Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Manifestation anti-réforme : Des centaines de personnes bloquent le port de Haïfa

Les manifestants bloquent les routes d'accès au port maritime, et des rassemblements ont lieu dans des dizaines de villes à l'étranger avant le "blocage" prévu de l'aéroport

  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
  • Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
    Des manifestants bloquant l'entrée du port de Haïfa lors d'une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Malgré le lancement par Israël d’une opération militaire de grande envergure dans la ville de Jénine, bastion du terrorisme en Cisjordanie, les manifestants qui s’opposent aux efforts du gouvernement pour réformer le système judiciaire ont bloqué l’accès au port de Haïfa lundi matin, alors que des douzaines de rassemblements avaient également eu lieu à l’étranger.

Les organisateurs ont déclaré que la journée de protestation culminerait avec des milliers de personnes bloquant l’accès à l’aéroport Ben Gurion dans l’après-midi, où le mouvement cherche à faire une démonstration de force contre le plan de la coalition pour poursuivre son processus législatif.

Des centaines de manifestants ont bloqué les routes d’accès au port de Haïfa dans la matinée, empêchant les véhicules d’entrer dans le terminal portuaire.

Un grand nombre de policiers ont été déployés dans la zone, les manifestants ayant désobéi à l’ordre de dégager les routes menant au plus grand port maritime du pays.

Alors que les négociations entre la coalition et l’opposition sur une réforme judiciaire largement acceptée ont échoué, la lutte autour de cette réforme s’est à nouveau intensifiée, le gouvernement se préparant à faire passer unilatéralement certaines parties de la législation.

« Le blocage du port de Haïfa n’est qu’une étape parmi des dizaines d’actions de résistance qui arrêteront ce gouvernement de destruction et ne permettront pas l’adoption d’une loi dictatoriale », ont déclaré les organisateurs de la manifestation de Haïfa dans un communiqué.

Les manifestants ont posé des barbelés en travers de la route pour empêcher les camions et autres véhicules d’entrer dans le port.

Parmi les participants à la manifestation se trouvaient le groupe Frères et Sœurs d’armes, une organisation de réservistes de l’armée, a rapporté le quotidien Haaretz.

Des manifestants bloquant l’entrée du port de Haïfa lors d’une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Certains manifestants ont brandi des banderoles proclamant : « La dictature noie le pays ».

De nombreux embouteillages ont encombré la zone.

Par ailleurs, un mouvement international visant à coordonner les protestations contre le remaniement a affirmé que des rassemblements avaient eu lieu dans des dizaines de lieux à travers le monde dimanche.

« Nous avons manifesté devant les consulats israéliens, les ambassades et les lieux clés pour exprimer notre forte désapprobation à l’égard de la ’cause de la corruption’ (le critère de ‘caractère raisonnable’) », ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

Dans le cadre de ce remaniement, le gouvernement fait avancer un projet de loi visant à empêcher les juges d’exercer un contrôle judiciaire sur le caractère « raisonnable » des décisions gouvernementales.

« Ces manifestations unifiées se sont étendues de Washington, New York, Paris et Madrid à Sydney, Melbourne, Seattle, San Francisco, Los Angeles, Philadelphie, Miami, Londres, Oslo, Cambridge, Houston, Boston, Francfort, Amsterdam, Munich, Copenhague, Rochester, Vancouver, Chapel Hill, San Diego et au-delà », ont déclaré les organisateurs.

« La manifestation israélienne en faveur de la démocratie est ici : à Washington, à New York, à Paris et partout où il existe une communauté israélienne et juive qui refuse d’abandonner le rêve sioniste d’un État juif, démocratique, équitable et sûr », indique le communiqué.

Des manifestants bloquant l’entrée du port de Haïfa lors d’une manifestation contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 3 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Les organisateurs de la manifestation israélienne prévoyaient de se rassembler devant le Terminal 3 de Ben Gurion à 17h30, avec des foules de manifestants attendus en voiture et en train. La police, quant à elle, a déclaré que le rassemblement ne serait autorisé qu’à l’extérieur du Terminal 1, plus petit, et qu’il serait limité à 5 000 participants, une instruction que les dirigeants de la manifestation ont rejetée et qu’ils ont indiqué qu’ils pourraient ignorer.

Au-delà des manifestations dans les terminaux, on s’attend à ce que de nombreuses personnes sabotent la circulation en se déplaçant en convois sur les routes menant à l’aéroport, la police ayant prévenu qu’elle infligerait des amendes et des retraits de points pour infraction au code de la route à ceux qui encombreraient délibérément les voies de circulation.

Le ministre d’extrême-droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a déclaré dimanche qu’il s’attendait à ce que la police « ne cède pas aux contrevenants ».

Dimanche soir, des manifestants opposés à la réforme judiciaire ont harcelé le ministre de la Justice, Yariv Levin, alors qu’il se rendait dans un restaurant de sa ville natale de Modiin.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre une poignée de manifestants brandissant des drapeaux israéliens et accostant Levin, l’un des principaux architectes de la réforme, alors qu’il était assis avec son épouse à une table d’angle du restaurant Biga.

À la tête du groupe de manifestants se trouvait Itay Steinmetz, un leader des manifestations anti-gouvernement à Modiin, a rapporté le site d’information Ynet.

Steinmetz a qualifié Levin de « menteur » et de « lâche » qui incitait les citoyens respectueux de la loi, de « criminel… qui est venu détruire le pays » et de « honte pour Modiin ».

Alors que Levin était assis dos aux manifestants, sans regarder autour de lui, Steinmetz a crié : « Vous n’êtes même pas capable de regarder les manifestants dans les yeux ».

Deux gardes du corps ont maintenu les manifestants à plusieurs mètres de Levin.

À un moment donné, un homme est arrivé, apparemment un responsable du restaurant, et a ordonné aux manifestants de partir. Ces derniers se sont alors rassemblés à l’extérieur et ont poursuivi leurs brouhaha. Ils ont ensuite suivi les Levin alors qu’ils quittaient les lieux et retournaient à leur voiture.

Alors que les manifestations s’étaient quelque peu calmées au cours des derniers mois en raison de la suspension temporaire du processus législatif de la réforme du système judiciaire, les organisateurs ont déclaré que, maintenant que le gouvernement recommence à aller de l’avant avec certains des éléments les plus controversés du plan, ils allaient redoubler d’efforts.

Les manifestations s’intensifient alors que la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset a entamé ses délibérations sur le projet de loi sur la notion de « caractère raisonnable ».

Les membres de la coalition ont promis d’adopter une telle loi avant les congés d’été de la Knesset, à la fin du mois.

Samedi a marqué le 26e week-end de manifestations nationales contre la réforme du système judiciaire. La principale manifestation s’est déroulée, comme d’habitude, dans la rue Kaplan à Tel Aviv. Crowd Solutions, partenaire de la Treizième chaîne, a estimé le nombre de participants à 130 000, tandis que les organisateurs l’ont estimé à 150 000. Au niveau national, les organisateurs ont revendiqué une participation de quelque 286 000 personnes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.