Rechercher

Tsahal se moque de l’Iran sur Twitter avec le « Jour des Lolita malgré moi »

L'armée a retouché la photo de l'Ayatollah Ali Khamenei, de Hassan Nasrallah et de Qassem Soleimani pour la replacer dans une scène de "Lolita malgré moi"

Une scène du film "Lolita malgré moi" retouchée au photoshop pour y ajouter le Guide suprême iranien l'Ayatollah Ali Khamenei, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah et le commandant de la Force Quds Qassem Soleimani. (IDF/Twitter)
Une scène du film "Lolita malgré moi" retouchée au photoshop pour y ajouter le Guide suprême iranien l'Ayatollah Ali Khamenei, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah et le commandant de la Force Quds Qassem Soleimani. (IDF/Twitter)

Cette semaine, l’armée israélienne a marqué le « Jour des Lolita malgré moi » en tweetant un meme avec le guide suprême de l’Iran l’Ayatollah Ali Khamenei et Hassan Nasrallah, le chef du mouvement chiite libanais du Hezbollah.

Le meme, posté le jeudi 3 octobre, était une version retouchée d’une photo « encore jamais vue » et publiée par le gouvernement iranien montrant le Guide suprême, Nasrallah et Qassem Soleimani – le commandant de la force Quds de l’Iran.

Tsahal a retouché la photo des Iraniens pour la replacer dans une scène de « Lolita malgré moi » aux côtés de Lindsay Lohan, avec la légende : « Il n’y a pas plus méchant que les méchantes filles du Moyen Orient… ».

L’armée israélienne a ajouté le hashtag #DontSitWithThem (ne vous asseyez pas avec elles) and #MeanGirlsDay (jour des Lolita malgré moi) à leur poste.

Le 3 octobre correspond à une date mentionnée par le personnage de Lohan pour l’une des filles dont elle est amoureuse dans le film. La date est ensuite devenu un phénomène culturel marqué chaque année par les fans du film.

L’expression « ne vous asseyez pas avec elle » fait référence à une réplique dans le film quand on refuse au personnage de Rachel McAdams Regina George de s’asseoir à une table de déjeuner populaire parce qu’elle porte un pantalon de jogging.

Le tweet a entraîné des réactions mitigées. Certains ont été amusés de voir l’armée israélienne utiliser un célèbre film pour adolescents pour se moquer de la République islamique d’Iran, tandis que d’autres ont jugé que le tweet était puéril et inapproprié.

Vendredi matin, le tweet comptabilisait plus d’un millers de mentions « J’aime » et avait été partagé plusieurs centaines de fois.

Israël a déjà eu recours à la comédie d’adolescent afin de se moquer du gouvernement iranien. L’année dernière, après que Khamenei a qualifié l’Etat juif de « tumeur cancéreuse » qui « doit être éradiquée », l’ambassade israélienne à Washington avait répondu en utilisant un GIF de « Lolita malgré moi » demandant « Pourquoi êtes-vous tellement obsédés par moi? »

La semaine dernière le bureau de Khamenei a publié les photos du Guide suprême iranien avec les chefs du Hezbollah et de la force Quds avant le lancement de son nouveau magazine. Le texte faisait référence à « une photographie jamais vue auparavant », mais sans préciser la date ni le lieu où elle avait été prise.

Avant la guerre de 2006 entre Israël et le Liban, Nasrallah se rendait ouvertement dans la capitale iranienne, mais, depuis lors, ses apparitions en public ont été limitées.

Une image publiée sur le site officiel d’Ali Khamenei le 25 septembre, montrant Khamenei, le chef suprême de l’Iran, à gauche, aux côtés du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, au centre, et du commandant de la Force Qods du Corps des Gardiens de la révolution islamique Qassem Soleimani. (Crédit : Khamenei.ir)

Le soutien de l’Iran pour le Hezbollah et les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique sont un élément constant de la politique étrangère de la République islamique.

La photo – publiée mercredi et encore disponible une semaine plus tard – n’a pas reçu une très large couverture médiatique de la part d’autres médias iraniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...