Israël en guerre - Jour 150

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Naor Hasidim et Sivan Elkabets, 23 ans : amoureux depuis qu’ils ont 16 ans

Assassinés au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023 ; ils ont été enterrés, à plusieurs jours d'intervalle, sous une pierre tombale double

Naor Hasidim et Sivan Elkabets, assassinés au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023 et enterrés à quelques jours d'intervalle sous une pierre tombale double. (Crédit : Autorisation)
Naor Hasidim et Sivan Elkabets, assassinés au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023 et enterrés à quelques jours d'intervalle sous une pierre tombale double. (Crédit : Autorisation)

Naor Hasidim, 23 ans, et sa petite amie de longue date Sivan Elkabets, 23 ans, ont été assassinés par des terroristes palestiniens du Hamas au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre.

Le couple, qui a grandi à Ashdod, était ensemble depuis l’âge de 16 ans, époque à laquelle ils s’étaient rencontrés au lycée. Ils ont été tués à l’intérieur de l’appartement de Sivan, dans le pavillon des jeunes du kibboutz Kfar Aza, où sa famille s’était installée quelques années auparavant.

Les voisins ont indiqué que des terroristes avaient probablement forcé le couple à sortir de leur mamad – la pièce sécurisée – avant de les assassiner sur le canapé de leur salon.

Ils ont été enterrés côte à côte à Ashdod à plusieurs jours d’intervalle, leurs corps ayant été découverts séparément. La phrase en hébreu « dans la vie comme dans la mort, ils ne se sont pas séparés » a été inscrite sur leur pierre tombale double.

Sivan laisse derrière elle ses parents, Shimon et Anat, ainsi que ses frères Nadav et Guy et sa sœur Noa. Naor laisse dans le deuil ses parents, Avi et Galit, ainsi que ses frères et sœurs, Mor, Noa et Eliya.

Naor venait de se faire embaucher comme commercial par la société de cartes de crédit Cal, à Ashdod. Sivan étudiait l’informatique au Sapir College de Sderot.

יום הולדת 24 לנאור חסידים שנרצח עם חברתו סיון אלקבץ במתחם דור צעיר בקיבוץ כפר עזה. הערב התאספו חברות וחברים בבית העלמין באשדוד שם קבורים נאור וסיון, שרו שירים, הפריחו בלונים, והדליקו נר זכרון במקום נרות יום הולדת

Posted by ‎אשדוד10 – Ashdod10‎ on Wednesday, January 3, 2024

Le père de Sivan, Shimon Elkabets, ancien directeur de Galatz – la radio de l’armée -, s’est exprimé dans Maariv.

« Tu avais une telle gentillesse en toi, mais aussi de l’entêtement, de la persistance et une diligence extraordinaire », a-t-il écrit.

« Tu étais également indépendante, confiante, bien informée. Et quand tu ne l’étais pas, tu savais toujours comment demander, tu savais comment alléger n’importe quel moment difficile et rendre chaque tâche possible. »

Shimon a écrit que Sivan était une excellente élève, impressionnant tous ses professeurs, et qu’elle a également brillé pendant son service militaire en tant qu’instructrice sportive dans l’armée de l’air. « Ma petite fille, ma Sivani, les terroristes t’ont assassinée, mais pas celle que tu étais pour nous tous. On ne peut pas tuer la beauté et la morale. On ne peut pas détruire la gentillesse et l’amour véritable. On ne peut pas brûler la connaissance et la sagesse. On ne peut pas tirer et effacer un sourire et des bras qui enlacent. »

La sœur de Sivan, Noa Elkabets, a écrit sur Facebook à propos de sa « ‘petite sœur’, qui a toujours été ‘plus grande’ que moi – plus grande, plus noble, plus douce, plus belle, plus intelligente et réfléchie, plus droite, plus diligente, plus convaincante, parce que la façon dont tu t’adressais au monde était plus chaleureuse, plus convenable et procurait un sentiment de bien-être – tu attirais tout les gens vers toi, sans même essayer ».

La sœur de Naor, Mor Ben Hemo, a écrit sur Facebook que son frère était « le meilleur et le plus chaleureux ».

« Merci pour ces 23 années pendant lesquelles tu m’as faite rire sans relâche, tu as veillé sur moi et tu as fait en sorte que j’aie toujours le sourire aux lèvres. Dans les moments difficiles, tu m’as soutenue. Parler de toi au passé me brise le cœur, mais ce que j’ai ressenti ce samedi-là, je le ressens encore aujourd’hui : tu es avec moi à chacun de mes pas. »

Mor l’a décrit comme « un garçon qui donne le meilleur de lui-même à ceux qui l’entourent, un garçon qui fait rire tout le monde quand il s’amuse de nous avec ce sourire espiègle qui nous fait craquer, un garçon qui vous faisait toujours sourire, et si parfois il n’y parvenait pas, il retournait ciel et terre juste pour vous donner le sourire. »

Le jour du 24e anniversaire de Naor, sa mère, Galit, a écrit sur Facebook. « Nous sommes le 3 janvier et tu n’es pas avec nous. Tout est devenu futile, insignifiant, trop triste, vide. Tu étais un enfant plein de lumière, de joie, de sourires et d’objectifs, plein d’amour (…). Nos journées ensemble me manquent, nous avions tout ce dont nous avions besoin, et maintenant j’ai l’impression qu’il n’y a plus rien. Je vous aime Naor et Sivan, merci pour tout le bien que vous nous avez apporté, vous étiez si spéciaux, et seuls ceux qui vous connaissaient peuvent comprendre. »

Le jour de son anniversaire, son père, Avi, s’est rendu dans l’appartement de Kfar Aza où il a été assassiné. « Aujourd’hui, c’est son anniversaire. Je suis venu ici pour passer un peu de temps en communion avec lui, pour prier », a expliqué Avi à l’agence Reuters, vêtu d’un tee-shirt frappé d’une photo de Naor et Sivan.

« Il y a un trou béant dans mon cœur. Je ne sais pas s’il se refermera. Il ne cesse de s’élargir. »

Avi a confié qu’il ne parvenait à surmonter son chagrin qu’en se remémorant des souvenirs heureux du couple, notamment leur joie lors du mariage de sa fille Mor, quelques mois auparavant. « La façon dont il a dansé, la façon dont elle a dansé. Ils se sont serrés dans les bras et se sont embrassés. Comme ils ont aimé tout le monde et comme tous les ont aimés. Ce sont les plus beaux souvenirs du monde. »

Reuters a contribué à cet article.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.