Netanyahu ordonne de nouvelles mesures pour lutter contre la vague de terreur
Rechercher

Netanyahu ordonne de nouvelles mesures pour lutter contre la vague de terreur

Après la réunion de sécurité d'urgence, Netanyahu a dit que le recours à la détention administrative sera élargi, la démolition des maisons des terroristes sera accélérée ; Réunion du cabinet de sécurité prévue lundi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem le 20 septembre 2015 (Crédit photo: Ohad Zwigenberg / Pool / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem le 20 septembre 2015 (Crédit photo: Ohad Zwigenberg / Pool / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a conclu une réunion de sécurité de quatre heures dimanche soir sur la récente hausse de la violence à Jérusalem et en Cisjordanie, en ordonnant de nouvelles mesures après le meurtre de deux Israéliens à Jérusalem, dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon la Deuxième chaîne, parmi les mesures envisagées pour lutter contre la récente vague de violence, l’on trouve une augmentation du recours à la détention administrative pour les émeutiers palestiniens et des suspects soupçonnés de terrorisme, une augmentation dans le déploiement des forces de sécurité à Jérusalem et en Cisjordanie et la réintroduction de la politique controversée de démolition des maisons des terroristes.

À la fin de la réunion, Netanyahu a annoncé qu’il a chargé les forces de la sécurité d’ « accélérer la démolition des maisons des terroristes, d’étendre le recours à la détention administrative [l’emprisonnement de suspects sans procès] contre les émeutiers palestiniens, renforcer la présence des forces de la sécurité à Jérusalem et en Cisjordanie et d’interdire ceux qui incitent à [la terreur] dans la Vieille Ville et au mont du Temple ».

Netanyahu a également déclaré après la réunion qu’Israël « mène une lutte à mort contre le terrorisme palestinien. »

Netanyahu a rencontré dimanche le ministre de la Défense Moshe Yaalon, le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, le chef de l’armée Gadi Eisenkot, le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Yoram Cohen, et d’autres responsables de la sécurité.

Selon la Dixième chaîne, les responsables de la sécurité ont dit à Netanyahu que la récente vague de violences n’était pas une troisième Intifada.

Les agents de la sécurité ont également dit au Premier ministre, selon le rapport, que, malgré le discours à l’ONU du président de l’AP Mahmoud Abbas et les récentes tensions, la coordination entre les forces de sécurité israélienne et palestinienne se poursuivait.

Netanyahu, selon le rapport, a appelé ceux qui étaient présents à agir pour calmer les tensions et il aurait décidé de ne pas approuver de nouveaux plans de construction dans les implantations situées en Cisjordanie.

Netanyahu est revenu de New York dimanche après-midi après avoir assisté et s’être exprimé à l’Assemblée générale des Nations unies.

Il s’est dès son retour rendu directement au siège de Tsahal situé à Tel Aviv pour discuter de la situation sécuritaire, moins de 24 heures après que deux attaques terroristes se soient produites samedi soir à Jérusalem faisant deux morts et trois blessés, dont un enfant de deux ans.

Après les attentats terroristes de samedi soir, des sources proches du Premier ministre ont été citées disant : « Ils veulent une troisième Intifada ? Ils auront un deuxième ‘Bouclier défensif’ », en référence à la répression de l’armée israélienne menée contre le terrorisme en Cisjordanie en 2002 en réponse à la deuxième Intifada.

« Il y aura beaucoup de mesures prises qui vont nuire à l’infrastructure du Hamas », ont déclaré les sources.

Netanyahu est censé réunir le cabinet de sécurité lundi soir après la fin de la fête de Souccot pour discuter des opérations à mener contre le Hamas et d’autres groupes terroristes présents en Cisjordanie,a rapporté le quotidien Israel Hayom.

Plus tôt dimanche, la police a décidé, dans une mesure exceptionnelle, d’interdire l’accès à la Vieille Ville aux Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...