Primaires du Likud : des centaines de votes pour Saar « portés disparus »
Rechercher

Primaires du Likud : des centaines de votes pour Saar « portés disparus »

Selon la Douzième chaîne, Saar pourrait être éligible à la 3e place sur la liste ; Levin, lui aussi victime d'irrégularités, pourrait dépasser le score de Gallant

Gideon Saar vote lors des primaires du Likud, dans un bureau de vote de Tel Aviv, le 5 février 2019 (Crédit : Flash90)
Gideon Saar vote lors des primaires du Likud, dans un bureau de vote de Tel Aviv, le 5 février 2019 (Crédit : Flash90)

Des centaines de votes des primaires du parti du Likud qui ont eu lieu la semaine dernière ont disparu, une grande partie des bulletins au nom de Gideon Saar, rival de Benjamin Netanyahu, a fait savoir lundi la Douzième chaîne.

Cette révélation est survenue après que Netanyahu a donné l’ordre que les résultats glanés dans tous les bureaux de vote soient réintroduits dans une base de données suite à la découverte d’irrégularités lors du scrutin.

Selon la chaîne, un nouveau décompte des voix pourrait placer Saar en meilleure position sur la liste du parti en vue des prochaines élections.

A titre d’exemple, la Douzième chaîne a annoncé que dans les résultats obtenus au sein de la localité de Shaar Binyamin, en Cisjordanie, Saar a reçu 215 voix. Toutefois, les résultats officiels du parti ne font état que de 160 votes pour l’ancien ministre – une différence de 55 suffrages.

A Efrat, Saar a remporté 145 voix dans les urnes mais il n’en est crédité que de 70 dans les chiffres officiels annoncés par le Likud. Des irrégularités sont ainsi observées dans les résultats d’au-moins 15 bureaux de vote dans tout le pays et les chiffres officiels semblent avoir été rectifiés en défaveur de candidats spécifiques – Saar est le premier d’entre eux.

Saar est ainsi classé derrière le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan avec une différence de 540 bulletins lors de ces primaires mais, selon la Douzième chaîne, 620 votes en faveur de Saar ont disparu – ce qui pourrait le placer troisième sur la liste, faisant passer Erdan en 4e position.

Il manquerait également des votes à Yariv Levin – il a terminé 7e sur la liste du parti avec 160 suffrages de moins que Yoav Gallant. Selon la Douzième chaîne, il lui manquerait toutefois 530 voix – ce qui pourrait le faire figurer en 6e position, faisant chuter Gallant à la 7e.

Le ministre du Tourisme, Yariv Levin, prend la parole lors de la 15e Conférence annuelle du groupe « Besheva » à Jérusalem, le 12 février 2018. (Hadas Parush/Flash90)

Les irrégularités se sont également traduites par un nombre de suffrages obtenus par candidats supérieur au nombre total de bulletins déposés dans l’urne dans ces secteurs, a indiqué la Douzième chaîne, dimanche.

Les résultats finaux du vote, qui a établi la liste de candidats du Likud pour les élections nationales du 9 avril, ont suscité des changements significatifs dans la constitution de cette dernière, avec un remaniement des cinq premières places derrière le Premier ministre Benjamin Netanyahu – automatiquement en tête de liste et qui ne s’est pas présenté aux Primaires.

Selon la chaîne, dans la communauté de Mitzpe Jericho, le ministre des Sciences et des technologies Ofir Akunis a bénéficié de 229 votes en sa faveur, ce qui lui permet d’occuper la 14e place de la liste. Seul problème : il n’y a que seuls 153 électeurs du Likud inscrits dans ce secteur.

A Bnei Brak, dans la banlieue de Tel Aviv, qui compte 334 électeurs enregistrés, la ministre de la Culture et des sports Miri Regev a obtenu 436 voix.

Le ministre de l’Immigration Yoav Gallant a remporté 780 voix dans la ville de Kiryat Malachi, où 516 électeurs seulement sont inscrits, et le ministre des Transports Israel Katz a obtenu 1 061 votes à Netivot, pour 1047 inscrits.

Même si les votes finaux n’ont pas encore été publiés, le Likud a d’ores et déjà fait état du placement de chaque candidat sur la liste. L’écart entre certains n’est que de quelques centaines de voix.

Le député Yoav Kisch (Likud), président de la commission des Affaires internes de la Knesset, le 29 janvier 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Des ministres et des parlementaires, notamment Tzachi Hanegbi et Yoav Kisch, ont en conséquence déposé lundi des appels contre les résultats, demandant un nouveau décompte dans certains bureaux de vote.

Le Likud a néanmoins indiqué qu’après s’être penché sur le problème, ce dernier semblait relever de la saisie des résultats dans le système informatique plutôt que du dépouillement en lui-même.

Une nouvelle saisie des résultats commencera mercredi et elle devrait prendre deux jours, ce qui signifie que les chiffres définitifs seront publiés vers la fin de la semaine.

Environ 119 000 membres du Likud ont pu voter dans le cadre d’un système de classement compliqué pour désigner les candidats régionaux et de districts, dans 113 bureaux répartis dans tout le pays. Au total, 58 % de ses adhérents se sont finalement prononcés, ce qui représente une forte hausse par rapport au taux de participation – 52 % – enregistré lors des dernières primaires en 2014.

Lundi également, Netanyahu a annoncé qu’il renonçait à l’une des places réservées pour un candidat de son choix sur la liste du Likud suite aux pressions exercées par plusieurs députés, choqués par cette initiative.

Pour obtenir la liste finale en vue des élections, le nom des gagnants est mélangé aux places réservées des élus dans les courses régionales spéciales ainsi qu’à celles réservées aux candidats issus des minorités – qui bénéficient de places désignées garanties.

Les membres du Likud ont approuvé la requête de Netanyahu de réserver les 21e, 28e et 36e places à des candidats choisis par le Premier ministre.

Mais certains membres ont déposé un appel contre cette initiative, notamment David Bitan et Miki Zohar, loyalistes de Netanyahu, et Sharren Haskel et Shevach Stern, qui a remporté la place réservée au candidat issu de Judée et Samarie.

Netanyahu a expliqué lundi renoncer à la 21e place, affirmant que sa décision a été prise « par respect pour les députés David Bitan et Miki Zohar. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et David Bitan partageant un toast lors d’une réunion de faction du Likoud le 27 février 2017. (Yonatan Sindel / Flash90)

Il sera toujours en mesure d’élire le candidat qu’il souhaite aux 28e et 36e place et la formation lui a donné lundi l’autorisation de sélectionner un autre candidat à la 39e ou 40e place.

Cette décision implique que le député Yoav Kisch avancera à la 21e place, Bitan à la 24e et Zohar à la 25e.

Ils ont été 142 au total à s’aligner pour les premières places sur la liste électorale, tous espérant marquer suffisamment de points pour s’assurer une entrée certaine à la Knesset de 120 sièges. La compétition a été rude parmi les députés déjà en exercice et les nouveaux-venus influents pour les meilleures places au classement – qui ne garantissent pas pour autant un siège au gouvernement.

Un surplus de votes avait également été observé lors des dernières primaires du Likud, fin 2014, ce qui avait entraîné deux décomptes des bulletins pour régler les querelles sur certains placements sur la liste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...