Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Paris confirme le décaissement de 33 millions d’euros pour l’UNRWA

Le manque de "neutralité" politique de l'agence onusienne à Gaza reconnu, la France insiste sur la pleine mise en œuvre des mesures du rapport conduit par Catherine Colonna

Des activistes manifestant devant les bureaux de l'Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), à Jérusalem, le 20 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des activistes manifestant devant les bureaux de l'Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), à Jérusalem, le 20 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La France a confirmé jeudi qu’elle allait décaisser 33 millions d’euros pour l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) si celui-ci met pleinement en œuvre les mesures demandées par le rapport d’audit indépendant la concernant.

« La France confirme le décaissement de sa contribution annuelle au programme humanitaire de l’UNRWA, qui s’élève à 33 millions d’euros pour l’année 2024 », a déclaré Christophe Lemoine, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, sans préciser la date du décaissement.

« Notre soutien à l’UNRWA s’accompagne d’une exigence : celle de la pleine mise en œuvre des mesures demandées par le rapport d’audit externe indépendant conduit par Catherine Colonna », ancienne ministre française des Affaires étrangères.

La France attache « une importance particulière […] aux procédures pour vérifier la neutralité du personnel et des installations de l’UNRWA, au bannissement des discours de haine et antisémite des manuels scolaires et à la réforme des syndicats et de l’encadrement du personnel », a-t-il encore ajouté.

L’UNRWA, qui compte plus de 30 000 employés servant 5,9 millions de Palestiniens dans la région, est accusée par Israël d’employer « plus de 400 terroristes » dans la bande de Gaza.

Et douze personnes ont été accusées par les Israéliens d’être directement impliquées dans l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre,  au cours duquel des terroristes ont tué près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en ont enlevé 253 autres.

Des employés de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) s’emparant du corps de Jonathan Samerano, tué par des terroristes du Hamas pour l’emporter dans une jeep blanche de l’ONU, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran)

Ces allégations avaient provoqué la suspension de financements par des pays donateurs comme les États-Unis, même si certains les ont depuis repris, et la mise en place de l’audit externe.

Les experts mandatés par l’ONU ont conclu que l’UNRWA dans la bande de Gaza manquait de « neutralité » politique. Mais ils ont aussi indiqué que l’agence onusienne demeurait « cruciale pour apporter une aide humanitaire vitale […] » dans la région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.