Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Meyer Habib réélu député dans la 8e circonscription des Français de l’étranger

Il a récolté 53,99 % des voix, contre 46,01 % pour la macroniste Deborah Abisror de Lieme, selon les résultats provisoires

Le député français apparenté "Les Républicains" Meyer Habib à l'Assemblée nationale, à Paris, le 28 novembre 2022. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)
Le député français apparenté "Les Républicains" Meyer Habib à l'Assemblée nationale, à Paris, le 28 novembre 2022. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)

Meyer Habib, député français sortant apparenté Les Républicains, a été réélu ce dimanche, au second tour de l’élection législative dans la 8e circonscription des Français établis à l’étranger, qui comprend notamment Israël. Son élection en juin dernier avait été invalidée par le Conseil constitutionnel pour des « irrégularités ». Comme à chaque scrutin, le taux de participation a été bas : 11,82 % des inscrits (soit 16 344 votants sur 138 245 inscrits).

Il a récolté 53,99 % des voix, contre 46,01 % pour la macroniste Deborah Abisror de Lieme, selon les résultats provisoires disponibles sur le site du ministère des Affaires étrangères.

M. Habib a ainsi creusé l’écart face à Mme Abisror de Lieme, qui était déjà en lice au second tour en juin dernier et avait alors obtenu 49,42 % de suffrages.

Outre Israël, la 8e circonscription regroupe plusieurs pays du pourtour méditerranéen, dont l’Italie, la Grèce et la Turquie.

Le député a réagi à cette quatrième réélection ce dimanche soir en postant une vidéo sur Twitter. Dans la séquence filmée au mur Occidental, à Jérusalem, il lit notamment la prière juive pour la République française. Meyer Habib est par ailleurs un proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le Conseil constitutionnel avait annulé début février son élection de juin après avoir constaté des « irrégularités » et des « manœuvres » de ses sympathisants « de nature à altérer la sincérité du scrutin » : « des messages appelant à voter » pour le candidat le jour du scrutin ou des appels durant lesquels « il a pu irrégulièrement être proposé aux électeurs de voter par internet à leur place ».

Meyer Habib est aussi visé par une enquête pour « détournement de fonds publics », à la suite d’un signalement de Tracfin, les enquêteurs soupçonnant des irrégularités dans la rémunération de ses collaborateurs parlementaires.

Après l’invalidation de l’élection, Deborah Abisror-de Lieme s’était réjouie que « la plus haute juridiction française mette fin à des années de manœuvres illicites pratiquées par Meyer Habib ».

Clémentine Autain, députée de la Nupes, avait elle posté sur Twitter un « Mazel Tov ! », jugé antisémite, après l’invalidation. Elle n’a pas réagi à sa réélection ce dimanche.

Deux autres députés sortants ont également été réélus ce week-end dans le cadre de ces législatives partielles : la macroniste Eleonore Caroit dans la 2e circonscription (pays d’Amérique latine et des Caraïbes) ; et le candidat écologiste / Nupes Karim Ben Cheikh dans la 9e circonscription (Maghreb et Afrique de l’Ouest). Dans cette circonscription, Grégory Zaoui, escroc français et « cerveau » de la fraude massive à la taxe carbone à la fin des années 2000, qui s’est fait connaitre dans la mini-série documentaire Netflix « Les Rois de l’arnaque », s’était présenté. Il a obtenu seulement neuf voix au premier tour, terminant dernier du scrutin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.