Rechercher

Tsahal suspend un coordinateur de sécurité qui a aidé à attaquer des Palestiniens

L'armée a déclaré que les actions de l'officier civil étaient "une entorse au comportement attendu d'un personnel de sécurité qualifié"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Dudu Assayag (à gauche), coordinateur de la sécurité de l'implantation de Har Bracha, montre du doigt un groupe de Palestiniens, tandis que le colon à côté de lui se prépare à lancer une grenade lacrymogène, le 21 octobre 2022. (Capture d'écran : Yesh Din)
Dudu Assayag (à gauche), coordinateur de la sécurité de l'implantation de Har Bracha, montre du doigt un groupe de Palestiniens, tandis que le colon à côté de lui se prépare à lancer une grenade lacrymogène, le 21 octobre 2022. (Capture d'écran : Yesh Din)

L’armée israélienne a suspendu mardi un coordinateur de la sécurité d’une implantation qui a été vu vendredi en train d’aider des Israéliens à attaquer des cueilleurs d’olives palestiniens, le dernier d’une série d’incidents violents impliquant des jeunes juifs nationalistes dans un contexte de tensions croissantes en Cisjordanie.

Une vidéo, prise par le groupe de défense des droits Yesh Din, montre Dudu Assayag, l’agent de sécurité civil portant une tenue militaire, regardant des jeunes masqués lancer des pierres sur une colline entre Burin et l’implantation israélienne de Har Bracha. Cette zone a été le théâtre de plusieurs affrontements récents entre Israéliens et Palestiniens.

La vidéo montre un jeune résident d’implantations s’approchant d’Assayag avec une grenade lacrymogène, qu’il tient en pointant vers les Palestiniens. Il lance ensuite une autre grenade lacrymogène sur le groupe de Palestiniens, avant de revenir pour reprendre le projectile qu’il a remis à Assayag, qu’il jette également par la suite.

« Cet acte est une entorse au comportement attendu de la part d’un personnel de sécurité israélien qualifié », a déclaré l’IDF dans un communiqué.

Assayag, qui est le coordinateur de l’implantation de Har Bracha, a été suspendu en attendant un examen par le chef de la brigade régionale de Samarie de Tsahal, le colonel Shimon Siso, a déclaré l’armée.

Il a également été interrogé par la police au sujet de l’incident.

De nombreuses implantations disposent d’équipes de sécurité dirigées par un coordinateur civil de la sécurité et composées de résidents qui sont généralement des vétérans de l’armée. Ces équipes s’entraînent régulièrement et servent d’unité de première intervention lors d’incidents de sécurité jusqu’à ce que Tsahal ou la police n’arrivent sur les lieux.

Dans une lettre adressée aux résidents mardi, Har Bracha a dénoncé les « fausses nouvelles » concernant « notre cher » coordinateur de la sécurité.

« La direction de l’implantation, ainsi que le chef du conseil, se sont efforcés de présenter le tableau complet de l’incident aux officiers supérieurs de Tsahal et à la police, et de demander le soutien total à Dudu contre les fausses informations et les revendications des Arabes », indique la missive.

L’incident de vendredi fait partie de plusieurs affrontements entre Juifs et Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie ces dernières semaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...