Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Smotrich voudrait allouer 670 M de NIS aux implantations et aux avant-postes illégaux

Le ministre des Finances et Orit Strouk auraient l'intention de soumettre leur plan à la décision du cabinet ; une partie des fonds serait prélevée sur d'autres ministères

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich aurait l’intention d’allouer 670 millions de shekels aux implantations de Cisjordanie et d’autoriser le ministère de l’Intérieur à transférer des fonds vers des « lieux non-réglementés » – qui seraient vraisemblablement des avant-postes illégaux – selon un reportage diffusé mardi.

Smotrich propose cette mesure avec la ministre des Implantations et des Missions nationales, Orit Strouk, de son parti d’extrême-droite, HaTzionout HaDatit. Le plan sera soumis à la décision du gouvernement lors de la prochaine réunion hebdomadaire du cabinet, dimanche.

La chaîne publique israélienne Kan a rapporté que les dépenses seront en partie financées par la réduction des budgets de certains autres ministères, notamment 130 millions de shekels du ministère de l’Éducation et 200 millions de shekels du ministère de l’Intérieur.

Le reportage indique que le calendrier de cette mesure – deux mois avant les élections municipales nationales – crée des difficultés juridiques, car il est compliqué pour le gouvernement de transférer des fonds à des localités spécifiques si peu de temps avant un scrutin.

Les actions budgétaires de Smotrich ont récemment fait l’objet de critiques après qu’il a décidé de retenir 200 millions de shekels prévus pour développer les municipalités arabes et de geler 2,5 milliards de shekels de fonds destinés aux Arabes de Jérusalem-Est. Face à l’opposition générale, Smotrich a annoncé la création d’une équipe chargée de veiller à ce que l’argent ne soit pas utilisé à mauvais escient, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu a assuré que les fonds seraient ensuite transférés.

The Abraham Initiatives, une organisation à but non lucratif qui milite pour l’égalité des droits sociaux et politiques entre Juifs et Arabes, a réagi au reportage de Kan en accusant le gouvernement d’essayer de rendre la vie des citoyens arabes « intolérable ».

« Au lieu de transférer des budgets aux citoyens israéliens qui vivent à l’intérieur des frontières du pays et qui ont désespérément besoin de budgets pour réduire les écarts, le ministre des Finances se considère comme le ministre des Finances des seules implantations », a déploré l’organisation.

La députée Orit Strouk s’exprimant lors d’une visite des membres du parti HaTzionout HaDatit dans le quartier de Netiv Haavot, dans le Gush Etzion, en Cisjordanie, le 26 octobre 2022. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Les municipalités arabes ont appelé à une grève générale pour lundi prochain afin de protester contre le blocage des fonds par Smotrich, et ont menacé de ne pas commencer la prochaine année scolaire, fixée au 1er septembre.

Les fonds, destinés à stimuler l’économie, à moderniser les infrastructures et à lutter contre la criminalité dans les communautés arabes, ont été approuvés par le gouvernement précédent qui comprenait le parti islamiste Raam aux côtés de partis de gauche, centristes et de droite qui s’étaient unis contre leur opposant Benjamin Netanyahu, redevenu Premier ministre.

Dans le cadre des accords de coalition, Smotrich, en plus d’être ministre des Finances, s’est également vu accorder de larges pouvoirs de contrôle et de planification dans les implantations israéliennes de Cisjordanie.

Alors que la plupart de la communauté internationale considère que toutes les constructions israéliennes en Cisjordanie sont illégales, Israël fait une distinction entre les maisons des implantations construites et autorisées par le ministère de la Défense sur des terres appartenant à l’État, et les avant-postes illégaux construits sans les permis nécessaires, souvent sur des terres palestiniennes privées.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.