Rechercher

Malgré son casier, David Laniado est autorisé à participer aux primaires du Likud

Selon le tribunal interne du Likud , il est difficile d'interdire un candidat pour des crimes couverts par le délai de prescription ; Netanyahu a fait appel de la décision

Dudu Laniado, un candidat disqualifié lors des primaires du parti Likud. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Dudu Laniado, un candidat disqualifié lors des primaires du parti Likud. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le tribunal interne du Likud a décidé lundi qu’un candidat controversé pourrait finalement se présenter aux prochaines primaires, annulant une décision prise la semaine dernière par le comité du Likud qui avait exclu David Laniado en raison de condamnations judiciaires passées.

À la suite de cette décision, le chef du parti, Benjamin Netanyahu, a demandé au conseiller juridique du Likud de faire appel auprès du tribunal de district de Tel Aviv.

Laniado était en lice pour représenter le district de Tel Aviv sur la 38e place de la liste du Likud. Mais la semaine dernière, le comité électoral l’a disqualifié parce qu’il avait omis de signaler un délit pénal remontant  à plus de 10 ans.

Bien qu’il ait été reconnu coupable d’une série de cambriolages dans le cadre d’un accord de plaidoyer, les médias israéliens ont révélé un autre délit, à savoir l’entrée par effraction au domicile d’une femme et l’agression de celle-ci.

Déterminé à poursuivre sa candidature, Laniado a fait appel auprès du tribunal interne du Likud, qui a décidé qu’il pourrait participer aux primaires, car il est difficile, d’un point de vue juridique, de disqualifier un candidat pour des crimes couverts par le délai de prescription.

Toutefois, le panel du Likud a appelé Laniado « à examiner et à considérer les conséquences de sa candidature. À la lumière de la déclaration qu’il a faite, selon laquelle s’il est convaincu que sa candidature pourrait nuire au bien du mouvement, il décidera seul de ce qu’il convient de faire ».

Le chef du parti du Likud Benjamin Netanyahu s’exprimant devant les médias au siège du Likud à Tel Aviv, le 26 juillet 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

En 2010, Laniado, qui était assigné à résidence suite à une plainte déposée par une femme, aurait quitté son domicile, contrairement aux conditions de sa libération, est arrivé au domicile de la femme et l’a attaqué, ainsi que l’officier de police qui est arrivé pour l’arrêter.

Laniado a finalement été condamné à quatre mois de prison et à six mois supplémentaires de probation en 2011 pour les faits reprochés, qui s’était produit l’année précédente.

Il a affirmé être victime d’une campagne de diffamation de la part de ses rivaux.

La femme que Laniado a agressé a également réagi à sa disqualification, niant toute animosité entre eux et affirmant que les deux sont désormais « meilleurs amis ».

Laniado a également reçu le soutien de David Bitan, député du Likud, qui l’a qualifié de « vrai Likudnik » et a déclaré qu’il avait le potentiel pour être un « excellent » législateur, malgré son passé criminel.

« Cela s’est passé il y a 11 ans, ce n’est pas quelque chose qui s’est passé il y a six mois ou un an, vous voyez la différence ? » a déclaré Bitan à la Douzième chaîne en juillet.

Selon le site d’information Walla, le président du parti et chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a supervisé le processus d’exclusion de Laniado.

Netanyahu a essayé de convaincre son porte-parole, Yonatan Urich, et l’ancien rédacteur en chef d’Israel Hayom, Boaz Bismuth, de concourir pour le poste de Tel Aviv.

Mais Urich a fini par retirer sa candidature, tandis que Bismuth a préféré se présenter sur la liste nationale du parti.

Le Likud réserve la 38e place sur sa liste d’élection à la Knesset au gagnant des élections primaires locales du district de Tel Aviv, organisées le même jour que les primaires nationales du parti, qui sont prévues pour mercredi. Les législateurs actuels ne peuvent pas se présenter aux primaires de district.

Les récents sondages prévoient que le Likud remportera 33 à 35 sièges lors des prochaines élections nationales de novembre. Si le parti fait alors partie du gouvernement, les ministres nouvellement nommés sont susceptibles de démissionner de la Knesset, ce qui signifie que la 38e place a de bonnes chances de faire son entrée au Parlement.

Laniado n’est pas le premier candidat aux primaires du Likud à être critiqué pour son passé criminel.

En juillet, les médias israéliens ont rapporté que Yonatan Jorno, qui a déclaré qu’il briguait la 29e place sur la liste du Likud, a été accusé et condamné pour l’enlèvement d’une employée philippine en 2001.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...