Macron/islam: manifestation des pro-Iran devant l’ambassade de France à Bagdad
Rechercher

Macron/islam: manifestation des pro-Iran devant l’ambassade de France à Bagdad

"Nous demandons des excuses car le prophète est un symbole de l'islam et des musulmans", a dit un manifestant ; d'autres manifestations ont eu lieu à Gaza

Des dizaines de manifestants protestent lundi devant l'ambassade de France à Bagdad pour dénoncer la promesse du président français Emmanuel Macron de défendre les caricatures du prophète Mahomet, le 26 octobre 2020. (Crédit : AHMAD AL-RUBAYE / AFP)
Des dizaines de manifestants protestent lundi devant l'ambassade de France à Bagdad pour dénoncer la promesse du président français Emmanuel Macron de défendre les caricatures du prophète Mahomet, le 26 octobre 2020. (Crédit : AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Quelques dizaines de manifestants ont protesté lundi devant l’ambassade de France à Bagdad à l’appel d’une faction radicale pro-Iran pour dénoncer la promesse du président français Emmanuel Macron de défendre les caricatures du prophète Mahomet.

Les manifestants, des hommes, des femmes et des enfants, ont brûlé le drapeau français et des portraits de M. Macron, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« On est étonnés qu’un pays de culture comme la France s’obstine à insulter régulièrement plus d’un milliard et demi de musulmans », a affirmé à l’AFP Aqil al-Kazimi, l’un des protestataires, au milieu d’un important déploiement policier.

« Nous demandons des excuses car le prophète est un symbole de l’islam et des musulmans », poursuit-il sous des caricatures de M. Macron avec un nez de cochon ou le visage barré d’une grande croix rouge.

Des dizaines de manifestants protestent lundi devant l’ambassade de France à Bagdad pour dénoncer la promesse du président français Emmanuel Macron de défendre les caricatures du prophète Mahomet, le 26 octobre 2020. (Crédit : AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Depuis dimanche, Rabaa Allah, la dernière née des factions armées pro-Iran en Irak – et la plus puissante – appelait sur ses réseaux sociaux à « répliquer » à « une insulte à un milliard et demi de personnes sur la planète ».

Les pro-Iran en Irak ont déjà incendié une télévision pour insulte à l’islam et le siège d’un parti kurde à Bagdad dont un dirigeant avait critiqué l’influence grandissante des factions armées dans le pays.

Des appels au boycottage de marques françaises circulent également sur les réseaux sociaux en Irak.

Dans la ville palestinienne de Gaza, des dizaines de personnes ont également manifesté contre M. Macron, comme la veille.

Des Palestiniens membres du Jihad islamique manifestent contre le président français Emmanuel Macron, à Rafah, le 26 octobre 2020. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

Une banderole à l’extérieur de l’Institut français a été arrachée et des affiches indiquant « Notre prophète sera victorieux », « Seul notre prophète », accompagnées de la photo du président Macron barrée d’une croix rouge, ont été collées à l’entrée du bâtiment.

Sur les panneaux du mur extérieur du centre culturel français « Tout sauf le prophète », à Gaza, le 26 octobre 2020. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

« Nous appelons tous les musulmans à boycotter les produits français, leur importation, leur consommation et leur promotion », a déclaré Ihsan Ashour, un mufti.

« Pourquoi la haine, président de France? Pourquoi le racisme, président de France? Tu dois apprendre avant de parler », a lancé Merwan Abou Rass, un leader du Hamas, groupe terroriste islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...