Israël en guerre - Jour 147

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Naor Levi, 24 ans, un musicien électro connu sous le nom de DJ AudioPhiller

Il a été assassiné au festival de musique Supernova le 7 octobre

Naor Levi, alias DJ AudioPhiller. (Crédit : Facebook)
Naor Levi, alias DJ AudioPhiller. (Crédit : Facebook)

Naor Levi, 24 ans, originaire de Holon, a été assassiné par des terroristes du Hamas lors du festival de musique Supernova le 7 octobre 2023.

Connu sous son nom de scène DJ AudioPhiller, Levi participait au festival dans le public. Il a couru vers sa voiture avec un ami lorsque les sirènes ont retenti. À 6h37, il a posté sur Facebook un mot : « khalas » – de l’argot hébreu-arabe pour « stop », ou « assez ».

Il a appelé sa mère peu de temps après et lui a dit qu’il s’était fait tirer dessus.

« Il m’a dit qu’il m’aimait, puis : ‘Désolé, désolé, désolé’… Il a dit qu’il nous protégerait toujours, il a récité [la prière fondamentale] Shema Yisrael », a dit sa mère, Livnat Regev-Levi, dans une interview. Elle est restée au téléphone avec lui pendant 38 minutes avant de déconnecter pour appeler la police, qui n’a pas répondu. Naor n’a plus répondu non plus lorsqu’elle l’a rappelé.

Son corps a été retrouvé six jours plus tard et sa famille a été informée qu’il avait été tué.

Il laisse dans le deuil ses parents, Livnat et Avi, ainsi que ses frère et sœur aînés, Stav et Adar. Il a été enterré le 13 octobre à Petah Tikva.

Sa famille et ses amis se souviennent de lui comme d’un grand fan de musique, supporter du club de l’Hapoel Tel Aviv.

« Naor aimait vraiment la musique et la liberté – c’était ce qu’il y avait de plus important pour lui dans la vie », a déclaré Livnat. « C’était un enfant très drôle, farceur, sage, avec des yeux qui sentent et voient tout. »

Elle a expliqué qu’il ne s’était pas bien intégré dans le système scolaire traditionnel, avant de recevoir un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention et de rejoindre une nouvelle école plus attentive à ses besoins.

« Là, ils ont compris ensemble qu’il était attiré par la musique, ce qui lui a donné un rythme dans la vie », a déclaré Livat. Pendant et après son service militaire, dit-elle, il a commencé à s’intéresser davantage à la musique, et « lentement, Naor est devenu un professionnel et s’est fait un nom. Il s’est spécialisé dans la musique transe dans le style des années 80, qui s’adresse à un public plus âgé… et s’est fait un nom dans le monde entier, en enregistrant au Portugal et en Espagne ».

Son amie Daniela Gandi, qui a fui la fête avec lui et qui a été grièvement blessée, a écrit sur son mur Facebook un mois après son assassinat : « Je suis sûre que tu m’entends te parler en permanence. Nos conversations idiotes, nos messages sur la musique, les nouveaux morceaux qu’on trouvait et se partageait, me manquent. Parfois, je pense à toi et je me mets immédiatement à pleurer. Aux rires que nous avons eus ensemble. Merci pour cette vie. Tout est grâce à toi. »

« Mon petit frère bien-aimé », a écrit son frère Adar sur Facebook. « Naori, je n’aurais même jamais imaginé à quel point tu me manquerais. »

Sa mère a raconté que ses funérailles avaient été très musicales, et remplies de t-shirts rouges de l’Hapoel. « J’ai mis des bonbons sur sa tombe, ceux qu’il aimait, au lieu de pierres… Nous avons chanté près de sa tombe et joué de la musique transe. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.