Rechercher

Rejet de l’appel de Yair Netanyahu, condamné à une amende de 250 000 shekels

Suite à l’appel du fils de Benjamin Netanyahu concernant une plainte en diffamation lancée par Avi Alkalay le tribunal avait ordonné , en août, qu'il paye une somme supplémentaire

Yair Netanyahu, fils du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, au tribunal de Tel Aviv, le 10 décembre 2018. (Crédit : Flash90)
Yair Netanyahu, fils du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, au tribunal de Tel Aviv, le 10 décembre 2018. (Crédit : Flash90)

La Cour suprême a rejeté mercredi l’appel déposé par le fils de Benjamin Netanyahu, Yair, contre le jugement d’un tribunal inférieur qui avait confirmé une décision judiciaire prise dans le cadre d’une action en diffamation à son encontre. Ce qui signifie qu’il devra verser des centaines de milliers de shekels d’indemnités à l’ex-rédacteur de Walla et, de surcroît, payer ses frais de justice.

Yair Netanyahu avait affirmé que la décision initiale était prise de « mauvaise foi » car il n’avait jamais reçu de notification du tribunal concernant la plainte en diffamation qui avait été déposée par l’ancien rédacteur en chef du site d’information Walla, Avi Alkalay.

À l’époque, Yair Netanyahu vivait avec ses parents à la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem, et non dans l’appartement familial situé dans la capitale ou dans leur maison de Césarée. Bien que la lettre ait été envoyée à la résidence officielle, elle n’avait pas été remise à Netanyahu, en raison, semble-t-il, de protocoles interdisant au personnel d’accepter des lettres recommandées sur place.

Netanyahu n’ayant jamais pris l’initiative d’assurer sa défense, le tribunal avait automatiquement statué en faveur d’Alkalay en mars 2020.

Netanyahu avait fait appel de cette décision devant le tribunal de district de Tel Aviv, qui avait rejeté l’appel en juillet 2021, déclarant que la lettre recommandée avait été envoyée à la bonne adresse compte-tenu des circonstances et elle a demandé au fils de l’ancien Premier ministre d’indemniser Alkalay à hauteur de 250 000 shekels et de payer 29 250 shekels supplémentaires de frais de justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...