Service militaire : dispersion d’une nouvelle manifestation d’ultra-orthodoxes
Rechercher

Service militaire : dispersion d’une nouvelle manifestation d’ultra-orthodoxes

Les contestataires manifestaient concernant des rumeurs sur l'arrestation d'une jeune femme du quartier de Har Nof pour tentative de désertion

  • La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
    La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
  • La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
    La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
  • La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
    La police israélienne utilise un canon à eau contre les manifestants juifs ultra-orthodoxes lors d'une manifestation devant le bureau de recrutement de l'armée à Jérusalem, à la suite de l'arrestation d'une femme juive ultra-orthodoxe. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Selon un communiqué de la police, « des centaines d’extrémistes juifs ultra-orthodoxes » se sont rassemblés devant un bureau de conscription dans la ville, où quatre policiers ont été blessés lors d’échauffourées.

Les contestataires manifestaient concernant des rumeurs sur l’arrestation d’une jeune femme du quartier de Har Nof pour tentative de désertion, a rapporté le site d’information ultra-orthodoxe Behadrei Haredim.

L’émeute a commencé avec quelques dizaines d’hommes qui ont commencé à lancer des projectiles sur les voitures. La police à cheval a essayé de contrôler la foule, qui a rapidement atteint plusieurs centaines de personnes. Plusieurs des émeutiers auraient été blessés pendant la manifestation.

« La police a eu recours à des grenades assourdissantes et des canons à eau contre les émeutiers… et a dispersé une manifestation illégale ultra-religieuse après que quatre policiers ont été légèrement blessés », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Behadrei Haredim a dit que dans le passé, les protestations ont commencé d’après de fausses rumeurs d’arrestations. Dans ce cas, a rapporté le site, une jeune femme a été arrêtée, mais le site a dit avoir montré des photos de la femme affichée sur Facebook il y a deux mois, qui semblent montrer qu’elle n’adhère pas à un mode de vie religieux.

Appartenant à une frange radicale de la population religieuse, ces protestataires se mobilisent depuis des mois contre le service militaire, obligatoire en Israël.

La question de l’exemption des ultra-orthodoxes du service militaire a été en mars au centre d’une crise politique qui a failli faire tomber le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu.

Un compromis a été trouvé au sein de la coalition sur un texte controversé qui vise à maintenir l’exemption de service militaire des étudiants juifs ultra-orthodoxes. Les partis ultra-orthodoxes ont alors voté le budget.

Les ultra-orthodoxes observent strictement les règles du judaïsme dans tous les aspects de la vie quotidienne et spirituelle. Ils considèrent la conscription comme une source de tentations pour les jeunes, sortis du monde fermé de la prière et de l’étude religieuse à laquelle, pour la plupart, ils se consacrent exclusivement.

Le service militaire en Israël, obligatoire sauf exception à partir de 18 ans, est de deux ans et huit mois pour les hommes et de deux ans pour les femmes.

La question de la conscription cristallise depuis des années les tensions entre laïcs et religieux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...