Meron : Le Magen David Adom a encore besoin de dons du sang
Rechercher

Meron : Le Magen David Adom a encore besoin de dons du sang

2 208 Israéliens se sont spontanément mobilisés pour donner leur sang, dans la journée de vendredi, après la catastrophe du mont Meron ; l'organisation lance un nouvel appel

Des Israéliens donnent leur sang après la catastrophe du mont Meron, le 30 avril 2021. (Crédit : Magen David Adom)
Des Israéliens donnent leur sang après la catastrophe du mont Meron, le 30 avril 2021. (Crédit : Magen David Adom)

Suite à la bousculade meurtrière qui a endeuillé les festivités de Lag BaOmer qui avaient été organisées sur le mont Meron, jeudi soir, ce sont plus de deux mille Israéliens qui sont venus spontanément donner leur sang dans des centres mobiles de tout le pays, vendredi. Le Magen David Adom (MDA), samedi, a demandé au public de rester mobilisé et de donner son sang au cours des prochaines semaines.

Parmi les 2 208 Israéliens, au total, qui se sont présentés aux unités mobiles qui avaient été dressées par le MDA, a figuré le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est venu à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem dans l’après-midi de vendredi.

Jeudi soir, au moins 45 pèlerins juifs qui prenaient part à un rassemblement massif sont morts lors d’une bousculade géante qui a eu lieu sur le mont Meron. La catastrophe a également fait plus de 150 blessés, un grand nombre grièvement.

« Le Magen David Adom veut remercier le public pour sa vaste et émouvante mobilisation en seulement quelques heures, et rappelle que le sang collecté servira à sauver la vie des blessés de Meron et des autres patients pris en charge dans les hôpitaux de tout le pays », a fait savoir l’organisation dans un communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donne son sang à l’hôpital Shaare Zedek suite à la catastrophe du mont Meron. (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

« Chaque poche de sang collectée peut être utilisée pendant seulement 35 jours et les services du MDA demandent donc aux Israéliens de continuer à venir pour donner leur sang au cours des prochaines semaines », a poursuivi le communiqué.

Une donneuse qui s’est exprimée vendredi devant les caméras de la Douzième chaîne a déclaré que même si cela faisait deux heures qu’elle se trouvait dans la file d’attente, il lui paraissait déterminant de rester pour apporter sa contribution à la réponse à la tragédie.

La catastrophe s’est produite alors que plus de 100 000 personnes prenaient part au rassemblement annuel de Lag BaOmer, jeudi, dans le nord de la Galilée, qui comprend une visite au tombeau du rabbin Shimon Bar Yochai, sage décédé au 2e siècle, et des feux de joie sur le versant de la montagne.

Alors qu’une foule hyper-compacte commençait à quitter les lieux en empruntant un passage étroit, certains ont glissé, entraînant des chutes par effet domino et une bousculade qui s’est avérée meurtrière, le tout apparemment aggravé par une barrière qui aurait été installée par la police au bas de la rampe en pente.

Des Juifs ultra-orthodoxes contemplent le site d’une bousculade mortelle lors des festivités de Lag B’Omer au Mont Meron, dans le nord d’Israël, le 30 avril 2021: (Crédit :AP Photo/Sebastian Scheiner).

Pour plus d’informations sur ces dons du sang, les lecteurs peuvent se rendre sur le site du Magen David Adom (en hébreu) ou appeler le 03-9101101.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...