ONU : L’employé qui aurait détourné des millions pour le Hamas était un « héros humanitaire »
Rechercher

ONU : L’employé qui aurait détourné des millions pour le Hamas était un « héros humanitaire »

Mohamed Halabi, chef des opérations World Vision dans la bande de Gaza, a dit-il qu'il consacre sa vie à aider les gens

Une page maintenant archivée du site worldhumanitarianday.org  décrit  Mohamed Halabi comme un «humanitaire». Halabi est accusé par Israël d'avoir détourné des millions de dollars de dons au profit du Hamas. (Capture d'écran)
Une page maintenant archivée du site worldhumanitarianday.org décrit Mohamed Halabi comme un «humanitaire». Halabi est accusé par Israël d'avoir détourné des millions de dollars de dons au profit du Hamas. (Capture d'écran)

Le travailleur humanitaire palestinien accusé par Israël d’avoir détourné des dizaines de millions de dollars pour financer la machine de guerre du Hamas dans la bande de Gaza a été décrit en 2014 par les Nations unies comme un « héros humanitaire », selon l’organisme de bienfaisance qui l’emploie et une page maintenant supprimée du site worldhumanitarianday.org qui est toujours archivée en ligne.

Mohamed Halabi, un membre du Hamas et directeur à Gaza des opérations de World Vision, a été inculpé jeudi par un tribunal de Beer Sheva jeudi pour plusieurs chefs d’accusation liés à la sécurité pour son rôle présumé dans la combine.

Il a été arrêté le 15 juin dans une opération conjointe du Shin Bet, de l’armée et de la police israéliennes au passage d’Erez entre Israël et la bande de Gaza alors qu’il tentait de retourner dans l’enclave palestinienne.

Halabi, un membre du Hamas depuis son plus jeune âge, avait été choisi en 2005 pour infiltrer l’organisation caritative internationale dans le but de voler de l’argent au profit de l’organisation terroriste, selon les enquêteurs israéliens.

« Ce fut une enquête sérieuse et importante qui a montré essentiellement la façon cynique et grossière par laquelle le Hamas tire parti des fonds et des ressources des organisations d’aide humanitaire internationales », a déclaré le Shin Bet.

Dans une interview en août 2014 sur le site internet de World Vision pour célébrer sa nomination, Halabi a dit qu’il est devenu un travailleur humanitaire au cours de la deuxième Intifada, au tournant du millénaire, quand il « a vu les victimes parmi les civils et a vu comment les gens souffraient. »

Cela, a-t-il expliqué, « m’a motivé à faire du bénévolat dans l’une des ONG locales. »

Dans l’interview il est dit qu’il « avait été défini comme l’un des héros humanitaires de l’ONU. »

Halabi ajoute : « Ayant traversé des conflits et des guerres, vu des enfants blessés et tués, et sachant que mes propres enfants ont été traumatisés par la violence, j’ai décidé de consacrer entièrement ma vie à aider les gens et les enfants à restaurer leur vie. »

Mohamed Halabi, membre du Hamas et directeur des opérations de l'organisme World vision dans la bande de Gaza, a été inculpé le 4 août 2016, pour avoir détourné les fonds de l'organisme de bienfaisance au profit de l'organisation terroriste. (Capture d'écran: World Vision)
Mohamed Halabi, membre du Hamas et directeur des opérations de l’organisme World Vision dans la bande de Gaza, a été inculpé le 4 août 2016, pour avoir détourné les fonds de l’organisme de bienfaisance au profit de l’organisation terroriste. (Capture d’écran: World vision)

En ce qui concerne son travail pour World Vision, Halabi a dit : « Nous aidons plus de 1 500 enfants dans 15 espaces pour enfants, 350 enfants blessés dans des hôpitaux et 600 dans des quartiers. De plus, nous avons aidé 8 000 parents par des formations aux premiers secours psychologiques qui ont considérablement réduit le stress sur leurs enfants pendant la guerre ».

World Vision a mis en doute jeudi les accusations d’Israël, insistant sur le fait qu’il effectue des vérifications et audits réguliers afin d’assurer que l’aide financière à Gaza parvienne à ceux qui en ont le plus besoin.

« Sur la base des informations dont nous disposons à l’heure actuelle, nous n’avons aucune raison de croire que les allégations sont vraies », a déclaré World Vision International dans un communiqué.

« Les programmes de Gaza ont fait l’objet de vérifications régulières internes et indépendantes, d’audits indépendants, et un large éventail de contrôles internes visant à garantir que les sommes atteignent leurs bénéficiaires et soient utilisées dans le respect des lois applicables et des exigences des bailleurs de fonds », a déclaré l’organisme de bienfaisance.

L’argent – environ 60 % du budget total de l’organisme – aurait été utilisé pour acheter des armes, creuser des tunnels et construire des installations militaires pour le Hamas, selon les enquêteurs.

Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas. (Crédit : YouTube/MEMRI)
Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas. (Crédit : YouTube/MEMRI)

Le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri a nié les « fausses accusations », en disant à l’AFP que le mouvement n’avait « aucun lien » avec Halabi.

World Vision travaille en collaboration avec les Nations unies, en mettant souvent en œuvre ses projets.

L’ONU a déclaré être « au courant des allégations très graves » et qu’elle suivrait le cas.

L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, Danny Danon, a appelé l’ONU à exercer un contrôle accru sur ses programmes d’aide à Gaza pour veiller à ce qu’ils ne soient pas exploités par des groupes terroristes.

« Une organisation qui a reçu le soutien de l’ONU a été attrapée en train de financer le terrorisme », a-t-il reproché dans un communiqué. « L’ONU doit veiller à ce que d’autres organisations soutenues par la communauté internationale n’aident pas les terroristes ».

Halabi a été trié sur le volet pour infiltrer l’organisation caritative internationale en 2005 dans le but de voler de l’argent au profit de l’organisation terroriste, selon l’enquête.

Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam près du corps de Marwan Maarouf, 27 ans, pendant ses funérailles à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 9 février 2016. Maarouf a été tué par l'effondrement d'un tunnel dans la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90.
Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam près du corps de Marwan Maarouf, 27 ans, pendant ses funérailles à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 9 février 2016. Maarouf a été tué par l’effondrement d’un tunnel dans la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90.

Sur une période de plusieurs années, environ 40 % des fonds de World Vision pour des projets civils – 1,5 million de dollars par an – ont également été transférés à la branche nilitaire du Hamas en espèces, selon le Shin Bet, avec environ 4 millions de dollars par an qui étaient déstinés à aider les nécessiteux.

World Vision est un organisme de bienfaisance chrétien évangélique créé en 1950 qui opère dans près de 100 pays à travers le monde. Aujourd’hui, c’est l’une des plus grandes organisations humanitaires à être basées aux États-Unis, avec un budget d’environ 2,6 milliards de dollars et près de 50 000 employés. L’organisme opère en Israël, en Cisjordanie et à Gaza depuis les années 1970.

Un communiqué de 2015 sur le site Web de World Vision rapportait que l’organisme a fourni un appui à environ 90 000 personnes à Gaza

L’AFP a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...