morts, des civils en majorité. Les hommes armés ont aussi pris 240 otages.

Les Palestiniens annoncent plusieurs morts dans des heurts en Cisjordanie

Les Palestiniens ont fait savoir que des affrontements avec les forces israéliennes dans toute la Cisjordanie, ces dernières heures, avaient fait plusieurs morts.

A Deir Ammar, un camp de réfugiés situé au nord-ouest de Ramallah, l’agence de presse officielle palestinienne WAFA a annoncé qu’un jeune de 16 ans a été tué par balle au cours de heurts avec l’armée israélienne.

A Tulkarem et dans le camp de réfugiés voisin de Nour Shams – où, selon des informations, les soldats ont mené une opération nocturne – c’est un homme de 25 ans qui a finalement succombé à ses blessures par balle. Il avait été blessé par des tirs dans la journée, a noté le site d’information Maan. Israël a, semble-t-il, procédé à une frappe au drone au cours de ces échauffourées.

Maan a aussi rapporté qu’un jeune homme de 20 ans a été tué par arme à feu, touché à l’estomac alors qu’il se battait contre les troupes israéliennes à proximité de Beit Ummar, aux abords de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

A Jénine, WAFA a déclaré qu’un homme qui avait été blessé dans une attaque au drone pendant un raid survenu dans cette ville de la Cisjordanie – une opération qui avait duré presque trois jours et qui avait eu lieu au début de la semaine – a succombé à ses blessures.

L’armée n’a pas fait de commentaire.

Selon Maan, ce sont 291 Palestiniens qui ont été tués en Cisjordanie depuis le 7 octobre.

Quatre morts dans une frappe israélienne près de Tulkarem – médias palestiniens

Les forces de sécurité israéliennes pendant un raid à Tulkarem, en Cisjordanie, le 17 décembre 2023. (Crédit :Nasser Ishtayeh/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes pendant un raid à Tulkarem, en Cisjordanie, le 17 décembre 2023. (Crédit :Nasser Ishtayeh/Flash90)

Quatre Palestiniens ont été tués dans des frappes qui ont eu lieu cette nuit dans le camp de Nur Shams, aux abords de Tulkarem, en Cisjordanie, a fait savoir l’agence officielle palestinienne Wafa.

Selon des informations parues dans les médias, ces frappes ont eu lieu après que les soldats israéliens qui menaient un raid dans le secteur ont été attaqués à l’aide d’explosifs. Selon la Douzième chaîne, il y a, parmi les morts, des terroristes qui étaient recherchés.

Il y a eu aussi un certain nombre de blessés, a noté Wafa.

De plus, Wafa a annoncé qu’un homme qui avait été blessé dans une frappe au drone, la semaine dernière à Jénine, a succombé à ses blessures.

Cette frappe avait eu lieu alors que l’armée avait annoncé qu’elle menait des opérations à Jénine et dans le camp de réfugiés adjacent pour arrêter des Palestiniens recherchés, soupçonnés d’être impliqués dans des attentats terroristes.

Elle avait pris pour cible des Palestiniens qui avaient jeté des explosifs sur les troupes menant un raid dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, mardi matin, selon les responsables palestiniens et selon l’armée.

Lloyd Austin et Catherine Colonna attendus en Israël

Le ministre de la Défense Yoav Gallant et son homologue américain Lloyd Austin se serrant la main alors qu'ils prononcent des déclarations conjointes à la base militaire de Kirya, à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant et son homologue américain Lloyd Austin se serrant la main alors qu'ils prononcent des déclarations conjointes à la base militaire de Kirya, à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a annoncé samedi soir son déplacement en Israël, à Bahreïn et au Qatar pour souligner « l’engagement de Washington à renforcer la sécurité et la stabilité régionales ».

Ces derniers jours, l’administration américaine a poussé les autorités israéliennes à passer à une phase moins intensive de leur opération à Gaza afin de mieux protéger les civils.

La cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna est aussi attendue dimanche en Israël et en Cisjordanie, puis au Liban lundi.

Londres et Berlin appellent à « un cessez-le-feu » durable – mais « pas maintenant »

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, assiste à une réunion avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh (non photographié) dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 11 novembre 2023. (Crédit : Ammar Awad / Photo de la piscine via AP)
La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, assiste à une réunion avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh (non photographié) dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 11 novembre 2023. (Crédit : Ammar Awad / Photo de la piscine via AP)

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron et son homologue allemande, Annalena Baerbock, ont estimé qu’un « cessez-le-feu durable » à Gaza était « une nécessité urgente » tout en établissant clairement qu’ils ne demandaient pas un cessez-le-feu maintenant.

Les deux ministres ont écrit dans une tribune conjointe, dans le Sunday Times, que « un trop grand nombre de civils ont été tués » dans le conflit, notant que « nous devons faire tout ce que nous pouvons pour ouvrir la voie vers un cessez-le-feu durable, qui entraînera une paix durable ». Plus vite sera le mieux : « La nécessité est urgente », ont-ils ajouté.

« Soyons clairs », ont-ils continué. « Nous ne pensons pas que réclamer dès maintenant un cessez-le-feu général et immédiat en espérant qu’il puisse devenir permanent, d’une manière ou d’une autre, soit la marche à suivre. »

« Cela ignorerait la raison pour laquelle Israël se trouve dans l’obligation de se défendre : Le Hamas a commis une attaque barbare contre Israël et il continue à tirer des roquettes pour tuer des citoyens israéliens, tous les jours. Le Hamas doit déposer les armes », ont-ils écrit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, à Tel Aviv, le 23 novembre 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Alors que l’Assemblée générale des Nations unies a voté à une majorité écrasante, il y a quelques jours, en faveur d’un arrêt immédiat des combats dans le cadre d’une résolution qui n’a même pas mentionné le Hamas, les deux chefs de la diplomatie ont reconnu que de nombreux autres réclamaient un cessez-le-feu pressant. « Nous savons que nombreux sont ceux qui, dans la région et au-delà, ont appelé à un cessez-le-feu immédiat. Nous comprenons ce qui motive ces appels du cœur », ont-ils affirmé.

« C’est une réaction compréhensible face à des souffrances d’une telle intensité et nous pensons, nous aussi, que ce conflit ne peut pas traîner en longueur. C’est la raison pour laquelle nous avons soutenu les récentes pauses humanitaires. »

La Grande-Bretagne et l’Allemagne se sont abstenues lors du vote non-contraignant qui a eu lieu devant l’Assemblée générale, avec une résolution qui a été adoptée à 153 voix contre dix.

« Tous ceux qui veulent mettre un terme à la souffrance doivent œuvrer ensemble en faveur d’une solution qui apportera la sécurité à long-terme pour les deux peuples », ont écrit Cameron et Baerbock, réaffirmant leur soutien de longue date à la solution à deux États.

A LIRE – ONU : Les amendements des USA et de l’Autriche rejetés par la règle des deux-tiers

« L’essor de l’extrémisme est une menace pour nous tous, pas seulement pour les Israéliens et pour les Palestiniens. Une solution à deux États exige que les deux parties puissent se sentir en sécurité en vivant côte à côte ».

L’armée israélienne annonce la mort de deux réservistes samedi

Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, (à gauche) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran. (Porte-parole de Tsahal)
Sergent-major (rés.) Shalev Zaltsman, (à gauche) et le sergent-chef (rés.) Joseph Avner Doran. (Porte-parole de Tsahal)

L’armée israélienne annonce la mort de deux soldats samedi, portant le bilan des militaires morts depuis le début des opérations terrestres à 121.

Sergent-chef. (res.) Joseph Avner Doran, 26 ans, de Jérusalem, a été tué dans des combats dans le nord de la bande de Gaza. Il faisait partie de l’unité de mobilité de Tsahal et a servi dans la force commando Shayetet 13.

Le sergent. Le major (de réserve) Shalev Zaltsman, 24 ans, de Ramat Yishaï, a été tué dans le sud de Gaza alors qu’il combattait avec la 55e brigade de parachutistes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.