Israël en guerre - Jour 138

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Maj. Ido Hubara, 36 ans : mort dans les bras de son père, en défendant le kibboutz

Originaire du kibboutz Sufa, ce père de trois enfants avait pris son arme et rejoint l'unité de défense civile le 7 octobre

Tsahal Maj. (Rés.) Ido Hubara. (Crédit : Tsahal)
Tsahal Maj. (Rés.) Ido Hubara. (Crédit : Tsahal)

Le major Ido Hubara, 36 ans, officier réserviste de Tsahal dans la 401e brigade blindée du kibboutz Sufa, a été tué en combattant des terroristes du Hamas. Il faisait partie de l’équipe d’urgence de la sécurité civile de la communauté le 7 octobre.

Son père, Zohar, secouriste et ambulancier dans le kibboutz, a soigné Ido pour ses graves blessures, mais n’a pas pu le sauver.

Noa, la femme d’Ido, a confié à la chaîne publique Kan que, lorsque l’attaque du Hamas contre le kibboutz a commencé, son mari a pris son arme et est sorti pour rejoindre le reste de la petite équipe de défense.

Plus tard, Zohar a reçu une alerte indiquant qu’Ido avait été abattu.

Zohar qui, comme le reste des membres du kibboutz, s’était enfermé dans un abri pendant l’attaque, est immédiatement sorti, attrapant au passage son équipement de secouriste.

Secouriste au Magen David Adom depuis 35 ans, il s’est précipité sur les lieux et a trouvé son fils gravement blessé à la tête, mais toujours en vie. Zohar a essayé d’amener l’ambulance du kibboutz pour évacuer Ido vers un hôpital, mais des terroristes avaient tiré sur les pneus afin qu’elle ne puisse pas être utilisée.

Il a néanmoins réussi à sortir Ido de la ligne de feu et a fait de son mieux pour le sauver.

« J’ai essayé de faire tout ce que je pouvais, tout ce que je savais pour le sauver », a déclaré Zohar à Kan.

Zohar a été contraint de signaler la mort de son propre fils au centre de dispatching du Magen David Adom.

Pendant six heures, il est resté assis près du corps d’Ido, tenant la main de son fils, a-t-il expliqué à Kan.

« Je voulais rester avec lui encore quelques minutes », s’est souvenu Zohar.

Noa, qui n’était pas au courant de la situation, continuait pendant ce temps à envoyer des SMS à Ido lui demandant de lui faire signe qu’il allait bien.

Les autres membres de la famille d’Ido s’étaient réfugiés ensemble dans un abri situé dans l’une des maisons du kibboutz. Zohar a dû leur annoncer qu’Ido avait été tué.

Lorsqu’il est entré dans la maison, son petit-fils Guy, âgé de 4 ans, lui a demandé :  » Pourquoi tu es revenu et pas Abba ? »

Ido et Noa ont également des jumelles, Gal et Goni, âgées de 3 ans.

Près de six semaines après l’assaut, Noa a confié à Kan que les jumelles n’arrêtent pas de demander : « Quand Abba va revienir ? »

« Il était un père extraordinaire et il leur manque », dit-elle. « Cela me brise le cœur chaque fois que je leur explique que son absence va se prolonger. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.