Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Une mère craint pour la santé de son fils soldat, le gouvernement n’ayant pas prévu de plan pour l’après-guerre

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Naama, mère d'un soldat de combat et membre du groupe Awakened Mothers, lors d'une manifestation anti-gouvernement, à Jérusalem, le 30 mars 2024. (Crédit : Jessica Steinberg/The Times of Israel)
Naama, mère d'un soldat de combat et membre du groupe Awakened Mothers, lors d'une manifestation anti-gouvernement, à Jérusalem, le 30 mars 2024. (Crédit : Jessica Steinberg/The Times of Israel)

Naama, dont le fils fait partie d’un commando à Gaza et qui fait partie du groupe Awakened Mothers, dit qu’elle ne dort pas et qu’elle ne mange pas. Elle s’inquiète de savoir comment son fils va survivre et ce qu’il adviendra de son corps, de son âme, une fois que tout sera terminé.

« Nous avons renvoyé nos enfants à Khan Younès et notre gouvernement n’a toujours rien prévu pour l’après-guerre », dit-elle.

Naama énumère les noms des soldats tués et blessés au cours de la semaine écoulée « et ce n’est toujours pas fini », dit-elle. « Il ne veut pas que les otages soient libérés, il ne veut pas que la guerre soit terminée. Il nous veut effrayés et sans espoir. »

« Mais ce pays est tout ce que nous avons », dit-elle. « Nous n’avons pas d’autre pays. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.