Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Qatar: l’incursion terrestre complique « considérablement » les négociations sur les otages

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Salman al-Ansari, président du nouveau Comité des affaires de relations publiques américano-saoudiennes de Washington D.C. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Salman al-Ansari, président du nouveau Comité des affaires de relations publiques américano-saoudiennes de Washington D.C. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères du Qatar a déclaré que l’incursion terrestre israélienne lancée vendredi à Gaza a considérablement compliqué les efforts de Doha pour obtenir la libération des otages israéliens détenus à Gaza.

« Cette escalade rend les choses considérablement plus difficiles », a déclaré Majed al-Ansari, tout en notant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, ont continué d’exprimer leur ouverture sur la question, y compris depuis qu’Israël a lancé une phase intensifiée de la guerre dans le nord de la bande de Gaza vendredi soir.

M. Sinwar a déclaré plus tôt que son groupe terroriste était prêt à échanger « immédiatement » avec Israël dans le cadre d’un accord comprenant « la libération de tous les détenus dans les prisons de l’ennemi sioniste d’occupation en échange de la libération de tous les prisonniers détenus par la résistance », a-t-il déclaré dans un commentaire posté samedi soir sur les groupes de médias du Hamas.

M. Netanyahu a déclaré que le gouvernement discutait de la question après avoir été interrogé sur la proposition, tout en affirmant que discuter publiquement des détails nuirait aux efforts déployés pour parvenir à un accord.

Le Premier ministre a également insisté sur le fait que « l’élargissement de l’offensive terrestre n’entrave en rien notre capacité à ramener les otages ».

Expliquant pourquoi il pensait le contraire, M. al-Ansari a déclaré à CNN qu’il était plus difficile de « déplacer des personnes pendant une incursion [terrestre] et [sous] des bombardements accrus. Mais aussi d’un point de vue politique, la médiation ne fonctionne que lorsqu’il y a des périodes de calme. »

Il souligne toutefois que les pourparlers sont « en cours » et que « personne dans la région ne peut se permettre d’abandonner la partie et de laisser aux militaires le soin de décider de ce qui se passera à l’avenir ».

La libération de quatre femmes otages les 20 et 22 octobre, a été attribuée au Qatar mais M. al-Ansari a indiqué que des libérations successives d’otages pourraient exiger d’Israël qu’il libère ses propres prisonniers.

« Nous parlons de l’idée que d’autres otages soient libérés, nous parlons de l’idée d’un échange de prisonniers », déclare M. al-Ansari.

« Nous sommes optimistes et pensons que les points se dirigent davantage vers tous les otages civils, mais il est évident que la situation est fluctuante sur le terrain », ajoute-t-il.

Le porte-parole du gouvernement qatari reconnaît que Doha ne dispose pas d’un chiffre définitif sur le nombre d’otages actuellement détenus à Gaza. « Je ne suis pas sûr, pour être honnête, que quiconque le sache », déclare-t-il, ajoutant que les listes fournies par Israël et le Hamas « ne sont pas nécessairement toujours les mêmes », tout en semblant confirmer les affirmations du Jihad islamique palestinien selon lesquelles il détient lui aussi un certain nombre d’otages.

M. Al-Ansari affirme qu’Israël et le Hamas « reconnaissent que les otages civils doivent être libérés immédiatement », bien qu’il ne dise pas pourquoi le Hamas continue de les détenir à Gaza.

L’armée a informé les familles de 230 otages que leurs proches sont actuellement détenus dans la bande de Gaza. Ce chiffre n’est pas définitif car l’armée enquête sur de nouvelles informations.

Le porte-parole du ministre qatari des affaires étrangères a déclaré que le Qatar donnait la priorité aux femmes et aux enfants, puis aux « citoyens étrangers » dans les négociations, sans préciser s’il se référait aux personnes ayant la double nationalité ou à celles qui n’ont pas de passeport israélien. Il insiste toutefois sur le fait que les dernières discussions concernent tous les civils détenus à Gaza, quels que soient leur âge, leur sexe ou leur nationalité.

M. Al-Ansari ne mentionne pas le sous-groupe des soldats qui font également partie des personnes retenues en otage. Les responsables du Hamas ont déclaré au début de la guerre qu’ils ne commenceraient à négocier leur libération qu’après la fin des combats, mais M. Sinwar a déclaré samedi que le groupe terroriste serait prêt à les libérer tous « immédiatement ».

Le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a qualifié cette offre de « terrorisme psychologique » et a déclaré qu’Israël travaillait sur plusieurs canaux pour libérer les otages.

Plus tôt dans la journée de samedi, M. Netanyahu a rencontré des représentants des familles dont les proches sont retenus en captivité à Gaza, et a promis qu’Israël « épuiserait toutes les possibilités » pour obtenir leur retour.

Les représentants ont exhorté M. Netanyahu à accepter un échange de prisonniers « chacun pour chacun » avec le Hamas.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.