Netanyahu préoccupé du comportement de certains touristes israéliens aux Émirats
Rechercher

Netanyahu préoccupé du comportement de certains touristes israéliens aux Émirats

Avant le lancement des vols directs, le gouvernement a évoqué la nécessité de rédiger un code de conduite pour les futurs touristes en raison des différences culturelles

La piscine et la plage de l'hôtel Atlantis sont visibles avec la ligne d'horizon de la marina de Dubaï visible au loin à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le mardi 14 juillet 2020. (AP Photo/Jon Gambrell)
La piscine et la plage de l'hôtel Atlantis sont visibles avec la ligne d'horizon de la marina de Dubaï visible au loin à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le mardi 14 juillet 2020. (AP Photo/Jon Gambrell)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres ministres sont préoccupés par d’éventuels incidents dus aux différences culturelles, qui pourraient survenir entre les Israéliens et les Emiratis alors que des vols directs entre les deux pays commenceront le mois prochain.

Netanyahu s’est dit favorable à la publication d’un « code de conduite » pour les touristes israéliens de passage aux Émirats arabes unis, selon le radiodiffuseur Kan.

Le reportage, qui ne cite pas de sources, a rapporté des extraits de la réunion du cabinet de dimanche.

Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi aurait souligné qu’il était nécessaire d’expliquer aux Israéliens la conduite à tenir aux Émirats arabes unis parce que les Émiratis « sont très sensibles et que parfois, les Israéliens ne savent pas se tenir ». Il a dit craindre que les Israéliens ne montrent « leur mauvais visage » et que cela n’engendre des dégâts sur le plan diplomatique.

La ministre du Tourisme et des Affaires stratégiques Orit Farkash-Hacohen a déclaré que son équipe avait déjà soumis une proposition pour une brochure listant les « choses à faire et à ne pas faire ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours télévisé après la signature d’un contrat avec Pfizer pour l’achat de doses du vaccin contre le coronavirus, aux quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv, le 13 novembre 2020. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

« C’est très important », a-t-il dit. « Je propose que vous instruisiez réellement les Israéliens. » Il a déclaré qu’il voulait éviter d’appeler cela un code de conduite et a demandé de trouver un autre titre.

Plusieurs compagnies aériennes émiraties ont annoncé qu’elles proposeront des vols directs vers et depuis Israël à partir du 26 novembre.

Au début du mois, Abou Dhabi a confirmé l’exemption de visa pour les Israéliens.

L’accord doit également être ratifié par le cabinet israélien et la Knesset avant d’entrer en vigueur. Le mois dernier, la Knesset a approuvé, à une majorité écrasante, l’accord de normalisation avec les Émirats, qui stipule que le programme de visas sera confirmé dans un avenir proche.

Toutefois, à quelques exceptions près, les touristes non israéliens ne sont actuellement pas autorisés à entrer en Israël en raison des restrictions relatives à la pandémie de coronavirus, bien que les Émirats arabes unis soient classés comme un pays « vert » selon les dispositions du ministère de la Santé, ce qui signifie que les voyageurs retournant en Israël ne sont pas tenus de se mettre en quarantaine.

La semaine dernière, un avion de la compagnie aérienne low-cost flydubai a atterri pour la première fois en Israël, avant le lancement par la compagnie aérienne publique Emirati de vols directs entre Tel-Aviv et Dubaï.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...