Netanyahu s’est entretenu avec Abdallah II pour résoudre la crise diplomatique
Rechercher

Netanyahu s’est entretenu avec Abdallah II pour résoudre la crise diplomatique

Isaac Herzog appelle le gouvernement à tout mettre en œuvre pour préserver les relations avec la Jordanie, un "allié stratégique"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) en Jordanie avec le roi Abdallah II (Crédit : Kobi Gideon/GPO/FLASH90)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) en Jordanie avec le roi Abdallah II (Crédit : Kobi Gideon/GPO/FLASH90)

Le chef de l’opposition Isaac Herzog a appelé lundi le gouvernement à faire le maximum pour préserver de bonnes relations avec la Jordanie, malgré la fusillade qui a eu lieu à l’ambassade israélienne.

« La Jordanie est un allié stratégique », a déclaré Herzog, avant d’ajouter qu’Israël doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que le fonctionnement de l’ambassade ne soit pas perturbé.

« Nous devons respecter le roi et son royaume. Nous devons respecter son honneur et sa position, notamment quand il est question du mont du Temple. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est s’entretenu avec le roi Abdallah II, afin de tenter de mettre fin à la crise déclenchée par la fusillade à l’ambassade.

Un agent de sécurité de l’ambassade israélienne a été poignardé et légèrement blessé. Il a tiré et abattu son assaillant et un passant.

Cet entretien est à l’initiative d’un haut-responsable qui s’est rendu à Amman pour parler avec les responsables de la sécurité jordanienne, afin de trouver une solution.

À son retour, l’identité de ce négociateur a été révélée. Il s’agit du directeur du Shin Bet, Nadav Argaman.

L’appel téléphonique avec le roi a été reporté, car ce dernier est actuellement en déplacement aux États-Unis.

Le bureau du Premier ministre a démenti le fait que la Jordanie a posé des conditions aux retours de l’agent de sécurité israélien, qui a abattu un assaillant et un passant, en échange du retrait des détecteurs de métaux sur le mont du Temple.

« Les contacts entre Israël et la Jordanie ont été menés dans un esprit de coopération. Aucune condition n’a été posée par la Jordanie quant au retour du garde », a indiqué le bureau du Premier ministre.

La crise déclenchée par les nouvelles mesures de sécurité israéliennes sur le mont du Temple doit être résolue d’ici vendredi, au risque de voir une escalade des violences, a déclaré lundi l’émissaire de l’ONU chargé du Proche-Orient, Nickolay Mladenov.

« Il est extrêmement important qu’une solution soit trouvée à la crise actuelle d’ici vendredi de cette semaine », a-t-il dit à des journalistes après avoir informé le Conseil de sécurité, ajoutant « les dangers vont aller en augmentant si nous passons un autre cycle de prière du vendredi sans solution à la crise ».

« Il est d’une importance cruciale que le statu quo soit préservé à Jérusalem », a souligné M. Mladenov à New York, qui a expliqué avoir pressé les membres du Conseil de sécurité d’user de leur influence sur Israël et sur les Palestiniens pour désamorcer la crise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...