Rechercher

Olmert affirme que Sara Netanyahu a menti lorsqu’elle a nié boire de l’alcool

L'ancien Premier ministre cite le témoignage de Hadas Klein, qui a parlé d'un approvisionnement "sans fin" en cigares et en champagne pour les Netanyahu

L'ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara arrivent pour une audience concernant leur procès contre l'ancien Premier ministre Ehud Olmert, au tribunal de première instance de Tel Aviv, le 10 janvier 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/POOL)
L'ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara arrivent pour une audience concernant leur procès contre l'ancien Premier ministre Ehud Olmert, au tribunal de première instance de Tel Aviv, le 10 janvier 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/POOL)

Le tribunal de première instance de Tel-Aviv a rejeté la demande déposée dimanche par l’avocat de l’ancien Premier ministre Ehud Olmert, qui souhaitait faire appel à Hadas Klein – témoin clé de l’accusation dans le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu – en tant que témoin dans l’affaire de diffamation intentée par la famille Netanyahu contre Olmert.

Olmert a affirmé dimanche que Sara Netanyahu pourrait avoir menti dans son témoignage dans le cadre du procès en diffamation intenté par la famille Netanyahu contre ce dernier et a demandé au tribunal de la convoquer pour obtenir des éclaircissements.

L’avocat d’Olmert, Amir Titonovich, a demandé au tribunal d’examiner des preuves qui semblent contredire le témoignage de Sara sur ses habitudes de consommation d’alcool.

La requête cite des parties du récent témoignage de Klein, une assistante des milliardaires James Packer et Arnon Milchan, qui a décrit, lors de son témoignage au tribunal de Jérusalem, les demandes incessantes de produits de luxe faites pendant des années par l’ancien Premier ministre Netanyahu et son épouse Sara à ses patrons.

La semaine dernière, Klein a décrit à la cour comment elle était devenue l’intermédiaire d’un approvisionnement incessant en cigares et en champagne de première qualité pour les Netanyahu, marchandises qui, selon elle, étaient demandées directement par l’ex-Premier ministre et son épouse.

Les Netanyahu ont porté plainte pour diffamation contre Olmert après que ce dernier a publiquement qualifié les membres de la famille Netanyahu de « malades mentaux » qui « nécessitent un traitement psychiatrique ». La famille Netanyahu réclame 837 000 shekels de dommages et intérêts pour « les efforts obsessionnels livrés pour nuire à [sa] bonne réputation publique, par jalousie et également en résultat d’une frustration profonde ».

L’ancien Premier ministre Ehud Olmert arrive pour une audience dans le cadre d’une plainte pour diffamation déposée contre lui par la famille Netanyahu au tribunal de Tel Aviv, le 12 juin 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La requête déposée dimanche au nom d’Olmert indique que, lors des audiences du procès en diffamation intenté par les Netanyahu contre Olmert, Sara a déclaré ne jamais boire d’alcool, ce qui, selon l’avocat d’Olmert, contredit le témoignage de Klein.

« Que la plaignante n°2 [Sara Netanyahu] ait tendance à s’enivrer ou non est très pertinent dans cette affaire », a écrit Titonovich, selon la Douzième chaîne.

« C’est particulièrement pertinent pour la question de savoir si oui ou non les Netanyahu étaient précis et honnêtes dans leur témoignage. Si l’on découvre qu’elle a effectivement menti lorsqu’elle a dit qu’elle ne buvait jamais d’alcool, cela aurait une grande importance pour l’ensemble de l’affaire. »

Titonovich a soutenu que le témoignage de Klein « indique que [Sara] a tendance à consommer de grandes quantités d’alcool et qu’elle tente de dissimuler ce fait au tribunal ». D’autres éléments de preuve montrent que, très probablement en raison de sa consommation excessive d’alcool, qui n’arrange pas ses troubles mentaux, « [Sara] connaît des épisodes psychotiques au cours desquels elle devient violente et bruyante et ne contrôle plus ses propres actions ».

Olmert affirme en outre que les prétendus troubles mentaux de Sara « affectent le sort des citoyens israéliens ».

Hadas Klein, assistante d’Arnon Milchan, arrivant pour témoigner dans le procès de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, au tribunal de Jérusalem, le 6 juillet 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Olmert, dans sa requête dimanche, a demandé que Klein soit appelée à témoigner dans l’affaire de diffamation et que Sara soit de nouveau convoquée afin de clarifier si son témoignage constitue un parjure.

Le tribunal a jugé la demande « non pertinente ».

Lors de son témoignage, Sara Netanyahu a mis en avant sa carrière de psychologue pour enfants et a nié avoir été admise dans un hôpital psychiatrique en Autriche, faisant référence aux rumeurs des années précédentes selon lesquelles elle avait été internée.

« Je ne suis pas malade. J’aide les gens en tant que psychologue », a-t-elle déclaré. « Je considère cela avec beaucoup de compassion. Les personnes ayant des problèmes de santé mentale sont cataloguées négativement. »

En février, le tribunal a rejeté une demande d’Olmert pour que Netanyahu, Sara et leur fils aîné, Yair, subissent une évaluation psychiatrique dans le cadre du procès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...