Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

ONU : les attaques contre les humanitaires à Gaza pourraient constituer des crimes de guerre

Des gens se réunissent autour de la carcasse d'une voiture qui était utilisée par les personnels de l'association humanitaire World Central Kitchen qui a été frappée par l'armée israélienne, la veille, à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)
Des gens se réunissent autour de la carcasse d'une voiture qui était utilisée par les personnels de l'association humanitaire World Central Kitchen qui a été frappée par l'armée israélienne, la veille, à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)

GENEVE – Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies déclare que les attaques contre les personnes impliquées dans l’aide humanitaire peuvent constituer des crimes de guerre, suite à une attaque meurtrière d’Israël contre des travailleurs humanitaires dans la bande de Gaza au début de cette semaine.

« Attaquer des personnes ou des objets participant à l’aide humanitaire peut constituer un crime de guerre », déclare Jeremy Laurence, porte-parole du Bureau des droits de l’homme des Nations unies. « Comme le Haut Commissaire l’a déclaré à plusieurs reprises, l’impunité doit cesser. »

Sept travailleurs de World Central Kitchen, qui fournit une aide alimentaire dans les zones de crise et de conflit, ont été tués lorsque leur convoi a été touché dans la nuit de lundi à mardi, peu après avoir supervisé le déchargement de 100 tonnes de nourriture acheminées par voie maritime vers l’enclave palestinienne.

« Les frappes aériennes israéliennes qui ont tué le personnel de la World Central Kitchen soulignent les conditions terribles dans lesquelles les travailleurs humanitaires opèrent à Gaza », déclare Laurence.

« Le droit international exige de toutes les parties qu’elles respectent et protègent le personnel d’aide humanitaire et qu’elles garantissent leur sécurité et leur liberté de mouvement.

Selon lui, la suspension de l’acheminement et de la distribution de l’aide par des ONG, dont World Central Kitchen, à la suite de ces meurtres, augmente le « risque déjà réel de voir se multiplier les décès dus à la famine et à la maladie à plus grande échelle ».

 

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.