Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Possibilité de coopération militaire contre le Hamas, selon des responsables français

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), serrant la main du président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse conjointe, à Jérusalem, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite), serrant la main du président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse conjointe, à Jérusalem, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/AFP)

Alors que le président français Emmanuel Macron avance l’idée d’élargir la coalition contre État islamique (EI) pour lutter contre le Hamas, un responsable de l’Élysée déclare à Jérusalem que la France est prête à « renforcer ce que nous faisons actuellement au sein de la coalition contre l’Etat islamique (EI). En fonction de ce qu’Israël nous demande de livrer, nous sommes prêts à inclure le Hamas à l’État islamique (EI). »

« Tous les pays ne se battent pas sur le terrain », a poursuivi le responsable. « Cela dépendra donc en grande partie de nos discussions avec nos alliés. »

Par ailleurs, le responsable n’a pas exclu la possibilité d’une coopération militaire contre le Hamas ou d’une présence française sur le terrain.

Il a également insisté sur la nécessité de réfléchir à la relance d’un « processus de paix plus crucial et plus décisif ».

« Si vous voulez vous battre efficacement et si vous voulez avoir tout le monde avec vous, vous devez offrir une perspective politique », a insisté le responsable. « Nous devons savoir pourquoi nous nous battons ».

« La cause pour laquelle Israël se bat est aussi la nôtre. »

Le responsable a indiqué que Macron avait demandé au Premier ministre Benjamin Netanyahu « de la clarté sur la finalité, les modalités avec lesquelles vous opérez, les conditions que vous créez, vos motivations politiques. »

Il a ajouté que la France souhaitait « consolider la perspective d’un cessez-le-feu. Je sais que c’est très délicat d’en parler. Mais encore une fois, il faut savoir où l’on va si l’on veut avoir les instruments pour rétablir la paix et la stabilité ».

Après la discussion entre Macron et Netanyahu, le fonctionnaire a déclaré que « nous comprenons bien ce que veut le Premier ministre. Mais je pense qu’il faudra encore beaucoup de travail pour s’assurer que tout le monde est partant ».

« La priorité absolue pour nous reste la libération des otages », a déclaré le haut responsable. « Nous explorons toutes les options et nous pensons qu’il est très important de le faire avec Israël. »

La France a perdu 30 citoyens dans l’assaut du Hamas, et neuf sont otages ou portés disparus.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.