Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Résolution : L’UE condamne le contenu haineux des manuels scolaires palestiniens et de l’UNRWA

La Parlement européen reconnaît le lien entre les atrocités du 7 octobre et le contenu incitant à la haine du matériel éducatif utilisé à Gaza et en Cisjordanie

Le Parlement européen, à Strasbourg, en France, le 11 avril 2024. (Crédit : Jean-Francois Badias/AP)
Le Parlement européen, à Strasbourg, en France, le 11 avril 2024. (Crédit : Jean-Francois Badias/AP)

Le Parlement européen a adopté une résolution condamnant le matériel pédagogique produit par l’Autorité palestinienne (AP) et par l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour son rôle dans l’incitation à la haine – et au terrorisme – contre les Israéliens.

Dans un texte adopté le 11 avril, le Parlement européen a déclaré qu’il « condamne les contenus problématiques et haineux qui encouragent la violence, propagent l’antisémitisme et incitent à la haine dans les manuels scolaires palestiniens, rédigés par des fonctionnaires financés par l’Union européenne, ainsi que dans le matériel pédagogique supplémentaire élaboré par le personnel de l’UNRWA et enseigné dans ses écoles ».

Le Parlement européen a également reconnu que ce matériel pédagogique, subventionné par l’argent des contribuables européens dans le cas des manuels de l’AP, a joué un rôle dans la radicalisation des habitants de Gaza avant l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel plus de 1 200 personnes ont été tuées et 253 autres ont été prises en otage à Gaza.

« Le Parlement européen réaffirme, dans le contexte des attaques terroristes ignobles menées par le Hamas le 7 octobre 2023, que l’éducation à la haine a des conséquences directes et dramatiques sur la sécurité des Israéliens ainsi que sur les perspectives d’un avenir meilleur pour les jeunes Palestiniens », peut-on lire dans la résolution.

Les manuels scolaires palestiniens ont fait l’objet d’un examen minutieux à de multiples reprises pour leur rôle présumé dans la radicalisation de générations de Gazaouis et de Cisjordaniens, leur incitation à la haine – et au terrorisme – contre les Israéliens, la diffusion de tropes antisémites, la glorification du terrorisme et du « martyre », et l’effacement systématique de l’existence d’Israël.

La résolution du Parlement européen demande en outre que l’aide à l’éducation accordée à l’AP soit conditionnée à la production de matériel pédagogique « exempt de contenus antisémites et d’incitation à la violence ».

Un livre de langue arabe de CM2 édité par le ministère de l’Éducation de l’Autorité palestinienne et adopté par l’UNRWA dans ses écoles, glorifiant la terroriste palestinienne Dalal Mughrabi, membre de l’OLP qui a participé au massacre de la route côtière en Israël en 1978, qui avait entraîné la mort de 38 civils israéliens, dont 13 enfants. (Crédit : IMPACT-se)

Le Parlement a également noté que depuis 2016, il a demandé à cinq reprises que la Commission européenne, l’organisme responsable de l’attribution de l’aide étrangère, examine de près la façon dont les fonds de l’UE destinés à l’AP sont dépensés, et a exigé que Ramallah modifie son programme éducatif.

Les manuels scolaires utilisés dans les écoles des Territoires palestiniens (Cisjordanie et Gaza) sont rédigés par l’AP. Les écoles de l’UNRWA, qui accueillent environ 80 % de la population de Gaza, produisent parfois du matériel pédagogique supplémentaire, qui contient souvent les mêmes incitations problématiques que les manuels scolaires de Ramallah.

Le Parlement européen l’a reconnu et a appelé à détourner les fonds de l’UNRWA pour diversifier les canaux utilisés pour fournir de l’aide et des services aux habitants de Gaza, et à s’appuyer sur d’autres « partenaires de confiance, tels que l’OMS, l’UNICEF ou différentes organisations du Croissant-Rouge », après que des « informations crédibles » sont apparues selon lesquelles certains employés de l’UNRWA ont été impliqués dans les atrocités du 7 octobre.

La résolution a été présentée par le parti libéral de centre-gauche « Renouveau européen », qui a contribué à obtenir le soutien de l’ensemble de l’échiquier politique.

Des employés de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) s’emparant du corps de Jonathan Samerano, tué par des terroristes du Hamas pour l’emporter dans une jeep blanche de l’ONU, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran)

L’eurodéputée française Ilana Cicurel, membre du parti qui siège à la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, a été l’une des principales promotrices de la résolution. Dans une déclaration adressée au Times of Israel, elle a souligné qu’il était important d’établir un lien entre le contenu des manuels scolaires palestiniens et les massacres du 7 octobre.

« J’ai insisté pour que la référence aux attaques terroristes du Hamas du 7 octobre soit maintenue dans ce texte parce que les gens doivent comprendre qu’elles sont une conséquence directe de cette éducation à la haine qui est également enseignée dans les écoles de l’UNRWA, non seulement à travers les manuels, mais aussi à travers le matériel pédagogique institutionnel auto-produit par les départements d’éducation de l’agence des Nations unies », a affirmé Cicurel.

« Cela montre qu’il s’agit d’une menace directe pour les Israéliens de vivre en paix et en sécurité, tout en privant les enfants palestiniens de leur droit fondamental à l’éducation et des perspectives d’un avenir meilleur », a-t-elle ajouté.

Des élèves de l’école préparatoire pour garçons de l’UNRWA, à Bet Hanoun, dans la bande de Gaza, le 2 avril 2023. (Crédit : Compte Facebook de l’établissement)

Marcus Sheff, PDG de l’organisation à but non lucratif IMPACT-se, qui surveille les manuels scolaires palestiniens depuis plus de vingt ans, a salué les résolutions du Parlement européen comme un pas dans la bonne direction.

« Depuis des années, nous avertissons que les manuels scolaires enseignés aux enfants palestiniens créent les conditions de la barbarie dont nous avons tous été témoins. Le Parlement européen dit maintenant ‘assez’. Nous avons besoin d’un nouveau programme scolaire palestinien », a-t-il écrit.

Outre les changements nécessaires dans les programmes scolaires palestiniens, le Parlement européen a également exprimé sa préoccupation concernant la destruction et la confiscation par Israël d’écoles financées par l’UE en Cisjordanie.

Des Palestiniens au milieu des décombres d’une école détruite par l’armée israélienne, dans la zone de Cisjordanie connue sous le nom de Masafer Yatta, le 23 novembre 2022. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)

Dans sa décharge sur le budget 2022, l’organe législatif européen a noté que 101 écoles ont été démolies ou saisies par Israël cette année-là, pour une valeur totale de 337 000 euros.

Les autorités israéliennes procèdent régulièrement à la démolition de ces structures lorsqu’elles sont situées dans la zone C et qu’elles n’ont pas d’autorisation de construire.

La zone C représente environ 60 % de la Cisjordanie et est entièrement placée sous le contrôle sécuritaire et administratif d’Israël. Israël approuve rarement les constructions palestiniennes dans la zone C, l’écrasante majorité des demandes étant rejetées. Il en résulte des constructions illégales généralisées, qui sont souvent démolies par Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.