Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Gallant affirme que le Hamas « ne comprend que la force »

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 22 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/YouTube)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 22 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/YouTube)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré avoir insisté pour qu’une clause supplémentaire soit incluse dans la décision du cabinet approuvée hier concernant l’accord sur les otages, qui stipule qu’une fois la trêve de plusieurs jours terminée, Tsahal poursuivra ses missions d’éradication du Hamas et d’obtention de la libération de tous les otages.

Il laisse de nouveau de côté le troisième but de la mission, sur laquelle seul Netanyahu a insisté ces dernières semaines – à savoir que Gaza ne redeviendra pas une menace pour Israël après la guerre –, ce qui semble être une divergence entre le Premier ministre et les autres membres du cabinet de guerre.

Alors que Netanyahu a utilisé le troisième objectif de la guerre pour rejeter les propositions visant au retour de l’Autorité palestinienne à Gaza, Gallant et Benny Gantz se sont concentrés uniquement sur les deux autres objectifs de la guerre : détruire le Hamas et ramener les otages. Gantz et Gallant ont également promu des mesures visant à renforcer l’Autorité palestinienne.

La semaine dernière, Gantz a déclaré que le retour des otages était la mission la plus urgente à court terme, tandis que Netanyahu a soutenu que les deux missions étaient sur un pied d’égalité.

« Le Hamas ne comprend que la force », a dit Gallant, qualifiant le groupe terroriste de « barbares ». Il a déclaré que le groupe s’était trouvé contraint d’améliorer les termes de l’accord sur les otages en raison de la forte pression militaire constante contre lui.

Gallant a dit qu’il ressentait maintenant un mélange de douleur et de bonheur, en pensant aux 50 otages qui devraient retrouver prochainement leurs familles, et aux autres, qui devront rester à Gaza pour le moment.

Le 7 octobre, les terroristes du Hamas pensaient qu’ils allaient « déchirer Israël » et « planter le drapeau du Hamas au centre du Néguev ». Ils pensaient qu’Israël « perdrait sa volonté d’exister et de se battre. Ils avaient tord. Le résultat sera la destruction du Hamas », a dit Gallant.

Il a affirmé que l’ensemble des forces de sécurité étaient liées par l’obligation d’assurer le retour de tous les otages.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.