Netanyahu: la cellule du Hezbollah en Syrie est la « pointe de l’iceberg »
Rechercher

Netanyahu: la cellule du Hezbollah en Syrie est la « pointe de l’iceberg »

L'armée israélienne avait auparavant annoncé avoir découvert une cellule du groupe terroriste libanais sur le plateau du Golan syrien

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu apparaît le 13 mars 2019 dans une vidéo diffusée par son bureau. Il parle de la découverte d'une cellule terroriste du Hezbollah dans le plateau du Golan (Capture d'écran YouTube).
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu apparaît le 13 mars 2019 dans une vidéo diffusée par son bureau. Il parle de la découverte d'une cellule terroriste du Hezbollah dans le plateau du Golan (Capture d'écran YouTube).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti l’Iran et le Hezbollah qu’ »Israël sait ce que vous faites, Israël sait où vous le faites », quelques heures après qu’Israël a annoncé qu’il avait mis à jour une cellule terroriste dans le plateau du Golan syrien.

La cellule du Hezbollah est « seulement la pointe de l’iceberg » a déclaré mercredi Netanyahu, qui est aussi ministre de la Défense.

Plus tôt mercredi, l’armée israélienne avait découvert une cellule du Hezbollah en développement. Elle était établie dans un village frontalier sur le plateau du Golan syrien au cours des derniers mois. Israël a promis d’empêcher le groupe terroriste d’opérer contre Israël depuis la Syrie, même au risque de déclencher un conflit de petite ampleur.

Soutenu par l’Iran, le groupe terroriste libanais s’efforce de créer un front sur le Golan syrien depuis des années, mais a eu du mal à s’implanter suffisamment dans la zone frontalière du sud. Pourtant, la reconquête de la zone frontalière par le dictateur syrien Bachar el-Assad cet été a donné l’opportunité au groupe allié du régime d’essayer à nouveau d’établir l’infrastructure nécessaire avec laquelle il pourrait menacer Israël à proximité de sa frontière.

« Ce matin, Israël a découvert un réseau terroriste du Hezbollah sur le plateau du Golan. Le Hezbollah est une organisation terroriste. C’est un allié de l’Iran. Il fait ce que l’Iran lui demande et ce réseau terroriste fait partie de la politique d’agression de l’Iran contre Israël », a déclaré Netanyahu dans un communiqué vidéo.

« J’ai donc un message clair pour l’Iran et le Hezbollah, a-t-il ajouté. Israël sait ce que vous faites, Israël sait où vous le faites. Ce que nous avons découvert aujourd’hui est seulement la pointe de l’iceberg. Nous en savons beaucoup plus. »

Il a prévenu qu’Israël « continuera à faire tout ce qui est nécessaire pour se défendre. Nous continuerons à utiliser tous les moyens, ouvertement ou secrètement, pour empêcher l’Iran d’utiliser la Syrie, le Liban et Gaza comme des bases avancées pour attaquer Israël ».

En dévoilant l’existence de la cellule, l’armée a déclaré que « le réseau est nouveau et actuellement concentré sur l’objectif de se familiariser avec la zone de l’espace du Golan. Le but final est de contrôler des équipes d’agents syriens qui lanceront des attaques contre Israël ».

A ce stade, l’opération du Hezbollah – connue au sein de l’organisation comme le « Dossier Golan » – consiste surtout à collecter des renseignements et à recruter des agents. Ils disposent également d’armes, principalement d’explosifs, d’armes légères, de mitraillettes automatiques et de missiles anti-tank, selon Tsahal.

L’armée a déclaré que le groupe terroriste pourrait essayer de faire venir des roquettes, des missiles et d’autres armes sur la zone à l’avenir. Le Hezbollah craint cependant que de telles munitions puissent être détruites par des frappes israéliennes.

Amiram Levin, un ancien chef du Commandement du nord d’Israël, a accusé des personnalités politiques non nommées, mais il faisait probablement référence à Netanyahu, d’utiliser l’armée à des fins politiques avec l’annonce spectaculaire du porte-parole de Tsahal mercredi sur ce qu’il a décrit comme étant des informations connues de longue-date.

« Du bruit et de l’agitation sur rien. Cela ressemble à une utilisation cynique de l’armée israélienne afin d’imposer l’ordre politique du jour. Il n’y a rien de nouveau ici. Donc le Hezbollah a essayé de s’implanter et de faire toutes sortes de choses. Il n’y a rien de nouveau là-dedans, il ne s’agit pas non plus d’une nouvelle menace », a déclaré Levin dans un entretien avec Radio Israël mercredi.

Une carte fournie par l’armée israélienne montre les localisations approximatives des activités d’uine cellule du Hezbollah le long de la frontière syrienne avec Israël, le 13 mars 2019 (Crédit : Armée israélienne)

Selon l’armée israélienne, les activités de la cellule sont focalisées sur la région frontalière depuis le plateau du Golan d’Israël, entre la ville abandonnée de Quneitra et le village d’Arnah. Une partie importante de l’infrastructure a été installée autour du village Druze de Khader, une zone qui a été ciblée par un tir d’artillerie attribué à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...