Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Le chef naval du CGRI menace de fermer le détroit d’Ormuz, annonce une réponse à l’attaque du consulat

Le sous-marin iranien Ghadir dans le port sud de Bandar Abbas en Iran, le 28 novembre 2012. (Crédit : AP/Agence de presse Fars, Ebrahim Norouzi)
Le sous-marin iranien Ghadir dans le port sud de Bandar Abbas en Iran, le 28 novembre 2012. (Crédit : AP/Agence de presse Fars, Ebrahim Norouzi)

Le commandant de la marine du Corps des Gardiens de la révolution islamique iranien a déclaré qu’il pourrait fermer le détroit d’Ormuz, une route maritime clé par laquelle passe une grande partie du pétrole mondial, si cela était jugé nécessaire.

« Nous pouvons fermer le détroit d’Ormuz, mais nous ne le faisons pas. Cependant, si l’ennemi vient à nous perturber, nous reverrons notre politique », a déclaré le commandant de la marine des Gardiens de la révolution, Alireza Tangsiri, au journal libanais pro-Hezbollah al-Meyadeen.

Il a affirmé que, si des navires nucléaires américains entraient dans les eaux iraniennes, le détroit d’Ormuz « deviendra inutilisable pendant plusieurs années ».

L’Iran avait déjà menacé de fermer le détroit en réponse aux tensions avec Israël et les États-Unis par le passé.

Le commandant a également affirmé que la présence israélienne aux Émirats arabes unis était considérée comme une menace par Téhéran.

« Nous savons que les sionistes n’ont pas été amenés aux Émirats arabes unis à des fins économiques, mais plutôt à des fins sécuritaires et militaires. C’est une menace pour nous et cela ne devrait pas se produire », a déclaré Tangsiri.

Il a également affirmé que l’Iran prend son temps, mais que le pays finirait par répondre à une frappe aérienne israélienne présumée sur son consulat dans la capitale syrienne le 1er avril, qui a tué sept officiers des Gardiens de la révolution, dont deux hauts commandants.

« Nous ne nous laissons pas être touchés sans riposter, mais nous ne nous précipitons pas non plus dans nos représailles », a déclaré Tangsiri.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.