Par crainte d’attaques du Hezbollah, l’armée mure des sections de la frontière libanaise
Rechercher

Par crainte d’attaques du Hezbollah, l’armée mure des sections de la frontière libanaise

Les soldats installent des murs en béton près du kibboutz Misgav Am ; la même protection a été installée il y a quatre ans à Metulla

Des soldats israéliens installent des sections de mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Des soldats israéliens installent des sections de mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Craignant des projets du Hezbollah pour envoyer des hommes armés en Israël pour attaquer les soldats et les civils, Israël mure au fur et à mesure des morceaux supplémentaires de sa frontière nord avec le Liban.

La Deuxième chaîne israélienne a montré mercredi des sections de mur de béton installées près du kibboutz Misgav Am, une communauté frontalière de Haute-Galilée.

La chaîne a souligné que le projet de renforcement de la zone de la frontière est en cours depuis un certain temps.

En 2012, un mur haut de sept mètres et séparant Israël du Liban près de la ville frontière de Metulla avait été achevé. Le mur de 1 200 mètres de long est équipé de caméras sophistiquées et d’équipements sensoriels visant à empêcher une infiltration. La Deuxième guerre du Liban en 2006 avait commencé par une attaque transfrontalière du Hezbollah.

Le reportage de mercredi avait été filmé deux jours auparavant, après le début d’un exercice surprise de l’armée israélienne dans le nord du pays.

Un nouveau mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, à l'ombre d'une position de l'ONU, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Un nouveau mur près de la frontière du Liban, au kibboutz Misgav Am, à l’ombre d’une position de l’ONU, le 20 avril 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Un grand nombre de véhicules terrestres et aériens et de soldats prennent part à l’exercice, qui est conçu pour tester la préparation du Commandement du Nord, a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l’armée israélienne.

Les résidents du Conseil régional du Golan et de celui de la vallée du Jourdain ont été avertis d’un mouvement accru des forces d’urgences et de véhicules militaires pendant toute la semaine.

L’exercice est orienté vers « la maintenance des compétences et de la vigilance des troupes », est-il écrit dans le communiqué.

Depuis le début de l’année 2016, Israël a mené une série d’exercices militaires conçus pour tester la préparation de l’armée et des équipes de réponse d’urgence.

L’armée a également organisé un exercice général de deux jours dans et autour de Safed, ville du nord du pays, pendant le week-end.

En pleine tensions croissantes le long de la frontière avec la bande de Gaza, Israël a la semaine dernière mené son plus grand exercice civil près de l’enclave palestinienne depuis la guerre de 2014 contre le Hamas, selon la Deuxième chaîne.

Les troupes israéliennes simulent une opération pour vaincre des terroristes avec des otages, pendant un exercice dans la salle à manger du kibboutz Erez, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 14 avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Les troupes israéliennes simulent une opération pour vaincre des terroristes avec des otages, pendant un exercice dans la salle à manger du kibboutz Erez, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 14 avril 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Les soldats et les équipes de premier secours ont simulé une incursion du Hamas en territoire israélien, dont une attaque contre un kibboutz israélien proche de la frontière et la prise d’otages par des terroristes. Pendant l’exercice, qui a eu lieu au kibboutz Erez, des troupes ont pris d’assaut les terroristes dans la salle à manger du kibboutz.

Lundi, Israël a annoncé avoir trouvé un tunnel creusé par le Hamas sous la frontière de Gaza. L’armée a détruit le tunnel le lendemain.

Mardi, l’armée israélienne a annoncé qu’elle achèverait une nouvelle clôture sophistiquée à la frontière de la bande de Gaza d’ici deux ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...