Prince Tahina autorisé à reprendre la distribution
Rechercher

Prince Tahina autorisé à reprendre la distribution

Le ministère de la Santé a autorisé la société derrière la tehina contaminée à reprendre ses activités, hormis la production, après l'examen d'échantillons

Les produits de Tehinat Hanasich seraient à l'origine d'une contamination à la salmonelle en Israël, en août 2016. (Crédit : Times of Israel)
Les produits de Tehinat Hanasich seraient à l'origine d'une contamination à la salmonelle en Israël, en août 2016. (Crédit : Times of Israel)

L’entreprise agro-alimentaire Prince Tahina a reçu mercredi l’autorisation de reprendre la distribution de produits non-contaminés.

La production avait été arrêtée la semaine dernière dans l’usine de l’entreprise après qu’il ait été découvert qu’elle avait distribué des produits contaminés par les salmonelles pendant plus de deux semaines avant que sa direction n’ait signalé le problème.

Le ministère de la Santé a déclaré qu’il autorisait maintenant la reprise de la distribution après avoir inspecté 60 échantillons aléatoires des produits de la société et avait constaté qu’ils répondaient aux standards.

La production n’a pas cependant repris et le ministère a annoncé son intention de déposer plainte contre Prince Tahina pour avoir mis en danger la santé publique.

Prince Tahina doit détruire plus de 100 tonnes de matières premières soupçonnées de contamination par les bactéries.

Pendant ce temps, deux autres fabricants de produits alimentaires ont annoncé mercredi des soupçons de contamination bactérienne dans leurs produits : Le fabricant de Halva Baracke a annoncé un rappel de plusieurs lignes de produits des magasins, tandis que Miki Delicacies a dit qu’il avait trouvé de la listeria dans un produit de saumon fumé qui n’avait pas été distribué en magasins.

La découverte de la salmonelle a conduit l’un des plus gros clients de Prince Tahina et l’un des plus grands fabricants de houmous d’Israël – la marque Shamir Salads, qui fabrique également plusieurs lignes de tahina et d’autres salades sous des marques génériques – de rappeler ses produits pour une valeur de plus de 10 jours.

Le PDG de Shamir Salads Ami Guy a déclaré que son entreprise a également l’intention de poursuivre Prince Tahina pour ne pas les avoir informés de la contamination après qu’elle ait été découverte.

Lors d’une réunion exceptionnelle de la commission de la Cour des Comptes de la Knesset pour examiner l’incident, le chef de l’administration des services alimentaires du ministère de la Santé, Eli Gordon, a expliqué que la responsabilité d’informer le public lors d’une contamination incombe en premier lieu à la société.

La semaine dernière, Unilever Israel, propriétaire de la marque de céréales Telma, avait annoncé qu’elle avait accidentellement livré dans des magasins des boîtes de cornflakes contaminés par les salmonelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...